Ernst Schweninger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ernst Schweninger.jpg
Ernst Schweninger, dessin de C. W. Allers
Schweninger avec son patient Otto von Bismarck le chien du chancelier : Tyras

Ernst Schweninger (né le 15 juin 1850 à Freystadt et décédé le 13 janvier 1924 à Munich) est un médecin et historien de la médecine allemand.

Leben[modifier | modifier le code]

Schweninger étudie à Munich à partir de 1866. En 1870, il devient assistant de Ludwig von Buhl. En 1875, il passe son habilitation à la LMU en pathologie. Il commence à exercer dans le nouvel hôpital de Berlin, dans Groß-Lichterfelde en 1879.

Il réussit à soigner le chancelier Otto von Bismarck après que celui-ci a été victime d'un attentat au poignard en 1884. Il devient alors professeur à l'université Humboldt de Berlin, membre extraordinaire de la Gesundheitsamt ainsi que directeur d'un des départements de l'hôpital central de la charité.

En 1886, il fait construire un Sanatorium à Heidelberg afin de soigner l'obésité grâce à des cures, dont les méthodes ont été développées par Max Oertel.

En 1902, il est embauché par Julius Pagel en tant que professeur d'histoire de la médecine de l'université Humboldt de Berlin[1].

Schweninger se marie en 1896 à l'ancienne épouse du peintre Franz von Lenbach, qui s'était liée d'amitié avec le chancelier dès 1874[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • (de) Gesammelte Arbeiten, Berlin,‎ 1886
  • (de) Über das Kochsche Heilmittel gegen Tuberkulose, Hambourg et Leipzig,‎ 1890–1891
  • (de) Dem Andenken Bismarcks zum 1. April 1899, Leipzig,‎ 1899
  • (de) Aus meiner Tätigkeit im Kreiskrankenhaus Gross-Lichterfelde 1900−1906, Berlin,‎ 1906
  • (de) Der Arzt, Francfort-sur-le-Main,‎ 1906
  • (de) Zur Krebsfrage, Berlin,‎ 1914

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Pagel dans Neue Deutsche Biographie (NDB), volume 19, Berlin : Duncker & Humblot, 1999, p. 759.
  2. (de) Lenbach dans Neue Deutsche Biographie (NDB), volume 14, Berlin : Duncker & Humblot, 1985, p. 198.