Hominini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Homininae ni Hominina.

Les hominiens constituent une tribu de la sous-famille des homininés incluant la sous-tribu des hominines (à savoir les humains du genre Homo et les espèces disparues, comme les australopithèques, qui leur sont apparentées) ainsi que celle des panines (les chimpanzés)[1]. Le groupe frère de la tribu des hominiens est la tribu des gorilliens.

Systématique[modifier | modifier le code]

Hominoidea-6-fr.svg

Les chimpanzés, génétiquement très proches des Homo sapiens bien que sensiblement différents par leur morphologie, sont classés chez les Hominini. Certains auteurs plaident pour le regroupement de l'ensemble des hominins sous le genre Homo[2].

Cladogramme[modifier | modifier le code]


Établir la phylogénie des différents fossiles d'hominins reste un travail assez spéculatif, car les fossiles sont fragmentaires et sans matériel génétique exploitable pour les australopithèques ou les premiers hommes[réf. souhaitée].

Il est néanmoins raisonnable de considérer une lignée humaine Homo, au côté d'une lignée de paranthropes, se connectant sur l'axe Australopithecus afarensis - Australopithecus africanus comme proposé par l'arbre suivant, qui doit être considéré comme simplement indicatif[3], [4]. Les bifurcations exactes de ces lignées ou de spécimens comme Australopithecus bahrelghazali ou Australopithecus garhi restent hypothétiques.


└─o Catarrhini (singes de l'Ancien Monde)
  ├─o Cercopithecidae
  └─o Hominoidea
    ├─o Hylobatidae (Gibbons)
    └─o Hominidae
      ├─o Ponginae (Orang-outans)
      └─o Homininae 
        ├─o Gorillini (Gorilles)
        └─o Hominini
          ├─o Sahelanthropus*†
          ├─o Orrorin*†
          └─o (Env. –5,4 Ma)
            ├─? Ardipithecus kadabba(–5,8 à –5,2 Ma)
            ├─o Panina (Chimpanzés)
            │ ├─o Pan troglodytes
            │ └─o Pan paniscus
            └─o Hominina
              ├─? Ardipithecus ramidus[5] (–? à –4,4 Ma)
              ├─o Australopithecus anamensis(–4,2 à –3,8 Ma)
              ├─? Australopithecus bahrelghazali*† (–3,5 à –3 Ma)
              ├─o 
              │ ├─o Australopithecus afarensis(–4,1 à –3 Ma)
              │ └─o 
              └─? │
                ├─┼─o Kenyanthropus platyops*† (env. –3,4 Ma)
                │ ├─o Australopithecus africanus(–3,5 à –2,5 Ma)
                │ ├─? Australopithecus garhi*† (–2,6 Ma)
                │ └─o 
                │   ├─o Paranthropus
                │   │ ├─o Paranthropus aethiopicus*† (–2,7 à –2,3 Ma)
                │   │ └─o
                │   │   ├─o Paranthropus boisei(–2,4 à –1,2 Ma)
                │   │   └─o Paranthropus robustus(–1,8 à –1,5 Ma)
                │   └─o Homo
                └─o   │
                  └───?─o Homo rudolfensis*† (–2,4 à –1,8 Ma)
                      ├─? Homo habilis(–2,2 à –1,6 Ma)
                      ├─? Homo gautengensis*† (–2 Ma à –800 ka)
                      ├─? Homo georgicus(–1,8 à –1,2 Ma)
                      └─o
                        ├─o Homo ergaster(–1,9 à –1 Ma)
                        └─o
                          ├─o Homo erectus(–1 Ma à –300 ka)
                          └─o
                            ├─o Homo antecessor(–1,2 Ma à –700 ka)
                            └─o (Env. –600 ka)
                              ├─o
                              │ ├─o Homo heidelbergensis(–600 à –200 ka)
                              │ └─o Homo neanderthalensis(–250 à –28 ka
                              └─o
                                ├─o Homo rhodesiensis(–300 à –125 ka)
                                └─o Homo sapiens (actuel) 
 
Légende : † éteint, * espèce peu représentée ou discutée

Groupe frère[modifier | modifier le code]

Dates de divergence[modifier | modifier le code]

Les Hominini se sont différenciés des Gorillini il y a environ 6,4 Ma[6].

Les Hominines se sont différenciés des Panines entre –5,4 et –6,3 Ma.

Liste des Hominins[modifier | modifier le code]

Une représentation spatio-temporelle de la répartition des premiers humains.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) J. Shoshani, C. P. Groves, E. L. Simons et G. F. Gunnell, « Primate phylogeny: morphological vs. molecular results », Mol Phyl. Evol., vol. 5, no 1,‎ 1996, p. 102-54 (lire en ligne).
  2. (en) Morris Goodman, Calvin A. Porter, John Czelusniak, Scott L. Page, Horacio Schneider, Jeheskel Shoshani, Gregg Gunnell et Colin P. Groves, « Toward a Phylogenetic Classification of Primates Based on DNA Evidence Complemented by Fossil Evidence », Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 9, no 3,‎ juin 1998, p. 585–598 (lire en ligne [PDF]).
  3. [1]
  4. [2]
  5. (en) Yohannes Haile-Selassie, Gen Suwa et Tim D. White, « Late Miocene Teeth from Middle Awash, Ethiopia, and Early Hominid Dental Evolution », Science, vol. 303, no 5663,‎ 2004, p. 1503–1505 (liens PubMed? et DOI?).
  6. Stauffer et al., 2001, Human and apes molecular clocks and constraints on paleontological hypothesis

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]