Hotchkiss Mle 1914

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mitrailleuse Hotchkiss Modèle 1914
Hotchkiss M1914 avec trépied et bande de cartouches

La mitrailleuse Hotchkiss Modèle 1914 est une arme à feu à répétition en usage dans l’armée française au début du XXe siècle. Version améliorée de la mitrailleuse Hotchkiss Mle 1900, la mitrailleuse Hotchkiss Mle 1914 en calibre 8 mm Lebel était la principale arme automatique de l'armée française pendant les dernières années de la Première Guerre mondiale. Elle fut également utilisée par le corps expéditionnaire américain (A.E.F) en 1917 et 1918. Fabriquée en France à Saint-Denis et à Lyon par les Établissements Hotchkiss et Cie, elle fut également exportée et fabriquée sous licence à l'étranger.

Présentation technique[modifier | modifier le code]

La firme privée Hotchkiss et Cie, à Saint Denis, acheta en 1893 au capitaine austro-hongrois Adolph Von Odkolek un brevet couvrant une arme automatique à emprunt de gaz. À partir de ce brevet les ingénieurs de la maison Hotchkiss, notamment MM. Benet et Mercie, mirent au point en 1897 un premier prototype disponible la même année et qui fut constamment amélioré par étapes jusqu'en 1914. Les ventes se développèrent dans différents pays dont l'empire du Japon qui utilisa la mitrailleuse Hotchkiss avec succès lors du conflit avec l'empire de Russie en 1905.

Le bon comportement de cette arme conforta dans leur choix les services de l'armée française qui avaient déjà essayé plusieurs prototypes Hotchkiss en 1897 et 1898. La mise en essais dans les corps de troupe de la mitrailleuse Hotchkiss Mle 1908 confirma rapidement les qualités de l'arme. Elle fut adoptée par l'armée française et mise en service dans les troupes coloniales et les chasseurs alpins. L'infanterie française, par contre, fut exclusivement équipée avec des mitrailleuses Saint-Étienne modèle 1907, arme mise au point par la MAS en modifiant la mitrailleuse de Puteaux.

Le premier modèle de la mitrailleuse Hotchkiss, largement commercialisé à partir de 1900, comportait une crosse métallique en cuivre et une sûreté. En 1914, Hotchkiss supprima la crosse et tout dispositif de sécurité manuelle. La mitrailleuse Hotchkiss Mle 1914 comporte une poignée-pistolet en laiton sous la carcasse, un couloir d'alimentation également en laiton et une poignée de maintien en acier à l'arrière de l'arme. L'arme ne comporte que 30 pièces et son démontage est relativement aisé et rapide. Le canon, en particulier, peut-être remplacé sur le terrain avec une clef spéciale.

Elle fonctionne toujours par emprunt des gaz avec un piston réglable situé sous le canon et refroidissement par air (cinq ailettes). Elle est alimentée par des bandes métalliques rigides de 24 cartouches ou bien, comme sur les chars d'assaut, par des bandes métalliques articulées de 250 cartouches. La hausse est graduée jusqu'à 2 400 m. La mitrailleuse Hotchkiss Mle 1914 peut être utilisée sur affut trépieds Hotchkiss Mle 1914 et 1916 ou bien sur affut trépieds Omnibus Mle 1907 et 1915. Ces affuts sont repliables et permettent un réglage précis en direction et hauteur ainsi que le tir bloqué.

La mitrailleuse Hotchkiss était une arme robuste et précise d'un fonctionnement sûr et régulier même dans les conditions les plus difficiles du combat. La mitrailleuse Hotchkiss Mle 1914 remplaça la mitrailleuse Saint-Étienne modèle 1907, au fonctionnement aléatoire, à partir de l'année 1917. La mitrailleuse Hotchkiss était toujours en dotation dans l'infanterie française en 1940 bien qu'elle ait été largement dépassée à partir des années 1930 à cause de son poids trop élevé, son alimentation par bandes rigides et ses munitions en 8 mm Lebel. En 1932, elles sont encore dotées de la munition mle 1932 N qui permet d'utiliser les mitrailleuses des ouvrages fixes jusqu'à la distance de 4 500 m avec une précision acceptable.

En 1917-1918, 7 000 Hotchkiss en 8 mm Lebel ont également été fournies au corps expéditionnaire américain en France qui en fera un très large usage.

Données numériques[modifier | modifier le code]

  • Munition : 8 mm Lebel (France, USA, Italie), 7,65 mm Mauser (Belgique), 7mm Mauser (Espagne, Brésil, Mexique), 7,92mm Mauser (Pologne)
  • Longueur : 1,31 m
  • Canon : 78 cm
  • Masse :
    • Arme seule : 25,3 kg
    • Avec affut : 52 kg
  • Cadence de tir théorique : 500 c/min
  • Cadence de tir pratique : 400 c/min

Utilisation[modifier | modifier le code]

Produites de 1900 à 1920, les 65 000 mitrailleuses lourdes Hotchkiss Mle 1900/1914 servirent dans les armées belges, brésiliennes, espagnoles, américaines, grecques, italiennes, mexicaines, norvégiennes, polonaises, serbes dans le cadre de l'assistance militaire française. Ces mitrailleuses connurent donc le feu lors de la guerre russo-japonaise, de la révolution mexicaine, de la Première Guerre mondiale, de la guerre civile espagnole, de la Seconde Guerre mondiale. L'armée française l'employa encore lors de la guerre d'Indochine et de la guerre d'Algérie (pour armer les Harkis).

Liens externes[modifier | modifier le code]

http://www.mitrailleuse.fr/France/Hotchkiss/Hotchkiss.htm