Kirk Gibson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Gibson
Pix.gif Kirk Gibson Baseball pictogram.svg
Gibsonwin3.jpg
Diamondbacks de l'Arizona - No  23
Manager, voltigeur
Frappeur gaucher  Lanceur gaucher
Premier match
8 septembre 1979
Dernier match
10 août 1995
Statistiques de joueur (1979-1995)
Moyenne au bâton ,268
Circuits 255
Points produits 870
Premier match (manager)
2 juillet 2010
Statistiques de manager (2010-2013)
Victoires-Défaites 290-279
 % Victoires ,510
Équipes

Kirk Harold Gibson (né le 28 mai 1957 à Pontiac, Michigan, États-Unis) est un ancien voltigeur ayant joué dans les Ligues majeures de baseball de 1979 à 1995. Il est l'actuel manager des Diamondbacks de l'Arizona et est élu manager de l'année en 2011 dans la Ligue nationale.

Gibson est célèbre pour son coup de circuit pour les Dodgers de Los Angeles dans le premier match de la Série mondiale 1988.

Nommé joueur par excellence de la Ligue nationale en 1988, il est le seul joueur de l'histoire des majeures à avoir mérité cet honneur sans jamais avoir joué dans un match des étoiles.

Carrière[modifier | modifier le code]

Tigers de Detroit[modifier | modifier le code]

Kirk Gibson avec les Dodgers.

Kirk Gibson fait ses débuts à la fin de l'année 1979 avec les Tigers de Detroit, avec qui il se taille un poste de voltigeur de droite et devient un joueur régulier en 1983.

L'année suivante, il produit 91 points et aide les Tigers à remporter le championnat de la division Est de la Ligue américaine. Il offre de solides performances en séries éliminatoires. Sa moyenne au bâton de ,417 (5 coups sûrs en 12) lui vaut le titre de joueur par excellence de la Série de championnat. Il frappe pour ,333 et totalise 7 points produits en Série mondiale 1984, que les Tigers remportent.

En 1985, il produit un sommet en carrière de 97 points avec Detroit.

Dodgers de Los Angeles[modifier | modifier le code]

En 1988, après plusieurs années de collusion orchestrée par les propriétaires d'équipes du baseball majeur, Gibson se voit accorder par un arbitre le statut de joueur autonome. Il signe un contrat avec les Dodgers de Los Angeles[1], chez qui il patrouillera surtout le champ gauche. À sa première saison là-bas, il est élu joueur par excellence de la Ligue nationale et remporte une nouvelle Série mondiale.

Série mondiale 1988[modifier | modifier le code]

Blessé aux deux genoux et pouvant à peine courir, il apparaît comme frappeur suppléant à la fin du premier match de la finale contre les A's d'Oakland, le 15 octobre, et cogne un retentissant coup de circuit faisant gagner son équipe. Les images de Gibson claudiquant autour des sentiers après son exploit fut le point marquant de la série enlevée en 5 matchs par les Dodgers. Ce coup de circuit est largement cité comme l'un des moments les plus mémorables dans l'histoire du baseball[2],[3],[4].

Dernières saisons et retour à Detroit[modifier | modifier le code]

Gibson joue peu au cours des deux saisons suivantes. Après de brefs passage chez les Royals de Kansas City, avec qui il s'aligne en 1991, et chez les Pirates de Pittsburgh, pour qui il joue 16 parties en 1992, il retourne à Detroit pour trois saisons, y étant surtout utilisé comme frappeur désigné et complétant sa carrière de joueur.

Instructeur et manager[modifier | modifier le code]

Débuts comme instructeur[modifier | modifier le code]

Analyste pendant cinq ans pour les matchs des Tigers à la télévision (1998-2002), il se joint à l'équipe et devient l'un des adjoints du manager Alan Trammell, l'un de ses anciens coéquipiers à Detroit, en 2003. Il demeure dans l'organisation des Tigers pendant trois saisons.

De 2007 à 2010, il fait partie du personnel d'entraîneurs des Diamondbacks de l'Arizona[5]. Il y rejoint son ancien coéquipier des Tigers, Bob Melvin, gérant des D-Backs de 2005 à 2009.

Diamondbacks de l'Arizona[modifier | modifier le code]

Le 1er juillet 2010, les D-Backs congédient leur manager A. J. Hinch et le remplacent par Kirk Gibson, qui est nommé sur une base intérimaire[6]. Gibson fait ses débuts comme manager dans les majeures le lendemain, 2 juillet, alors que son équipe écrase les Dodgers 12-5 à domicile[7]. Avec Gibson aux commandes en 2010, les D-Backs gagnent 34 matchs contre 49 défaites, une fiche à peu de choses près similaires à celle obtenue sous les ordres de Hinch, et complètent l'année avec 97 revers et une dernière place dans l'Ouest de la Nationale. Néanmoins, l'équipe d'Arizona décide de poursuivre son chemin avec Gibson comme gérant et lui accorde après la saison un pacte de deux ans[8]. En octobre, Alan Trammell, ex-coéquipier de Gibson chez les Tigers et pour qui Gibson était instructeur de banc quelques années plus tôt à Détroit, devient instructeur de banc chez les Diamondbacks[9].

En 2011, il est un des adjoints choisis par Bruce Bochy, qui dirige l'équipe de la Ligue nationale au match des étoiles disputé le 13 juillet à Phoenix, le domicile des Diamondbacks. Gibson entraîne son équipe dans une course pour le championnat de la division Ouest en 2011 face aux champions en titre, les Giants de San Francisco, bien que peu d'observateurs accordaient des chances aux D-Backs à l'ouverture de la saison régulière. L'équipe remporte le titre avec une fiche victoires-défaites de 94-68 en saison régulière et 29 matchs gagnés de plus que la saison précédente. Sans surprise, Gibson est élu à sa première saison complète à la tête d'une équipe des majeures le manager de l'année de la Ligue nationale pour 2011, étant préféré à son homologue des Brewers de MilwaukeeRon Roenicke, lors du vote tenu annuellement pour cette récompense[10].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Kirk Gibson et son épouse Joanne ont quatre enfants : Kirk, Kevin, Colleen et Cameron[5].

Honneurs et exploits[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Gibson Agrees to Sign With the Dodgers, Joseph Durso, New York Times, 30 janvier 1988.
  2. Greatest World Series moments, ESPN. Consulté le 11 mars 2009.
  3. Baseball's 25 Greatest Moments, Dave Kindred, Sporting News, 18 octobre 1999.
  4. World Series Memorable Moments - Kirk Gibson's HR, Time. Consulté le 11 mars 2009.
  5. a et b Kirk Gibson, site officiel des Diamondbacks de l'Arizona. Consulté le 11 mars 2009.
  6. Diamondbacks make it official: GM Josh Byrnes and manager A.J. Hinch outUSA Today, 1er juillet 2010.
  7. 2010 Arizona Diamondbacks Schedule, Boxscores & Splits, baseball-reference.com.
  8. D-backs sticking with Gibson on two-year pact, Steve Gilbert / MLB.com, 4 octobre 2010.
  9. (en) Gibson reunites with Trammell in Arizona, Associated Press, 26 octobre 2010.
  10. (en) Maddon, Gibson named 2011's top skippers, Evan Drellich / MLB.com, 16 novembre 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]