Kinský

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kinsky.
Armes des Kinsky sur la façade du Palais Kinsky de Prague.

Les comtes puis princes de la famille Kinský von Wchinitz und Tettau forment l'une des plus prestigieuses maisons de la noblesse du royaume de Bohême.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier ancêtre incontestable de cette famille est Bohuslav de Žernoseky († 1282), qui a, avec ses fils, utilisé le titre "de Vchynice". Ils dominaient un village et une tour près de Lovosice dans le nord de la Bohême. Au début du XVIe siècle, Jan Dlask et son frère tenaient les forteresses de Vchynice et Oparno. Il semble clair aujourd'hui que les branches nobles de la famille Kinský sont des descendants de Jan Dlask, les Kinský actuels étant des descendants de son dernier fils Václav. En 1611, la famille est élevée au rang de la noblesse. En 1676, Jan Oktavián obtient le titre de comte. Les Kinský à cet époque exercent un certain nombre de fonctions de cour, entre autres, František Oldřich participe au conseil impérial. Václav Norbert Oktavián, tient également un certain nombre de fonctions à la cour et, en 1705, devient le chancelier suprême. La grande richesse de la famille est alors divisée en plusieurs lignées :

La lignée princière[modifier | modifier le code]

Le fondateur de la lignée princière Filip Josef (1700-1749) fut diplomate dans les années 1728-1735, ambassadeur d'Autriche en Angleterre, puis exerça à la cour tchèque de Vienne (1738-1745) le rôle de plus haut chancelier. Patriote tchèque, il fut l'un des pionniers des manufactures, notamment dans le verre. Il a occupé les résidences de Česká Kamenice, a acheté et reconstruit les châteaux de Zlonice (1720), Mšené (1742) et Budenice (1748). Il épousa Mare Karolína z Martinic. Jan Josef élargit les domaines de la maison et acheta Kostelec nad Ohří, Peruc, Přestavlky, Vejvanovice. Les Kinský se séparent en trois branches :

  • la lignée de Choceň
  • la lignée de Kostelec
  • la lignée de Chlumec

Le fondateur de cette branche est le comte František Ferdinand Kinský (1678-1741), le frère aîné du fondateurs de la branche princière. Homme politiquement actif, il fut chancelier suprême et député des pays tchèques à l'Assemblée impériale. Dans cette lignée est née Bertha von Suttner (1843-1914), une militante pacifiste qui obtiendra le Prix Nobel de la paix. Un représentant connu est également Radslav Kinský (1928-2008), immunobiologue tchèque, fondateur de l'immunologie de la reproduction[1].

Les Kinský aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le prince Franz Ulrich Kinský est mort en Argentine, où il résidait habituellement, le 1er avril 2009. Sa femme, la princesse Helena Kinský von Wchinitz und Tettau, née comtesse Hutten Czapska et son fils unique, Charles Kinský, sa femme Dolores et ses petits-fils étaient présents.

Places[modifier | modifier le code]

Palais Kinsky de Vienne
Palais Kinsky de Prague

Les princes Kinský possèdent le château de Karlova Koruna. Jusque récemment, ils étaient propriétaires du palais Kinský de Vienne. Quant au palais Kinský de Prague, qui se trouve sur la place de la Vieille-Ville, il fait l'objet d'un procès en restitution entre les princes Kinský et l'État tchèque.

Passion[modifier | modifier le code]

Les princes Kinsky ont été de grand amateurs de courses de chevaux et les haras de la famille donnèrent naissance aux chevaux Kinsky qui furent longtemps la référence par excellence sur les champs de course.

Membres notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. entretien avec le comte Radslav Kinsky, radio.cz, 27 février 2002