Valandovo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Valandovo
Валандово
Blason de Valandovo
Héraldique
Drapeau de Valandovo
Drapeau
Vue de la ville depuis les montagnes
Vue de la ville depuis les montagnes
Administration
Pays Drapeau de la Macédoine Macédoine
Région Sud-Est
Municipalité Valandovo
Maire Nikolce Curlinovski
Démographie
Population 11 890 hab. (2002)
Densité 36 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 19′ 01″ N 22° 33′ 40″ E / 41.3169, 22.5611 ()41° 19′ 01″ Nord 22° 33′ 40″ Est / 41.3169, 22.5611 ()  
Superficie 33 140 ha = 331,4 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Europe

Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 14.svg
Valandovo

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte administrative de Macédoine
City locator 14.svg
Valandovo

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte topographique de Macédoine
City locator 14.svg
Valandovo
Liens
Site web www.valandovo.gov.mk

Valandovo (en macédonien : Валандово) est une municipalité et une petite ville du sud-est de la République de Macédoine. Elle comptait11 890 habitants en 2002 et s'étend sur 331,4 km2. La ville en elle-même compte 4 402 habitants, le reste de la population étant réparti dans les villages alentour.

Valandovo est entouré par les municipalités macédoniennes de Demir Kapija, Kontché, Stroumitsa, Doïran, Bogdantsi et Gevgelija et par la Grèce.

Géographie[modifier | modifier le code]

La municipalité se trouve sur le cours inférieur du Vardar et s'étend sur des petites vallées et des massifs montagneux de faible hauteur, comme les collines de Plavouch et la Belasitsa. Les zones montagneuses occupent 63 % de la superficie de Valandovo, tandis que les vallées en occupent 37 %. La municipalité a une altitude moyenne de 226 mètres, ce qui en fait une des régions les plus basses de la République de Macédoine. Elle est traversée par plusieurs axes routiers importants, comme l'autoroute Skopje-Gevgelija. Valandovo jouit d'un climat méditerranéen avec une température moyenne annuelle de 14,5 degrés. La ville de Valandovo est traversée par l'Anska, affluent du Vardar[1].

En plus de la ville de Valandovo, la municipalité comprend les villages d'Ayranli, Arazli, Bayrambos, Balintsi, Barakli, Bachali, Bachibos, Braykovtsi, Boulountouli, Veyseli, Gradets, Grtchichté, Dedeli, Ǵouleli, Yosifovo, Kalkovo, Kazandol, Kotchouli, Marvintsi, Pirava, Plavouch, Prsten, Rabrovo, Sobri, Tatarli, Terzeli, Oudovo, Tchalakli et Tchestevo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Valandovo en 1919

Valandovo se trouve sur la route qui relie Thessalonique à Belgrade et le site est occupé par les Romains qui y fondent une colonie. Cette colonie est détruite au VIe siècle par un tremblement de terre. Les Slaves sont arrivés vers le VIe siècle et la ville actuelle est mentionnée pour la première fois au Xe siècle, elle s'appelle alors Valander. Le nom de la ville viendrait du vieux mot slave valyan, qui signifie « vallée ». En 1349, la ville est appelée Alavandovo dans une charte de l'empereur serbe Stefan Uroš IV Dušan[2].

Au cours de son histoire, la ville est détruite à de nombreuses reprises, par des tremblements de terre, des incendies, des inondations ou encore des épidémies. Elle souffre également des conflits entre grandes puissances qui ont lieu dans la région. Valandovo se développe surtout au XIXe siècle, lorsqu'elle s'affirme comme un centre de commerce (bétail, peaux, huile, laine, soie, fruits...)[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2002, la municipalité comptait[3] :

Administration[modifier | modifier le code]

La municipalité est administrée par un conseil élu au suffrage universel tous les quatre ans. Ce conseil adopte les plans d'urbanisme, accorde les permis de construire, il planifie le développement économique local, protège l'environnement, prend des initiatives culturelles et supervise l'enseignement primaire. Le conseil compte 15 membres[4]. Le pouvoir exécutif est détenu par le maire, lui aussi élu au suffrage universel. Depuis 2004, le maire de Valandovo est Nikolce Curlinovski, né en 1958[5].

Suite aux élections locales de 2009, le Conseil de Valandovo était composé de la manière suivante[4] :

Parti Sièges
Parti démocratique pour l'Unité nationale macédonienne (VMRO-DPMNE) 8
Union sociale-démocrate de Macédoine (SDSM) 3
Groupe d'électeurs BT 2
SDU 1
Unis pour la Macédoine 1

Économie[modifier | modifier le code]

La municipalité de Valandovo est surtout tournée vers l'agriculture, et notamment le maréchage et la viticulture. Les produits les plus emblématiques de Valandovo sont la grenade, la figue et la pomme japonaise. Valandovo compte également une laiterie et une usine de textile[6].

Culture[modifier | modifier le code]

Le centre de Valandovo en hiver

La principale institution culturelle de Valandovo est la Maison de la Culture du 25 Mai, fondée en 1983. La vie culturelle de la municipalité est marquée par le festival Folk Fest, qui se tient tous les ans au mois de mai depuis 1985. Cet événement musical réunit les artistes de la scène macédonienne actuelle. Le village de Tchalakli organise également depuis 1992 la Fête du Printemps, qui est axée sur la promotion de la culture de la minorité turque[7].

La municipalité compte plusieurs sites archéologiques, comme l'ancienne forteresse d'Isar, qui conserve des traces d'occupation préhistorique, et des mosaïques romaines retrouvées dans le centre-ville de Valandovo. La municipalité compte enfin les restes d'une petite ville byzantine, Dober, ainsi que d'une nécropole antique[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (mk) Site de la municipalité - Position géographique
  2. a et b (mk) Site de la municipalité - Histoire
  3. (mk)(en) Recensement de 2002
  4. a et b (mk) Site de la municipalité - Membres du conseil
  5. (mk) Site de la municipalité - Maire
  6. (mk) Site de la municipalité - Economie
  7. (mk) Site de la municipalité- Culture
  8. (mk) Site de la municipalité - Sites archéologiques