Marc Raquil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marc Raquil Portail athlétisme
Marc Raquil Berlin 2006.jpg
Golden League 2006
Informations
Disciplines 400 m
Période d'activité 2001-2008
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 2 avril 1977 (37 ans)
Lieu Créteil
Taille 1,92 m
Poids 82 kg
Surnom Le Grand Blond
Entraîneur François Pépin
Records
Ancien détenteur du record de France du 400 m (44 s 79). Codétient le record de France du relais 4 × 400 mètres (2 min 58 s 93)
Palmarès
Championnats du monde 1 1 -
Championnats d'Europe 2 - -
Championnats de France 3 - -

Marc Raquil, né le 2 avril 1977 à Créteil, est un athlète français d'origine martiniquaise, pratiquant le 400 mètres.

Carrière[modifier | modifier le code]

Pratiquant assidu des sports collectifs lorsqu'il était jeune, Marc commence l'athlétisme assez tard, à l’âge de 18 ans. Au lieu du sprint, il se met au cross, discipline sélective et formatrice. Sa carrure le prédestine pourtant vers le sprint long, en effet il mesure 1,92 m pour 82 kg.

Multiple champion de France du 400 m. Marc Raquil se fait remarquer pour la première fois en 2001, quand il bat le record de France du 400 m vieux de plus de 10 ans dans le temps de 44 s 95. Sa façon de courir, et son look le rendent rapidement populaire auprès de plus jeunes. Suivront divers problèmes de condition physique qui l'empêcheront d'être à son meilleur niveau sur la scène européenne et mondiale.

Il éclate réellement aux yeux de tous lors des Championnats du monde d'athlétisme 2003 : en effet, lors de la finale du 400 m, étant dernier au sortir du dernier virage, il réalise une dernière ligne droite éblouissante, et termine sur le podium (3e à deux centièmes de la 2e place) en établissant un nouveau record de France (44 s 79). Le 26 février 2009 il sera classé 2e suite au déclassement pour dopage de Jerome Young[1].

Malheureusement, suite à une blessure au mollet gauche, il doit déclarer forfait pour les Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes.

En juillet 2005, il a récupéré, avec les autres membres du relais 4 × 400 m Stéphane Diagana, Naman Keita et Leslie Djhone sa médaille d'or des Championnats du monde d'athlétisme 2003, suite à la disqualification du relais américain pour contrôle positif sur Calvin Harrison[2],[3]. Cette remise de médailles s'est faite dans le cadre du meeting de Paris Saint-Denis, là même où s'était déroulé les championnats deux ans plus tôt.

Après des années de disette, dues à des problèmes de condition physique, il revient en force lors des Championnats d'Europe d'athlétisme 2006, à Göteborg, en Suède, en remportant la médaille d'or du 400 m grâce à son finish peu académique mais ravageur. Son camarade d'entraînement Leslie Djhone accroche la médaille de bronze.

Sa saison 2007, est à nouveau gâchée par une blessure qui ne lui permet pas de participer aux Championnats du monde à Osaka.

Blessé aux jambes le 3 juillet, il doit également renoncer aux Jeux olympiques d'été de Pékin en 2008.

Malgré sa retraite sportive annoncée en 2008, il est suspendu par l'Agence française de lutte contre le dopage depuis le 1er février 2011 pour une période d'un an. En effet, il n'a pas pu être localisé par l'agence[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats du monde d'athlétisme[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Paris (Drapeau de la France France)
    • médaille d'or médaille d'or du relais 4 × 400 m
    • médaille d'argent médaille d'argent du 400 m (suite au déclassement de Jerome Young)

Championnats d'Europe d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Coupe d'Europe des nations d'athlétisme[modifier | modifier le code]

Championnats de France d'athlétisme[modifier | modifier le code]

  • Champion de France du 400 mètres en 2002, 2003, 2004 et 2005
  • Champion de France en salle du 400 mètres en 2000

Records personnels[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jerome Young effacé des bilans », L'Équipe,‎ 26 février 2009 (lire en ligne)
  2. (en) « His run has ended / Calvin Harrison given 2-year ban by USADA », sfgate.com,‎ 3 août 2004 (lire en ligne)
  3. « Le relais 4x400m de Sydney 2000 disqualifié », France Télévisions,‎ 2 août 2008 (lire en ligne)
  4. « Raquil retraité mais suspendu », L'Équipe,‎ 21 février 2011 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]