Martin McDonagh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McDonagh.

Martin McDonagh est un dramaturge et réalisateur irlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 26 mars 1970 à Camberwell (Londres), de parents irlandais, Martin McDonagh, et son frère le scénariste John Michael McDonagh, sont très vite obligés de se débrouiller seuls après le déménagement de leurs parents dans le Comté de Galway, dans l'Ouest de l'Irlande, d'où est originaire leur père. Martin touchera l'allocation chômage dès l'âge de 16 ans.

McDonagh profitera tout de même de ses visites estivales à ses parents pour se familiariser avec cette région et le dialecte que l'on y parle, qu'il transposera plus tard dans son œuvre. Cette combinaison ironique de ce langage campagnard grossi, d'un certain symbolisme primaire teinté d'humour noir est une fusion étrange de l'œuvre de John Millington Synge, des drames modernes d'Harold Pinter et de David Mamet et des comédies télévisées anglaises.

Carrière théâtrale[modifier | modifier le code]

En 1996, il remporte le London Critics Circle Theatre Awards du dramaturge le plus prometteur.

Il a écrit deux trilogies de pièces de théâtre, The Leenane Trilogy (The Beauty Queen of Leenane, A Skull in Connemara, The Lonesome West) et une autre intitulée The Aran Islands Trilogy (The Cripple of Inishmaan, The Lieutenant of Inishmore, The Banshees of Inisheer), ainsi que quelques pièces radiodiffusées dont The Tale of the Wolf and the Woodcutter et The Pillowman, qui remporta deux prix[1].

Bien que beaucoup de gens trouvent son travail unique, il a une grande dette envers les écrivains américains Beth Henley et Sam Shepard, dont l'influence transparaît dans ses pièces, principalement celle intitulée The Beauty Queen of Leenane.

Son univers se charge d'un comique très noir à partir "The Pillowman". À cette occasion, il déclare au New York Times : "Je suis mille fois meilleur que cet enculé de Shakespeare!" Au printemps 2010, sa dernière pièce, intitulée "A Behanding in Spokane", est créée à Broadway avec, dans le rôle principal, Christopher Walken.

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

  • The Leenane Trilogy (1996-1997)
  • The Aran Islands Trilogy (Trilogie des Îles d'Aran) (1996-2003)
    • The Cripple of Inishmaan (1996)
    • The Lieutenant of Inishmore (2001)
    • The Banshees of Inisheer
    • The Pillowman (2003)
  • "A Behanding in Spokane"(2010)

Carrière cinématographique[modifier | modifier le code]

L'acteur irlandais Brendan Gleeson

En mars 2006, il a remporté l'Oscar du meilleur court-métrage de fiction pour son film Six Shooter (sorti en février 2005 au Royaume-Uni) qu'il a écrit et réalisé lui-même et dans lequel ont joué Brendan Gleeson, Ruaidhri Conroy, David Wilmot, Domnhall Gleeson, et Aisling O'Sullivan. Dans cette comédie dramatique on suit Gleeson pendant qu'il rentre en train chez lui, cela juste quelques heures après la mort de sa femme. Durant le voyage, il rencontre un jeune homme étrange, potentiellement psychotique. Le tournage a été réalisé à Wicklow dans le Waterford et à Rosslare, dans le Nord-est de l'Irlande.

Son premier film Bons baisers de Bruges (In Bruges), coproduit par des fonds belge et britannique, est sorti sur les écrans français le 25 juin 2008 et a fait, le 17 janvier, l'ouverture du festival du film de Sundance. Le film raconte l'histoire de deux tueurs à gages (Colin Farrell et de nouveau Brendan Gleeson (voir ci-contre)) fuyant Londres après un coup qui a mal tourné pour se réfugier à Bruges, en Belgique. La distribution compte Clémence Poésy, Jérémie Renier, Jordan Prentice et Ralph Fiennes. Primé au festival du film de Sundance, Bons baisers de Bruges est ressorti sur les écrans américains le 8 février grâce à la société de production américaine Focus Features. La bande-annonce du film a, quant à elle, été primée pour son originalité aux Golden Trailer Awards. Son affiche et la publicité diffusée à télévision américaine avaient également été nominés.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Tale of the Wolf and the Woodcutter (en anglais)

Liens externes[modifier | modifier le code]