Bron-Y-Aur Stomp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bron-Y-Aur Stomp

Chanson par Led Zeppelin
extrait de l'album Led Zeppelin III
Sortie 1970
Durée 4:16
Genre Rock
Auteur Jimmy Page
Robert Plant
John Paul Jones
Producteur Jimmy Page
Label Atlantic

Pistes de Led Zeppelin III

Bron-Y-Aur Stomp est une chanson du troisième album du groupe de rock anglais Led Zeppelin, Led Zeppelin III, enregistré en 1970.

Historique[modifier | modifier le code]

Jimmy Page et Robert Plant ont réalisé cette chanson en 1970 dans un petit cottage du Pays de Galles nommé ''Bron-Yr-Aur'' où ils restèrent après une tournée exténuante à travers l’Amérique du Nord[1],[2]. La même année, elle fut ensuite enregistrée à Headley Grange par l’intermédiaire d’un studio mobile qui a appartenu aux Rolling Stones puis fut enfin terminée à Island, un studio londonien et à l’Ardent Studios de Memphis dans le Tennessee.

Sur l’enregistrement, John Bonham, le batteur, joue des petites cuillères et des castagnettes. John Paul Jones, le bassiste, joue, par contre, avec une basse à cinq cordes sans frettes. Quant à Jimmy Page, sa Martin D-28 de 1971 est, sur cette chanson, accordée en open D avec un capodastre à la 3ème frette.

Led Zeppelin s'inspira de l'instrumental traditionnel "the Waggonner's Lad" et enregistra cette chanson à la façon d’un morceau blues rock instrumental, Jennings Farm Blues, qui, plus tard, fit partie des performances inédites du groupe. Jennings Farm est le nom de la propriété où la famille Plant demeurait au début des années 1970.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La chanson a pris le nom de Bron-Yr-Aur, une maison de Gwynedd, au Pays de Galles, où les membres de Led Zeppelin se retirèrent en 1970 pour écrire une bonne partie de Led Zeppelin III après une tournée fatigante à travers les États-Unis. Bron-Yr-Aur signifie « collines dorées » ou « collines d’or » en gallois, comme un flan de coteau plein d’or. Il se prononce [ˈbrɔn ər ˈaɪr]. La maison n’avait ni électricité, ni eau courante mais le changement de lieu fut la source d’inspiration de nombreuses chansons de l’album, incluant Bron-Yr-Aur Stomp.

Lors de la première impression, le titre de la chanson fut mal orthographié, on pouvait lire Bron-y-Aur Stomp[3]. Cette erreur contraste avec une autre chanson du groupe, Bron-Yr-Aur, un morceau instrumental de tout juste deux minutes figurant sur leur dernier album Physical Graffiti. En 2003, le nom de la chanson apparut correctement sur la quatrième de couverture du livret et sur le menu du DVD bien que les traits d’union n’apparaissaient pas Bron Yr Aur Stomp. Sur l’album live How the West was won, elle était écrit « Bron-Yr-Aur Stomp ».

Paroles[modifier | modifier le code]

Performances live[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Cette chanson apparaissait souvent dans les sets acoustiques des tournées anglaises et européennes de 1971 à 1973. Quand le groupe la réalisait durant leurs concerts, John Paul Jones jouait de la contrebasse et Bonham chantait en harmonie avec Plant (s’arrêtant toujours au milieu du troisième couplet). On peut voir cela dans le concert filmé du Earls Court de Mai 1975, enregistré sur le DVD Led Zeppelin. Dans leur tournée de 1977 à travers l’Amérique du Nord, un mélange entre ''Black Country Woman'' et Bron Yr Aur Stomp fut réalisé. Et lors d’un spectacle californien (6/27/77 LA Forum), ''Dancing Days'' fut elle aussi jouée dans un mélange acoustique. Dans certaines représentations, c’est Page qui chante avec Plant au lieu de Bonham (Seattle en 1977 par exemple).

Singles[modifier | modifier le code]

1970 7" single (Italy: Atlantic ATL NP 03174) A. "Bron-Y-Aur Stomp" (Jones, Page, Plant) 4:16 B. "Immigrant Song" (Page, Plant) 2:25

1970 7" single (Holland: Atlantic ATL 2019030) A. "Bron-Y-Aur Stomp" (Jones, Page, Plant) 4:16 B. "Out on the Tiles" (Bonham, Page, Plant) 4:07

Artistes[modifier | modifier le code]

Versions[modifier | modifier le code]

  • 1999: Interior Rides (The String Quartet Tribute to Led Zeppelin)
  • 2003: various artists (A Bluegrass Tribute: Pickin' on Led Zeppelin, Volume II)
  • 2005: Coheed and Cambria (Good Apollo, I'm Burning Star IV, Volume One: From Fear Through the Eyes of Madness [bonus track])
  • 2005: Hampton String Quartet (Take No Prisoners!)
  • 2005: Iron Horse (Whole Lotta Bluegrass: A Bluegrass Tribute to Led Zeppelin)
  • 2007: The Boys from County Nashville (The Celtic Tribute to Led Zeppelin: Long Ago and Far Away)
  • 2007: Carbon Leaf (iCovers 1.4 EP)
  • 2008: Roland Chadwick (Freedom Dreamer)
  • 2009: Jon and Roy (Holiday Special; Victoria, Canada)
  • 2010: Afro-Zep (Afro-Zep I)

Sources[modifier | modifier le code]

  • Welch, Chris (1998) Led Zeppelin: Dazed and Confused: The Stories Behind Every Song, ISBN 1-56025-818-7

Références[modifier | modifier le code]

  1. Phil Sutcliffe, "Back to Nature", Q Magazine Special Led Zeppelin edition, 2003, p. 34.
  2. Dave Lewis (1994), The Complete Guide to the Music of Led Zeppelin, Omnibus Press, ISBN 0-7119-3528-9.
  3. « Led Zeppelin III - Wikipedia »

Liens[modifier | modifier le code]

ASCAP entry