Sebastian Kneipp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sebastian Kneipp

Sébastien Kneipp (prononciation allemande : /zébastiân(e) knp/) est né le 17 mai 1821 à Stephansried (Allemagne) et mort le 17 juin 1897 à Bad Wörishofen (Allemagne). C'était un prêtre catholique allemand qui est à l'origine de cures (thérapies) naturelles (soins par l'eau froide, les plantes, etc.) portant son nom (en allemand Kneipp-Kur).

Biographie[modifier | modifier le code]

Sébastien Kneipp est né à Stephansried, près de Ottobeuren. De famille pauvre, il dut travailler, étant enfant, pour subvenir aux besoins de celle-ci, et ce ne fut qu'à l'âge de vingt-trois ans qu'il eut la possibilité de fréquenter le lycée.

Étant lycéen, il fut atteint de tuberculose et tout bonnement condamné par son médecin traitant. Il retrouva l'espoir à la lecture d'un livre de médecine naturelle (de Johann Siegmund Hahn (de) : Unterricht von Kraft und Wirkung des frischen Wassers [Cours sur la force et l'efficacité de l'eau froide] qui traitait de soins à partir d'eau froide. En plein hiver, il prit des bains en rivière, améliora les techniques de Hahn et guérit effectivement de sa tuberculose.

Étant étudiant en théologie à Dillingen, puis à Munich, il fut amené à soigner quelques collègues et, en 1854, il contribua avec efficacité à lutter contre l'épidémie de choléra. De plus en plus de malades s'adressaient à lui pour guérir, alors même que des esprits critiques l'accusaient sans cesse de charlatanisme.

À partir de 1855, Kneipp fut envoyé au couvent de Wörishofen (actuellement Bad Wörishofen [Wörishofen-lès-Bains], en Bavière). En plus de son ministère religieux, il perfectionna ses méthodes thérapeutiques et en 1880 fut fondé en ce même lieu le premier établissement de bains.

Après la guerre de 1870 avec la France, les médecins allemands durent constater que Sébastien Kneipp avait soigné des soldats allemands considérés par eux comme étant incurables, et de ce fait, lui remirent une médaille.

C'est en 1886 que parut son ouvrage Meine Wasserkur [Ma Cure d'eau], grâce auquel il enseigna sa méthode de guérison par l'eau. Deux ans plus tard fut édité So sollt ihr leben [C'est ainsi qu'il vous faut vivre], c’est-à-dire un recueil de conseils au sujet de l'alimentation, de l'activité corporelle et d'un style de vie sans excès. Le cercle de ses patients grandit considérablement, des sociétés appliquant la méthode Kneipp furent fondées. Il prodigua même, en 1894, ses conseils au pape Léon XIII.

La méthode Kneipp est fondée sur cinq piliers :

  • l'hydrothérapie (soigner par l'eau) ; la force curative de l'eau est employée de diverses manières dont les plus appliquées sont les jets d'eau froide [Wassergüsse] et la marche, à la façon de la cigogne, dans un bassin d'eau froide [Wassertreten], toujours après échauffement ;
  • la phytothérapie (soigner par les plantes) ;
  • l'activité physique (soigner par le mouvement), qui cible autant le corps que les organes ; les vêtements amples sont recommandés, ainsi que la promenade à pieds nus [Barfusslaufen] qui constitue une « méthode douce d'endurcissement ».
  • la diététique (soigner par une alimentation rationnelle),
  • et un style de vie sain et équilibré.

À la fin de sa vie, plus de 100 établissements dans le monde utilisaient sa méthode.

Sébastien Kneipp mourut à Wörishofen. La ville est de nos jours un lieu de cure célèbre [Kneipp-Kurort].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Comment il faut vivre : avertissements et conseils s'adressant aux malades et aux gens bien portants pour vivre d'après une hygiène simple et raisonnable et une thérapeutique conforme à la nature, 1891
  • Ma cure d'eau pour la guérison des maladies et la conservation de la santé, 1897
  • Mon testament : conseils aux malades et aux gens bien portants, 1895
  • Quelques conseils médicaux contenus dans mon almanach pour l'an de grâce 1892, 1895
  • Soins à donner aux enfants dans l'état de santé et dans l'état de maladie ou Conseils sur l'hygiène et la médecine de l'enfance, 1892

Notes et références[modifier | modifier le code]