Selling England by the Pound

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Selling England by the Pound

Album de Genesis
Sortie novembre 1973
Enregistré 1973 aux studios Island, Londres
Durée 53 min 41 s
Genre rock progressif
Producteur John Burns
Genesis
Label Charisma
Critique

Albums de Genesis

Selling England by the Pound est le cinquième album studio du groupe de rock progressif Genesis, sorti en 1973.

Cet album suit Foxtrot (1972) et Genesis Live (1973) et fut le sommet commercial de Genesis avec Peter Gabriel (il atteint la 3e position dans les charts anglais, et en France l'album est disque d'or avec 100 000 exemplaires vendus). Il est considéré par beaucoup de fans comme l’un des meilleurs albums du groupe, sinon le meilleur.

Description[modifier | modifier le code]

L’album aborde les thèmes de l’Angleterre médiévale mais aussi de l’Angleterre actuelle. Des pièces parlant de la mythologie ancestrale de l’Angleterre (Dancing With the Moonlit Knight) coexistent avec des pièces évoquant le présent (I Know What I Like (In Your Wardrobe)) et la pièce centrale de la seconde face, l’épique The Cinema Show met en scène la réincarnation de deux personnages grecs tout droit sortis de « Fire Sermon », scène extraite de la pièce de T. S. Eliot, The Waste Land.

Peter Gabriel lors de l'interprétation de "Dancing With the Moonlit Knight" à Toronto en 1974

Les performances musicales sont beaucoup plus rodées et fortes que sur les albums précédents. La musique est plus souvent unifiée dans la structure globale de l’œuvre. En particulier, le solo de guitare de Steve Hackett dans Firth of Fifth en concert est à son apogée, tandis que cette même chanson s’ouvre sur un piano directement inspiré des structures classiques les plus complexes sur le plan technique et harmonique (Tony Banks, le pianiste, n’interpréta cette introduction que peu souvent, craignant plus que tout de s’emmêler les doigts, ce qui lui était déjà arrivé en concert).

Comme dans les albums précédents, le groupe innove dans les mélodies, les rythmes et les tempos, innovations chères au rock progressif. Cet album contient certaines pièces qui entreront dans la légende de Genesis, notamment Firth of Fifth et The Cinema Show, deux morceaux au contenu vocal assez court n’étant qu’un alibi pour entourer une œuvre musicale à la partition très complexe avec des changements de mesure, de tempo, et des arrangements très techniques. The Cinema Show est l’apogée de la seconde partie de l’album, commençant par le jeu de Steve Hackett et Mike Rutherford entrelaçant les guitares acoustiques 12 cordes portant les paroles mythologiques et menant à un solo de synthétiseur d’une durée record dans le répertoire de Genesis interprété par Banks sur un rythme en 7/8. Ce solo formera plus tard la pièce maîtresse mélodique des instrumentaux prolongés que Genesis interprétera en concert bien après les années 1970. La dernière chanson, Aisle of Plenty, reprend des harmonies du début de l’album et clôt ainsi le cercle sur les impressions qui l’ont entamé ; la nostalgie pour la vieille Angleterre. Et il ne faut pas oublier non plus, la petite chansonnette avec Phil Collins au chant, More fool me, qu'il interprètera en concert accompagné seulement par Mike Rutherford à la douze cordes.

Sur cet album figure également la chanson I Know What I Like (In Your Wardrobe), qui fut le premier single de Genesis à atteindre la 17e place dans les charts anglais en avril 1974. L'illustration de couverture de l'album, qui est un tableau de Betty Swanwick intitulé Le rêve (The Dream) et où l'on voit un personnage allongé sur un banc à côté d'une tondeuse à gazon (à gauche), fait d'ailleurs référence aux mots « I'm just a lawn mower » dans cette même chanson.

Titres[modifier | modifier le code]

Face A
No Titre Durée
1. Dancing With the Moonlit Knight 8:04
2. I Know What I Like (In Your Wardrobe) 4:08
3. Firth of Fifth 9:37
4. More Fool Me 3:10
Face B
No Titre Durée
5. The Battle of Epping Forest 11:46
6. After the Ordeal 4:16
7. The Cinema Show 11:06
8. Aisle of Plenty 1:32

Personnel[modifier | modifier le code]

Genesis[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • John Burns - production audio
  • Rhett Davies - ingénieur du son
  • Betty Swanwick - illustrations

Classements[modifier | modifier le code]

Album[modifier | modifier le code]

Pays Chart Meilleure position Réf
Drapeau des États-Unis États-Unis Billboard 200 70 [3]
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni UK Albums Chart 3 [4]

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Ventes Certification Date
Drapeau des États-Unis États-Unis[5] 500 000 Disque d'or Or 20/04/1990
Drapeau du Canada Canada[6] 100 000 + Disque de platine Platine 01/06/1978
Drapeau de la France France[7] 100 000 + Disque d'or Or 1977
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[8] 60 000 + Disque d'argent Argent 01/12/1973

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Selling England by the Pound : Overview, Allmusic. Consulté le 15 juin 2011.
  2. (en) Consumer Guide Reviews / Genesis sur le site officiel de Robert Christgau. Consulté le 15 juin 2011.
  3. (en) Selling England by the Pound : Charts & Awards, Allmusic. Consulté le 15 juin 2011.
  4. Chart Stats/Selling England by the Pound
  5. RIAA/Searchable Database
  6. Music Canada.com consulté le 28 février 2013
  7. Infodisc.fr/certifications consulté le 28 février 2013
  8. BPI website/certifiedawards/search consulté le 28 février 2013