Rossen Plevneliev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rossen Plevneliev
Росен Плевнелиев
Image illustrative de l'article Rossen Plevneliev
Fonctions
5e président de la République de Bulgarie
En fonction depuis le 22 janvier 2012
(2 ans, 7 mois et 10 jours)
Élection 30 octobre 2011
Vice-président Margarita Popova
Premier ministre Boïko Borissov
Marin Raïkov
Plamen Orecharski
Gueorgui Bliznachki
Prédécesseur Gueorgui Parvanov
Ministre du Développement régional et
des Travaux publics
27 juillet 20097 septembre 2011
Premier ministre Boïko Borissov
Prédécesseur Assen Gagauzov
Successeur Lilyana Pavlova
Biographie
Nom de naissance Rossen Assenov Plevneliev
Date de naissance 14 mai 1964 (50 ans)
Lieu de naissance Gotsé Deltchev (Bulgarie)
Parti politique Indépendant
Diplômé de Université technique de Sofia
Profession Entrepreneur

Rossen Plevneliev
Présidents de la République de Bulgarie

Rossen Assenov Plevneliev (Росен Асенов Плевнелиев en bulgare), né le 14 mai 1964 à Gotsé Deltchev, est un entrepreneur et homme politique bulgare, actuel président de la République depuis le 22 janvier 2012.

Chef d'entreprise dans le domaine du bâtiment et travaux publics à partir de 1990, il est nommé ministre du Développement régional en 2009, dans le gouvernement conservateur de Boïko Borissov. Deux ans plus tard, il est élu président de la République avec 52,5 % des voix et entre en fonction en 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Il achève ses études secondaires en 1982, dans un lycée de mathématiques à Blagoevgrad, puis intègre, deux ans plus tard, l'université technique de Sofia. Il en ressort en 1989, avec un diplôme de génie informatique.

Une longue carrière dans l'entreprise[modifier | modifier le code]

En 1990, il fonde la société de construction Iris International AD, première entreprise bulgare à obtenir, en octobre 1999, le certificat de qualité ISO 9001, et dont il devient directeur général. Il crée, quatre ans plus tard, une nouvelle compagnie de bâtiment et travaux publics, LinBulgaria OOD.

Fondateur et directeur général, en 1998, de la société d'investissements Lindner Iris Immobilien OOD, il crée l'année suivante Business Park Sofia EOOD, entreprise spécialisée dans la construction immobilière. En 2001, il organise la fusion de Iris International, LinBulgaria et Lindner Iris Immobilien dans Lindner Bulgaria OOD.

Il crée par la suite deux nouvelles sociétés, Residential Park Sofia OOD, en 2003, qui investit dans les projets de construction de parcs, et Lindner Immobilien Management OOD, une autre compagnie d'investissement, en 2005. Deux ans plus tard, il devient membre du bureau de la confédération du patronat bulgare.

Ministre du Développement régional[modifier | modifier le code]

Devenu, en 2009, membre de l'équipe économique du parti des Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie (GERB), dont il n'est pas adhérent, il est nommé, le 27 juillet, ministre du Développement régional et des Travaux publics par le nouveau Premier ministre, Boïko Borissov.

Il lance ou relance alors des chantiers d'infrastructures routières[1],[2]. En mars 2010, il promet que la Bulgarie disposera d'un réseau totalement fonctionnel d'infrastructures routières d'ici dix ans[3], et annonce deux mois plus tard la mise en place d'un système de péage électronique dès 2013[4]. Le 15 juin 2010, il rend public un projet de construction d'un tunnel sous le col de Chipka, le plus haut de Bulgarie, d'ici à 2020, qu'il envisage de financer avec les fonds européens si aucun investisseur ne se manifeste[5].

Il fait part, le mois suivant, de sa volonté de privatiser les trois grandes entreprises publiques de bâtiment et travaux publics[6], puis présente, au mois d'août, un plan de modernisation des routes de 130 millions de leva dans le cadre du programme européen de développement régional[7]. En octobre 2010, il décale à 2014 l'objectif de mise en place du péage électronique[8].

Élection présidentielle de 2011[modifier | modifier le code]

Plus populaire que le Premier ministre Boiko Borissov à partir de mars 2011[9],[10], il est présenté comme candidat des GERB à l'élection présidentielle du 23 octobre le 4 septembre[11], alors qu'il avait démenti cinq mois plus tôt vouloir se présenter à la présidence, ou aux élections locales qui se tiendront le même jour[12]. Il est remplacé trois jours plus tard par Lilyana Pavlova, jusqu'ici vice-ministre du Développement régional[13]. Arrivé en tête du premier tour, avec 40,1 % des voix, il l'emporte au second, face au député européen socialiste Ivaïlo Kalfin, avec 52,5 % des voix.

Président de la République[modifier | modifier le code]

Son investiture a lieu le 22 janvier 2012, conjointement avec Margarita Popova, élue vice-présidente de la République.

Le 18 février 2013, alors que le pays connaît d'importantes manifestations, il dit comprendre le sentiment d'injustice de la population, tout en s'opposant à des élections anticipées et à la nationalisation des compagnies d'électricité[14]. Le gouvernement démissionne cependant trois jours plus tard, un choix qu'il critique en expliquant que « L'option politiquement responsable, pour le gouvernement, était de terminer son mandat »[15]. Il se rend, le 24 février, devant les manifestants, qui le conspuent, mais il reste alors la seule personnalité politique du pays à les avoir écoutés et repart avec une liste de doléances[16].

Il annonce, le 28 février, que les élections législatives seront avancées au 12 mai et qu'un gouvernement intérimaire sera appelé à gérer les affaires courantes d'ici au scrutin, aucun des trois plus grands groupes à l'Assemblée nationale n'ayant accepté de former un exécutif[17]. Il convoque, le lendemain, à la présidence, trente-cinq personnes représentant les manifestants, les syndicats, le milieu des affaires, les ONG, les universitaires et les associations en vue de constituer un « conseil public », qui formera un organe consultatif aux côtés du gouvernement de transition[18]. Cependant, neuf des dix délégués des manifestants, qui s'opposent à la présence des représentants des entreprises, quittent la table des discussions dès le début de la réunion[19].

Le 5 mars 2013, il fait savoir que, étant donnée la date des élections, le gouvernement intérimaire ne sera pas formé avant huit jours, et que, dans cette équipe, le ministre du Travail et le ministre des Finances exerceront les fonctions de vice-Premier ministre[20]. Parallèlement, face aux critiques de la Coalition bleue (SK), il défend sa volonté de dissoudre le Parlement, expliquant qu'en période de crise sociale et politique, la voix du peuple doit être entendue par les élections[21].

Il nomme, le 12 mars, le gouvernement, dont Marin Raïkov, ambassadeur en France, est nommé Premier ministre. Deux mois plus tard, en mai 2013, il a nommé Plamen Oresharski Premier ministre[22].

Plevneliev conteste résolument la position russe en Ukraine.  [23]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié et père de trois enfants, il parle anglais et allemand.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bulgaria Regional Minister Vows 2013 Highway Completion », Sofia News Agency, le 17 octobre 2009
  2. (en) « Construction of Bulgaria Trakiya Highway to Restart May 3, 2010 », Sofia News Agency, le 10 novembre 2009
  3. (en) « Bulgaria Govt Promises Functioning Road Infrastructure by 2020 », Sofia News Agency, le 30 mars 2010
  4. (en) « Bulgaria Introduces Electronic Toll Passes in 2013 », Sofia News Agency, le 27 mai 2010
  5. (en) « Major Bulgarian Mountain Tunnel to Be Built by 2020 », Sofia News Agency, le 15 juin 2010
  6. (en) « Bulgaria to Privatize State Construction Companies », Sofia News Agency, le 26 juillet 2010
  7. (en) « Bulgaria Launches Mass Road Renovation », Sofia News Agency, le 26 août 2010
  8. (en) « Bulgaria Replaces Road Vignettes by 2014 », Sofia News Agency, le 15 octobre 2010
  9. (en) « Bulgarian President Beats PM in Approval Ratings - Poll », Sofia News Agency, le 13 mars 2011
  10. (en) « Bulgarian Regional Minister Surpasses PM in Approval Rating », Sofia News Agency, le 26 mai 2011
  11. (en) « It's Official: Bulgarian Regional Min Plevneliev Nominated for President by Ruling Party », Sofia News Agency, le 4 septembre 2011
  12. (en) « Bulgaria Regional Development Minister Denies Presidential, Mayor Bid », Sofia News Agency, le 18 avril 2011
  13. (en) « Lilyana Pavlova Named New Bulgarian Regional Minister », Sofia News Agency, le 7 septembre 2011
  14. (en) « Bulgaria President Backs Protesters, Opposes Snap Elections », Sofia News Agency, le 18 février 2013
  15. (en) « Bulgarian President Says Cabinet Resignation Was Irresponsible », Sofia News Agency, le 21 février 2013
  16. (en) « Bulgaria's President Becomes the Messenger amid Mass Social Protests », Sofia News Agency, le 24 février 2013
  17. (en) « Bulgaria to Hold Early Elections on May 12 », Sofia News Agency, le 28 février 2013
  18. (en) « Bulgarian President Launches Public Council Consultations », Sofia News Agency, le 1er mars 2013
  19. (en) « Scandal, Walk-Out Mar Bulgaria President Public Council Talks », Sofia News Agency, le 1er mars 2013
  20. (en) « Bulgarian President: Caretaker Cabinet to Be Appointed March 13 Earliest », Sofia News Agency, le 5 mars 2013
  21. (en) « Bulgarian President Defends Decision to Dissolve Parliament », Sofia News Agency, le 5 mars 2013
  22. http://www.bbc.co.uk/news/world-europe-17205117
  23. http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/ukraine-le-projet-russe-est-anti-europeen_1534299.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]