Gueorgui Parvanov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gueorgui Parvanov
Георги Първанов
Le président Gueorgui Parvanov
Le président Gueorgui Parvanov
Fonctions
4e président de la République de Bulgarie
22 janvier 200222 janvier 2012
(10 ans, 0 mois et 0 jour)
Élection 18 novembre 2001
Réélection 29 octobre 2006
Vice-président Anguel Marin
Ministre-président Simeon Sakskoburggotski
Sergueï Stanichev
Boïko Borissov
Prédécesseur Petar Stoyanov
Successeur Rossen Plevneliev
Président du Parti socialiste bulgare
22 décembre 199615 décembre 2001
Prédécesseur Jan Videnov
Successeur Sergueï Stanichev
Biographie
Nom de naissance Gueorgui Sedeftchov Parvanov
Date de naissance 28 juin 1957 (57 ans)
Lieu de naissance Sirichnik (Bulgarie)
Parti politique Parti socialiste bulgare
Diplômé de Université Saint-Clément
d'Ohrid

Signature

Gueorgui Parvanov
Présidents de la Bulgarie

Gueorgui Sedeftchov Parvanov (en bulgare Георги Седефчов Първанов), né le 28 juin 1957 à Sirichtnik (district de Pernik), est un homme politique bulgare, président de la République du 22 janvier 2002 au 22 janvier 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

Sous le régime de la République populaire de Bulgarie, Parvanov intègre le Parti communiste bulgare (BKP) en 1981. Il est promu docteur de la faculté d'histoire de l'université Saint-Clément d'Ohrid de Sofia en 1988. En 1990, le Parti communiste se transforme en Parti socialiste bulgare (BSP) et abandonne le marxisme-léninisme.

Ascension jusqu'à la présidence[modifier | modifier le code]

En 1994 il est élu député à l'Assemblée nationale, et en 1996, il devient président du PSB.

En 2001, il abandonne son poste de président du PSB au jeune Sergueï Stanichev. Candidat à la présidentielle qui se tient la même année, il mène un tandem avec l'ancien général Anguel Marin et arrive en tête du premier tour, le 11 novembre, avec 36,4 %, devant le président sortant Petar Stoyanov, de centre-droit. Sept jours plus tard, il est élu président de la République par 54,1 % des suffrages exprimés. Il prête serment le 22 janvier 2002.

Réélection facile en 2006[modifier | modifier le code]

Il se présente pour un second et dernier mandat lors de l'élection présidentielle de 2006, et s'impose dès le premier tour, le 22 octobre, en remportant 64 % des voix. Toutefois, la participation n'ayant pas atteint 50 % des inscrits. Il se soumet donc, sept jours plus tard, à un second tour contre l'ultra-nationaliste Volen Siderov, deuxième du premier tour avec 21 %. Il le défait largement, en remportant 75 % des suffrages.

Retour en politique en 2011 - 2014[modifier | modifier le code]

N'ayant pas le droit constitutionnel de se représenter à la présidentielle de 2011, il refuse d'indiquer toute préférence envers un candidat, mais annonce qu'il compte redevenir membre du PSB après la prestation de serment de son successeur Rossen Plevneliev.

En janvier 2014, Guéorgui Parvanov a annoncé que son initiative, appelée ABV, prendra part aux élections européennes, en concurrence avec le parti socialiste. Le PSB a annoncé qu'il retire sa confiance politique du Guéorgui Parvanov et tous ceux qui coopère avec lui (sans mentionner explicitement les noms de tous ces gens), et a également déclaré qu'il s'agit d'une sanction plus sévère que l'exclusion du parti, car elle nécessite une plus grande majorité quand elle est votée[1],[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

 

  1. Le PSB a retiré sa confiance politique dans Guéorgui Parvanov et ses collaborateurs
  2. Le PSB retire sa confiance politique dans les adeptes de la liste alternative pour les élections européennes