Hydrothérapie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une baignoire d'hydrothérapie avec un soulève-malade en bois.
Vieille maison d'hydrothérapie, rue du Faubourg-Montmartre à Paris.

L'hydrothérapie est une méthode thérapeutique naturelle qui consiste à traiter, soigner et prévenir par l'usage de l'eau.

Historique[modifier | modifier le code]

Les peuples de l'Antiquité entrevoyaient une certaine influence de l'eau froide et de l'eau chaude sur l'organisme humain, dans le but de fortifier sa résistance et sa santé. Les thermes romains étaient des lieux de santé, d'étude et de socialisation.

En Occident, il semblerait que ce soit essentiellement le prêtre allemand Sebastian Kneipp (1821-1897), dit le "Curé de la thérapie par l'eau"[1] qui soit à l'origine de la redécouverte et de la codification des usages de l'eau en tant que thérapie naturelle. Selon ses conceptions, le traitement total de l'être repose en effet sur cinq principes[2] :

Les principes de l'hydrothérapie[modifier | modifier le code]

La peau contient d'innombrables terminaisons nerveuses. Celles-ci transmettent entre autres au cerveau les indications du chaud et du froid. Le cerveau joue ensuite un rôle de thermorégulateur pour maintenir la température constante du corps à 37 °. Sur la peau, l'eau froide ou chaude provoque une irritation.(confusion rougeur lièe à l’afflux de sang et irritation en tant que réaction immunitaire)

L'irritation froide rétrécit les vaisseaux capillaires. Du sang chaud est alors expédié de l'intérieur et provoque un réchauffement plus intense qui suit le refroidissement passager de la peau traité et de ses alentours.

Lors d'une irritation chaude, les pores et les canaux sanguins de la peau se relâchent, davantage de sang y circule et excite le système de refroidissement. Cela provoque la transpiration. (ceci est très confus car les conséquences se confondent avec les causes)

Les différentes approches[modifier | modifier le code]

L'hydrothérapie peut aujourd'hui se décliner en trois techniques thérapeutiques distinctes :

  • La balnéothérapie : utilisation des bienfaits de l'eau et des bains.
  • Le thermalisme : ou crénothérapie concerne l'utilisation des eaux minérales à des fins thérapeutiques ou de bien-être.
  • La thalassothérapie : utilisation dans un but préventif ou curatif du milieu marin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eugène Bossard, Les bons usages des remèdes naturels. Zürich 1987, Société suisse de secours mutuels. p. 13.
  2. Ibidem