Kiril Georgiev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kiril Georgiev

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Kiril Georgiev en 2011

Naissance 28 novembre 1965 (48 ans)
Petritch, Bulgarie
Nationalité Drapeau de la Bulgarie Bulgarie
Profession Joueur d'échecs

Kiril Dimitrov Georgiev (en bulgare : Кирил Димитров Георгиев; né le 28 novembre 1965 à Petritch en Bulgarie) est un grand maître international d'échecs bulgare, trois fois champion de Bulgarie.

Carrière[modifier | modifier le code]

Kiril Georgiev attira l'attention en 1980, lorsqu'il battit Garry Kasparov à l'olympiade de Malte en 1980. En 1983, il devient champion du monde junior et maître international. Deux ans plus tard, il obtient le titre de grand maître international.

Georgiev en 1988

En devenant champion de Bulgarie en 1984 (ex æquo), 1986 et 1989, il est rapidement reconnu comme le meilleur joueur bulgare, surpassant Ivan Radulov et avant d'être devancé par Veselin Topalov. Il a représenté son pays aux olympiades d'échecs à de nombreuses reprises, jouant au premier ou au second échiquier. En 2002, il joue au 2e échiquier pour l'équipe de l'Ex-république yougoslave de Macédoine alors qu'il y résidait temporairement.

Il a obtenu des résultats remarquables en compétition internationale, compte tenu du fait qu'il n'a jamais atteint le statut de super grand maître (classement Elo de 2700 ou plus). Il gagne à Sarajevo 1986, San Bernardino 1988, Elenite (Bourgas) 1992 (devant Sokolov, Topalov, Iossif Dorfman, Youri Razuvaev et Vassílios Kotroniás) et au tournoi zonal de Budapest en 1993 (devant Judit Polgár et Ľubomír Ftáčnik). Il répète son succès à Elenite en 1995 (avec Topalov, devant Nigel Short, Boris Gulko et Sergueï Dolmatov) et gagne à Belgrade en 2000 (devant Aleksandr Beliavski et Ulf Andersson).

Georgiev a aussi participé au championnat du monde d'échecs. En 1990, il se qualifie pour le tournoi interzonal de Manille et se classe 14e sur 64, ne perdant que contre Alekseï Dreïev. À Groningue en 1997, il perd à la 4e ronde contre Loek van Wely.

Depuis 2000, ses résultats ne sont pas moins impressionnants. Premier à Sarajevo en 2001 (sa première victoire en tournoi de catégorie 16, devant Topalov, Ilya Smirin, Alekseï Dreïev et Ivan Sokolov) et 1er à Bad Wörishofen 2002. À Gibraltar, il est 1er ex aequo avec Levon Aronian, Zahar Efimenko, Alexeï Chirov et Emil Sutovsky en 2005, et seul gagnant en 2006 (devant Nigel Short, Sutovsky, Chirov, Vladimir Akopian et Viktor Bologan avec un score imposant de 8,5/10. La même année, il remporte une médaille de bronze au championnat d'Europe d'échecs individuel (derrière Zdenko Kožul et Vassili Ivantchouk). À l'Open Aeroflot de Moscou, il finit à un demi-point du premier.

Il a atteint son meilleur classement Elo en avril 2001 atteignant 2695 points. Au 1er mars 2011, il est le 78e joueur mondial avec un classement Elo de 2 666 points.

En février 2009, il bat le record du monde de parties simultanées. Il joue 360 parties durant 14 heures, en remportant 280, faisant 74 nulles et n'en perdant que 6, soit un pourcentage de gain de 88 % (un score de 80 % minimum était nécessaire pour que le record soit homologué). Ce record est cependant battu en août 2009 par un joueur iranien[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]