Julien de Médicis (1453-1478)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Julien de Médicis et Famille de Médicis.
Portrait par Sandro Botticelli, 1478

Julien de Médicis ou, en italien, Giuliano di Piero de' Medici (né en 1453, mort le 26 avril 1478) était un homme d'État italien du XVe siècle, codirigeant de facto de la République florentine durant la Renaissance italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julien est le second fils de Pierre Ier de Médicis et de Lucrezia Tornabuoni. Julien, jeune frère de Laurent de Médicis, dirigeait avec lui la ville de Florence, lorsqu'il fut assassiné le 26 avril 1478, victime de la conjuration des Pazzi, autre famille puissante à Florence, qui cherchait à éliminer les deux frères pour s'emparer du pouvoir dans la capitale de la Toscane.

Une échauffourée dans la cathédrale de Florence, pendant la messe, organisée avec le soutien du pape Sixte IV et la complicité de l'archevêque de Pise Francesco Salviati par la famille rivale des Pazzi, mécontente d'avoir été privée de certaines fonctions rémunératrices, se solda par la mort de Julien. Laurent de Médicis put en réchapper. Il obtient le soutien du peuple et fait pendre les conspirateurs aux fenêtres du Palazzo Vecchio.

Le fils illégitime qu'il avait eu avec sa maîtresse Fioretta Gorini, Giulio (Jules de Médicis), devint pape, en 1523, sous le nom de Clément VII.

Son monument funéraire est un simple sarcophage surmonté d'une Vierge à l'Enfant et des saints Côme et Damien, près des deux monuments tombeaux des Médicis réalisés par Michel-Ange dans la Sagrestia Nuova de la basilique San Lorenzo de Florence.

Sa passion pour Simonetta Vespucci, surnommée la « San par » (la Sans Pareille) est restée célèbre. Ils sont représentés sous les traits de Mars et Vénus par Botticelli dans le tableau du même nom. Il est mort deux ans jours pour jour après sa dame de cœur [réf. nécessaire].

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Sa mort est "représentée" dans le jeu Assassin's Creed II. Francesco de Pazzi l'assassine de plusieurs coups de couteau (stiletto) dans la poitrine, juste avant qu'il ne rentre dans la cathédrale de Santa Maria del Fiore. C'est le héros du jeu, Ezio Auditore qui sauve Lorenzo de Medici d'une mort quasi certaine, et qui assassine tous les templiers de la conspiration pazzienne.

Joué par Tom Bateman, Julien de Médicis est un personnage principal de la série Da Vinci's Demons.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lauro Martines, Le sang d'avril - Florence et le complot contre les Médicis - Albin Michel, Paris, 2006.
  • Mariella Righini, Florentine , Flammarion, Paris, 1999.