Demir Hisar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Demir Hisar
Демир Хисар
Blason de Demir Hisar
Héraldique
Drapeau de Demir Hisar
Drapeau
La plaine dans laquelle se trouve la municipalité
La plaine dans laquelle se trouve la municipalité
Administration
Pays Drapeau de la Macédoine Macédoine
Région Pélagonie
Municipalité Demir Hisar
Maire Toni Angelevski
Code postal 7240
Démographie
Population 9 497 hab. (2002)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 13′ 18″ N 21° 12′ 11″ E / 41.2216, 21.203 ()41° 13′ 18″ Nord 21° 12′ 11″ Est / 41.2216, 21.203 ()  
Altitude 643 m
Superficie 48 013 ha = 480,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Europe

Voir sur la carte administrative d'Europe
City locator 14.svg
Demir Hisar

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte administrative de Macédoine
City locator 14.svg
Demir Hisar

Géolocalisation sur la carte : Macédoine

Voir la carte topographique de Macédoine
City locator 14.svg
Demir Hisar
Liens
Site web www.demirhisar.gov.mk

Demir Hisar (en macédonien Демир Хисар, signifiant « montagne de fer » en turc) est une municipalité et une petite ville du sud-ouest de la République de Macédoine, dans la région de Pélagonie. Elle comptait 9 497 habitants en 2002 et fait 480,13 km2. La ville comptait 2 593 habitants, le reste de la population étant réparti dans les villages alentour. L'économie de Demir Hisar est tournée vers l'exploitation du fer, de la forêt et la production agricole.

La municipalité est environnée par Debartsa, Ohrid, Bitola, Resen, Krouchevo, Drougovo et Mogila.

Géographie[modifier | modifier le code]

La montagne Ilinska

La municipalité de Demir Hisar se trouve au nord-ouest de la plaine pélagonienne, dans le bassin supérieur de la Tsrna, affluent du Vardar. Le territoire de Demir Hisar est partagé entre vallée, collines et montagnes. La municipalité culmine à 2 000 mètres d'altitude[1]. Les montagnes sont riches en fer et en marbre et le territoire est couvert en majorité par la forêt[2].

La municipalité comprend la ville de Demir Hisar ainsi que de nombreux villages. Ces villages sont Babino, Bazernik, Barakovo, Beltché, Boïchté, Brezovo, Vardino, Velmevtsi, Virovo, Golemo Ilino, Graïchté, Dolentsi, Edinakovtsi, Jvan, Jeleznets, Jourtché, Zagoritché, Zachlé, Kotchichté, Koutretino, Leskovo, Malo Ilino, Mrenoga, Novo Selo, Obednik, Pribiltsi, Radovo, Rakitnitsa, Rastoytsa, Sveta, Sladouevo, Sleptché, Sloechtitsa, Smilevo, Sopotnitsa, Strougovo, Souvo Grlo, Souvodol, Outovo et Tserovo.

Histoire[modifier | modifier le code]

Demir Hisar est une des villes les plus récentes du pays, elle n'a été fondée qu'en 1945, peu de temps après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Dans la municipalité se trouve le village de Smilevo, dans lequel l'Organisation révolutionnaire intérieure macédonienne a commencé l'Insurrection d'Ilinden contre le pouvoir ottoman en 1903. Smilevo fut choisi comme point de départ des hostilités parce qu'il est le village natal de Damé Grouev, l'un des leaders de l'insurrection.

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de 2002, la municipalité comptait[3] :

Administration[modifier | modifier le code]

Le siège de la municipalité

La municipalité est administrée par un conseil élu au suffrage universel tous les quatre ans. Ce conseil adopte les plans d'urbanisme, accorde les permis de construire, il planifie le développement économique local, protège l'environnement, prend des initiatives culturelles et supervise l'enseignement primaire. Le conseil compte 12 membres[4]. Le pouvoir exécutif est détenu par le maire, lui aussi élu au suffrage universel. Depuis 2009, le maire de Demir Hisar est Toni Angelevski, né en 1966[5].

Suite aux élections locales de 2009, le Conseil de Demir Hisar était composé de la manière suivante[4] :

Parti Sièges
Parti démocratique pour l'Unité nationale macédonienne (VMRO-DPMNE) 5
Union sociale-démocrate de Macédoine (SDSM) 5
NSDP 1
VMRO-Parti national 1

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le monastère de Sleptché

La municipalité compte un 62 édifices religieux, comme le monastère Saint-Jean-Baptiste, construit au XIVe siècle, les trois églises de Sleptché, qui datent de la même époque, ou encore le monastère Saint-Athanase, fondé au XVIIe siècle. Demir Hisar compte aussi quelques sites archéologiques, surtout antiques et médiévaux, et des monuments commémorant l'insurrection d'Ilinden et la Libération de 1944[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (mk) Site de la municipalité - Présentation
  2. (mk) Site de la municipalité - Ressources naturelles
  3. (mk)(en) Recensement de 2002
  4. a et b (mk)Site de la municipalité - Membres du conseil
  5. (mk) Site de la municipalité - Maire
  6. (mk) Site de la municipalité - Culture