In My Time of Dying

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

In My Time of Dying est la troisième chanson de Physical Graffiti, sixième album du groupe de rock anglais Led Zeppelin sorti en 1975. C'est une chanson de folk/blues traditionnel, inspirée de la chanson Jesus Make Up My Dying Bed, enregistrée par Blind Willie Johnson et plus tard reprise par Josh White, Bob Dylan (sur son premier album) et Martin Gore. Cette chanson est la plus longue que le groupe ait enregistrée en studio ; plus de onze minutes.

In My Time of Dying a été jouée lors de la tournée de 1975 et lors de quelques dates en 1977, au cours desquelles Robert Plant dédicaça cette chanson à Denis Healey, ministre des Finances britannique travailliste.

Le groupe ne terminait jamais cette chanson de la même façon du fait de sa nature à être interprété en improvisation. La version studio se termine avec : « Oh, don't you make it my dyin', dyin', dyin'... » et à ce moment-là, on entend tousser un membre du groupe (probablement John Bonham) ou un membre de l'équipe d'enregistrement. Robert Plant en profite pour ajouter une touche d'humour et termine la chanson en disant cough (« tousser »). Et Bonham s'exclame juste après en disant « That's gonna be the one, isn't it? » (« Celle-là sera la bonne, non ? »).

Ironiquement, Plant ne tenait plus vraiment à la chanter après avoir été victime d'un accident de voiture en 1975. Il fit remarquer plus tard « Why the hell did I sing that song? » (« Pourquoi diable ai-je chanté cette chanson ? »).

Anecdote[modifier | modifier le code]

  • Il s'agit de l'une des rares chansons que Jimmy Page jouait en concert sur sa guitare Danelectro noire et blanche. Il utilisa aussi cette guitare pour White Summer et Kashmir.

Sources (en anglais)[modifier | modifier le code]

  • Led Zeppelin: Dazed and Confused: The Stories Behind Every Song, par Chris Welch (ISBN 1-5602-5818-7)
  • The Complete Guide to the Music of Led Zeppelin, par Dave Lewis (ISBN 0-7119-3528-9)