Kappa (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kappa (homonymie).
Kappa d'après un dessin du XVIIIe s.)
Kappa d'après un dessin de 1836.

Le kappa (河童?) ou kawatarō (川太郎?) est un monstre du folklore japonais, décrit comme un génie ou un diablotin d'eau. Le kappa est réputé pour chercher à attirer les humains ou les chevaux dans l'eau.

Les kappas ont l'apparence de tortues anthropomorphes, parfois avec une bouche en forme de (ou à l'apparence de) bec et le sommet de leur crâne est légèrement creusé, entouré de cheveux. Cet affaissement est rempli d'eau, liquide duquel ils tirent leur puissance. Ainsi, si l'on salue un kappa à la manière japonaise (en s'inclinant), il vous salue en retour et perd toute son eau, devenant alors inoffensif. Le kappa est en effet un être très poli, même s'il aime faire de nombreuses méchancetés. Certains kappa sont cependant représentés sans cet affaissement, le sommet de leur crâne étant simplement chauve. Sa taille serait celle d'un singe, soit environ 30 cm. Son habitat connu serait les fleuves, les lacs et les étangs du nord du Japon. Selon le folklore, il aurait la longévité de la tortue, soit environ 100 ans.

La plupart de leurs farces consistent à s'introduire dans les villages pour voler de la nourriture, lâcher des gaz et regarder sous les jupes des femmes.

Le kappa sait très bien parler japonais et jouer au shōgi. S'il y a une nourriture qu'il apprécie plus que la chair des enfants, c'est le concombre. Ainsi, les japonais avaient coutume de jeter des concombres dans les rivières afin qu'ils n'y en aient pas autant à venir manger chez eux non-invités. Ce lien avec le concombre a donné le nom kappamaki à une variété de rouleau de sushi avec une tranche de concombre au milieu.

Il semblerait que l'aspect capillaire des kappas ait été inspiré par celui de moines occidentaux (qui ont subi la tonsure et n'ont pas non plus de cheveux au sommet du crâne) ayant visité le Japon.

Les kappas dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Les kappas sont des personnages populaires dans les mangas, l'animation japonaise, la littérature populaire et les jouets d'enfants. Leur image a parfois été modernisée en sorte que ce soient plus des créatures sympathiques, mignonnes et bienveillantes. On peut noter aussi que l’insulte courante au Japon « kappa pervers », se retrouve dans de nombreux ouvrages populaires.

Littérature
  • L'écrivain Ryūnosuke Akutagawa (1892-1927) a écrit une nouvelle sur les kappas, les présentant comme un peuple plus évolué que les humains.
  • Dans l'épisode 7 de la série Suzumiya Haruhi-chan no yuutsu (une mini-série par les mêmes créateurs de La mélancolie de Haruhi Suzumiya, parue entre la saison 1 et 2) l'un des personnages est censé ramener un kappa[1]. De même dans le manga My lovely hockey club.
  • Dans le livre Fleurs de Dragon de Jérôme Noirez, un des personnages du roman, Kaoru, croit voir un kappa dans la demeure seigneuriale de Katsunan. Il y est décrit comme une créature monstrueuse, bossu, habillé de haillons répugnants et ayant un énorme crâne. Il amène avec lui les moustiques et les sangsues. Il y est dit aussi qu'il se nourrit exclusivement de chair et de poissons pourris et que d'un simple geste il peut transformer le sol en sables mouvants et engloutir tout un village.
  • Des kappas apparaissent dans les romans Hakushaku To Yousei.
Cinéma
  • L'histoire entière du film onirique, érotique et musical Underwater love (Onna no kappa) du réalisateur Shinji Imaoka[2] est construite autour de la figure du kappa qui est l'un des personnages principaux du film ("Underwater Love", comédie musicale de Shinji Imaoka (photo de Christopher Doyle, musique de Stereo Total))[3].
Cinéma d'animation
  • Le film d'animation Un été avec Coo (Kappa no coo to natsu-yasumi) de Keiichi Hara met en scène Coo, un kappa recueilli par un jeune écolier.
  • La série animée d'épisodes de trois minutes Kappa no Kaikata (河童の飼い方, Comment élever un kappa?) parle d'un jeune homme sans visage qui essaie d'élever un bébé kappa.
  • Dans l'anime Inazuma Eleven, 2 kappas sont présents ils aiment jouer au foot.
  • Dans la série Vanessa et la magie des rêves, Vanessa revient d'un monde magique avec trois kappas.
  • Dans la série School Rumble, un des personnages principaux se déguise souvent en kappa. D'autre part suite à une mauvaise blague le personnage principal Harima Kenji est pris pour un kappa du fait de son crâne chauve.
  • Un kappa apparait dans le film d'animation Hellboy : Le Sabre des tempêtes, en tant qu'antagoniste.
  • Un kappa apparait dans l'anime Karas.
  • Il est question d'un kappa dans l'épisode 600 de l'animé Détective Conan.
  • Dans l'anime Arakawa under the Bridge, le maire est un homme qui se prend pour un kappa.
  • Des Kappas apparaissent dans l'épisode 22 Panique au pique-nique (The Big Springtime Picnic Uproar) de l'anime Urusei Yatsura (Lamu).
Jeux vidéo
  • Dans la série de jeux vidéo Shin Megami Tensei le kappa est un démon récurrent.
  • Dans la saga de jeux vidéo de Mario, des tortues anthropomorphes nommées Koopa apparaissent souvent comme ennemis basiques. Leur nom et concept sont inspirés des kappas.
  • Les kappas apparaissent souvent dans les jeux Final Fantasy en tant qu'ennemis ; dans Final Fantasy VI, un kappa apparait quelques fois à l'écran pour donner des explications au joueur, de plus, « kappa » est aussi une altération d'état affaiblissante.
  • Dans le jeu vidéo Guild Wars Factions, les Kappas sont des créatures faisant penser à des sortes de tortues bipèdes.
  • Le jeu dōjin Touhou Project présente Nitori Kawashiro, une kappa, boss du stage 3 de Mountain of Faith.
  • Dans le jeu vidéo Star Gladiator: I - Final Crusade Kappa est un personnage à débloquer imitant la plupart des techniques de Gerelt et dont la photo montre deux concombres.
  • Des personnages Kappa peuvent être remarqués dans les jeux vidéo Guild Wars Factions, Animal Crossing et Harvest Moon.
  • Dans les jeux vidéo Pokémon Rouge et Bleu, Akwakwak est décrit comme souvent confondu avec le kappa.
  • Dans le jeu vidéo Might and Magic Heroes VI, le kappa est une créature de base du Sanctuaire, une des cinq factions. Sa version améliorée est le kappa choya.
Bandes dessinées et mangas
  • Les Tortues ninja sont souvent prises pour des kappas quand elles voyagent dans le temps du Japon féodal.
  • Des personnages Kappas peuvent être remarqués dans les mangas Inu-Yasha, Gintama, Natsume Yuujinchou et Blue Seed.
  • Dans la bande dessinée Papyrus, apparaissent parfois des petits êtres appelés « Chtiquechtaquelaguelac », ayant du liquide dans une cavité sur la tête les rendant hargneux. Si on les salue, très polis, ils rendent le salut et perdent ce liquide, ce qui les rend inoffensifs.
  • Dans Nagasarete Airantou, un Kappa arrive sur Airantou accompagné d'une jeune fille l'ayant par hasard libéré alors qu'elle part en voyage
  • Le mangaka Shigeru Mizuki a écrit et dessiné le manga Mon copain le kappa.
  • Dans le manga Bobobo-bo Bo-bobo, un kappa a fait partie de l'équipe du héros durant leur voyage dans la résidence débile. Dans le manga, il fait après plusieurs apparitions, mais toujours très brèves.
  • Dans le manga Nura : Le Seigneur des Yokaï 2 Kappa font leurs apparitions: celui du clan Nura et celui du village de Tono.
  • Dans le manga beelzebuth
  • Dans le manga Otogi Matsuri, le kenzoku Toronushi est un kappa. Il est dit que lorsqu'il vous appelle, il ne faut surtout pas se retourner, sous peine de se faire dévorer les yeux, mais rentrer chez soi. Une fois le seuil de sa maison passé, on peut se retourner car le kappa a alors disparu.
  • Dans le manga Saiyuki, Gojyo qui est l'un des personnages principaux est un démon Kappa à forme humaine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ishida Eiichiro, « The kappa legend. A Comparative Ethnological Study on the Japanese Water-Spirit Kappa and Its Habit of Trying to Lure Horses into the Water », Folklore Studies, 9, 1950, p. 1-152 Lire en ligne.
  • Chiwaki Shinoda, « Note sur le kappa, génie des eaux japonais », dans Danièle James-Raoul, Claude Alexandre Thomasset, Dans l'eau, sous l'eau: le monde aquatique au Moyen Âge, Presses Paris Sorbonne, Paris, 2002, p. 271-272.

Sur les autres projets Wikimedia :