La Comtesse de Hong-Kong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Comtesse de Hong-Kong

Réalisation Charlie Chaplin
Scénario Charlie Chaplin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Sortie 1967
Durée 120 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Comtesse de Hong-Kong (A Countess from Hong Kong) est un film britannique, le dernier réalisé par Charlie Chaplin, sorti sur les écrans en 1967.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Ogden Mears est un ambassadeur américain qui découvre, cachée dans sa cabine de bateau, une comtesse russe. Elle veut aller aux États-Unis. Mears va tomber amoureux, mais sa femme l'attend à Hawaï.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit du dernier film de Charlie Chaplin et de son seul film en couleur.
  • Le film marque le come-back de Tippi Hedren au cinéma trois ans après Pas de printemps pour Marnie. En effet, la dernière grande blonde d'Alfred Hitchcock, avait racheté son contrat au réalisateur après qu'il lui eut fait des avances qui furent un calvaire pour elle. Au début, l'actrice avait de grandes ambitions avec ce film, jusqu'à ce qu'elle découvre le scénario. Quand elle s'est rendu compte qu'elle n'avait qu'un rôle court, celui de la femme divorcée de Marlon Brando, elle a demandé à Chaplin d'étendre son rôle. Bien que le réalisateur ait essayé de l'accommoder, il n'a pas pu ; l'histoire a surtout lieu sur un bateau, et le personnage d'Hedren ne monte à bord que vers la fin du film. L'actrice a finalement accepté de jouer et a déclaré que cela avait été « un vrai plaisir de travailler avec Chaplin. »

Comme pour "L'opinion publique (1922)", Chaplin ne jouera pas dans son dernier film ; il se contentera d'une courte apparition en incarnant un steward travaillant sur un navire et qui a... le mal de mer !

  • Le thème du film, "This is my song", a été écrit par Chaplin et interprété par Petula Clark
  • La Comtesse de Hong-Kong a été un échec lors de sa sortie. Il fut reconnu plusieurs années plus tard comme l'un des meilleurs Chaplin[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claude Beylie, Les films-clés du cinéma, Bordas, 1994, p. 111

Lien externe[modifier | modifier le code]