Sonqor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sonqor
Parlée en Iran
Région Province de Kermanshah
Nombre de locuteurs 40 000[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 tut[2]
ISO 639-5 [2] trk[2]
IETF trk[2]

Le sonqor (ou sonqori) est une langue turque parlée dans la Province de Kermanshah en Iran, dans la ville de Sonqor, située à 84 kilomètres au Nord-Est de Kermanshah, dans les montagnes du Zagros, et dans deux petits villages proches[1].

Classification interne[modifier | modifier le code]

Le sonqor est une langue oghouze, la branche méridionale des langues turques, comme l'azéri ou le qashqai parlés aussi en Iran.

Phonologie[modifier | modifier le code]

La petite ville de Sonqor est entourée par des régions de langue kurde, gurani, luri et laki (en)[1]. Le parler turk local subit une forte influence de l'iranien dans sa phonétique.

Voyelles[modifier | modifier le code]

Les voyelles propres aux langues turques ont disparu. Ainsi, ö [ø] est devenu u [u], parfois ü [y], ï [ɨ] a évolué en i [i] [3].

Consonnes[modifier | modifier le code]

La vélaire q [q] passe souvent à ɢ [ɢ]: « sourcil » et « oiseau » sont ɢaš et ɢuš. Autre particularité, d [d], en position intervocalique et finale, peut devenir r [r], voire [ɽ]: « père » est dädä ou däṛä. La labiale p [p] devient v [v], entre deux voyelles: gʊväy, guväy, gɤväy, « nombril »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Toutes les informations de Potseluevsky, 1997, sont tirées des travaux de Gerhard Doerfer sur la langue.
  1. a, b et c Bulut, 2004, p.241.
  2. a, b et c Code générique.
  3. a et b Potseluevsky, 1997, p.355.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Bulut, Christiane, Iranian Influence on Sonqor Turkic, dans Éva Ágnes Csató, Bo Isaksson, Corina Jahani (éditeurs): Linguistic Convergence and Areal Diffusion. Case Studies from Iranian, Semitic and Turkic, pp. 241-268, Londres, Routledge, 2004 (ISBN 978-0-415-30804-5).
  • (ru) Поцeлуевский, E.A., Coнкopско-тюpкcкий язык, dans Языки миpa. Тюpкcкие языки, pp. 354-357, Moscou, Izdatel'stvo Indrik, 1997 (ISBN 5-85759-061-2).

Voir aussi[modifier | modifier le code]