John Wayne Gacy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Wayne Gacy

John Wayne Gacy, avec Rosalynn Carter.
Information
Nom de naissance John Wayne Gacy Jr.
Surnom Pogo The Clown, Killer Clown
Naissance 17 mars 1942
Chicago, Illinois, (États-Unis)
Décès 10 mai 1994 (à 52 ans)
Joliet, Illinois, (États-Unis)
Cause du décès Injection létale
Sentence Peine capitale
Meurtres
Nombre de victimes 33
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
États Illinois
Arrestation 1978 à Chicago

John Wayne Gacy Jr., né le 17 mars 1942 à Chicago et mort le 10 mai 1994 à Joliet, est l’un des tueurs en série américains les plus connus, surnommé le « clown tueur » en référence à l'habitude qu'il avait de se déguiser en clown pour amuser les enfants dans les hôpitaux.

Parcours criminel[modifier | modifier le code]

En 1978, la police est venue chez lui après des recherches à propos d’étranges disparitions de jeunes hommes ayant travaillé pour lui. Des enquêtes plus approfondies ont révélé qu’il était impliqué dans ces disparitions. 26 cadavres ont été retrouvés enterrés dans le vide sanitaire sous sa demeure à Chicago, trois autres enterrés dans sa propriété et les corps de ses quatre dernières victimes ont été repêchés dans la rivière Des Plaines à proximité de chez lui. Les voisins se plaignaient d’odeurs venant des sous-sols de la maison des Gacy, qu’il avait essayé d’atténuer avec de la chaux et en prétextant avoir des problèmes d’égouts bouchés. Inculpé pour le meurtre de 33 jeunes hommes, Gacy était un criminel patenté malgré son apparence altruiste.

Gacy était un membre influent de la communauté, travaillait pour des organisations bénévoles. Il s’est marié deux fois et était un respectable homme d’affaires. Cependant, il avait une vie privée bien singulière : il aimait avoir des relations homosexuelles avec des individus bien plus jeunes que lui, qu’il assassinait par la suite. Il a commencé à les recruter dans son entourage lorsqu’il proposait des petits boulots aux jeunes de son quartier. D’ailleurs, la plupart de ses victimes faisaient partie de ses employés. Son mode opératoire consistait principalement à les menotter et les violer avant de se débarrasser des corps. Après une tentative infructueuse de plaider la folie lors de son procès, il fut condamné à la peine capitale. Il a été exécuté le 10 mai 1994 par injection létale.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Un des membres du groupe de Marilyn Manson s'est inspiré de Gacy pour créer son nom de vedette : Madonna Wayne Gacy, qui s'inspire également de la chanteuse Madonna. Pratiquement tous les membres du groupe ont un nom de sex-symbol doublé de celui d'un tueur en série.
  • John Wayne Gacy a reçu la plus lourde sentence pour un tueur en série, soit 21 condamnations à perpétuité et 12 condamnations à mort (Guinness Book 2002).
  • Plusieurs scénaristes ont été inspirés par la vie de Gacy (notamment Clive Saunders pour le film Gacy, 2003)
  • Sufjan Stevens lui dédie une chanson sur son album Illinois.
  • L'ancienne cellule que Gacy occupait à la prison de Joliet (Illinois, États-Unis) a été utilisée pendant le tournage de la célèbre série télévisée Prison Break.
  • En 1992, le film Disparitions sanglantes retrace le parcours criminel de Gacy qui est interprété par Brian Dennehy.
  • John Wayne Gacy apparaît également, sous forme de caricature, dans un épisode de South Park en compagnie de deux autres tueurs en série, Ted Bundy, et Jeffrey Dahmer.
  • Le groupe Dog Fashion Disco (en) lui a consacré une chanson, Pogo the Clown.
  • Pogo et ses amis est un court métrage québécois réalisé par François Guay en 2008. Il se réfère à plusieurs tueurs en série, dont Gacy, Albert Fish, Ed Gein et le Tueur du Zodiaque.
  • Le groupe américain de sludge/doom metal Acid Bath (en) a utilisé comme artwork pour leur album When the Kite String Pops une peinture de Gacy le représentant en clown.
  • Dans la chanson God Bless du groupe d'Electro-indus/Aggrotech Combichrist, « John Wayne Gacy » est le 20e nom cité après le premier refrain.
  • Le groupe de thrash metal français Dunkel Geist a consacré sa chanson 33 corpses (« trente-trois cadavres ») à Gacy.
  • Dans la chanson Boogalion Mafia du groupe de hardcore français Bawdy Festival, un vers dit : « On fait des barbeucs avec John Wayne Gacy ».
  • Svetozar Ristovski réalisa en 2010 le film Dear Mr. Gacy qui raconte l'aventure de Jason Moss avec ce serial Killer.
  • Le groupe de death metal Français Mithridatic s'inspire de plusieurs tueurs en série dans leurs morceaux dont John Wayne Gacy.
  • On peut entendre un extrait d'une interview de John Wayne Gacy dans l'introduction de Butcher the Weak par le groupe de Death metal Devourment.
  • John Wayne Gacy apparaît dans la série animée Metalocalypse dans une scène où le général parle de l'amour de Toki Wartooth pour les clowns.
  • Le groupe punk français Bérurier Noir s'est inspiré de Gacy dans sa chanson 2 Clowns.
  • Dans le jeu vidéo The Warriors issu du film éponyme l'un des protagonistes Chatterbox leader du gang des Hi-Hat porte le même costume et maquillage que Gacy.
  • Dans le onzième épisode de la saison 1 de Elementary, Sherlock Holmes compare un homme à John Wayne Gacy.
  • Dans le jeu vidéo Deadlight on peut trouver sur un cadavre :"La pièce d'identité d'un étranger du nomde J. W. Gacy"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]