Kapan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kapan
(hy) Կապան
Monument à David Bek
Monument à David Bek
Administration
Pays Drapeau de l'Arménie Arménie
Région Syunik
Maire
Mandat
Ashot Hayrapetyan (HHK[1])[2]
2012-2016
Démographie
Population 45 488 hab. (2011)
Densité 1 274 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 11′ 54″ N 46° 24′ 06″ E / 39.198415, 46.40163939° 11′ 54″ Nord 46° 24′ 06″ Est / 39.198415, 46.401639  
Superficie 3 570 ha = 35,7 km2
Fuseau horaire UTC+4
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Arménie

Voir la carte administrative d'Arménie
City locator 12.svg
Kapan

Géolocalisation sur la carte : Arménie

Voir la carte topographique d'Arménie
City locator 12.svg
Kapan

Kapan (en arménien Կապան ; jusqu'en 1991 Ghapan, et anciennement Maden[3]) est la capitale du marz de Syunik, au sud de l'Arménie, et à 1 kilomètre de la frontière azerbaïdjanaise (contrôlée par le Haut-Karabagh). En 2011, la ville compte 45 488 habitants. Elle a beaucoup de mal à repartir économiquement, à cause de la guerre du Haut-Karabagh.

Dominée par le Kaputjugh et le Khustup[4], elle est située à côté du monastère de Vahanavank et des forteresses de Baghaberd et de Halidzor.

Politique[modifier | modifier le code]

Le maire (ou plus correctement le chef de la communauté) de Kapan est depuis 2012 Ashot Hayrapetyan[2].

Début Fin Nom Parti
2005 2008 Armen Karapetyan
2008 2012 Artur Atayan Fédération révolutionnaire arménienne[1]
2012 En cours Ashot Hayrapetyan Parti républicain d'Arménie[1]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de Kapan
1959 1970 1979 1989 2001 2008 2011
19 315[5] 29 916[6] 35 889[7] 42 375[8] 45 711[9] 45 545[10] 45 488[11]


Transport[modifier | modifier le code]

La ville est dotée d'un aéroport[12].

Sport[modifier | modifier le code]

La ville possède un club de football, le Gandzasar Kapan.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Infortmation on nominated candidates », sur CEC (consulté le 11 août 2012).
  2. a et b (hy+en) « Central Electoral Commission of the Republic of Armenia » (consulté le 11 septembre 2012).
    Pour obtenir la page en anglais, cliquez en haut à droite sur « English » ; ensuite, dans le menu vertical de gauche, cliquez sur « Elections », puis sur « Head of Community » et sélectionnez la dernière élection correspondant à la communauté voulue.
  3. (en) Brady Kiesling, Rediscovering Armenia,‎ 2000 (lire en ligne), p. 100.
  4. Dominique Auzias et Jean-Paul Labourdette, Arménie, Le Petit Futé, coll. « Country guide », Paris, 2009 (ISBN 978-2746925342), p. 266.
  5. (ru) « Перепись населения СССР 1959 года — Армянская ССР », sur http://www.webgeo.ru/ (consulté le 27 sep 2012).
  6. (ru) « Перепись населения СССР 1970 года — Армянская ССР », sur http://www.webgeo.ru/ (consulté le 29 mars 2012).
  7. (ru) « Перепись населения СССР 1979 года — Армянская ССР », sur http://www.webgeo.ru/ (consulté le 29 mars 2012).
  8. (ru) « Всесоюзная перепись населения 1989 г. — Численность городского населения союзных республик, их территориальных единиц, городских поселений и городских районов по полу (recensement de 1989, vol. 1, partie 1, tableau 3) », sur http://demoscope.ru/ (consulté le 29 mars 2012).
  9. (hy+ru+en) ArmStat, RA 2001 Population and Housing Census Results, « RA Syunik Marz » (consulté le 28 mars 2011).
  10. (hy+en) ArmStat, Marzes of the Republic of Armenia in figures, « RA Syunik Marz »,‎ 2008 (consulté le 28 mars 2011).
  11. (hy+en) ArmStat, Marzes of the Republic of Armenia in figures, « RA Syunik Marz »,‎ 2011 (consulté le 27 septembre 2012).
  12. Krikor Amirzayan, « L’Arménie envisage de relancer l’activité des petits aéroports au Sud du pays », sur Nouvelles d'Arménie Magazine,‎ 26 janvier 2013 (consulté le 26 janvier 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]