Élections européennes de 2014 en Bulgarie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Précédent 2009 Drapeau de la Bulgarie 2014 Suivant
Élections européennes de 2014 en Bulgarie
élection des 17 députés européens pour la Bulgarie
25 mai 2014
Démographie électorale
Population  7 364 570
Inscrits  6 533 828
Votants 2 361 943
  
36,15 %
Votes valables 2 239 407
Votes blancs 122 536
Tomislav Donchev.jpg
GERB - Tomislav Dontchev
Voix 680 838
  
30,40 %
Députés élus 6 Green Arrow Up.svg 1
Sergey Stanishev 2009 elections diff crop.jpg
Coalition pour la Bulgarie - Sergueï Stanichev
Voix 424 034
  
18,93 %
Députés élus 4 Equal blue arrow.png 0
No flag.svg
Mouvement des droits et des libertés - Filiz Hyusmenova
Voix 386 725
  
17,27 %
Députés élus 4 Green Arrow Up.svg 1
No flag.svg
Coalition Bulgarie sans censure/VMRO - Mouvement national bulgare/Union populaire agrarienne/Mouvement du jour de Saint-Georges - Nikolay Barekov
Voix 238 629
  
10,66 %
Députés élus 2 Green Arrow Up.svg 2
Meglena Kuneva 2013.jpg
Bloc réformateur - Meglena Kouneva
Voix 144 532
  
6,45 %
Députés élus 1 Green Arrow Up.svg 1

Les élections européennes de 2014 se sont déroulées le dimanche 25 mai 2014 en Bulgarie. Ces élections étaient les premières depuis l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne qui a renforcé les pouvoirs du Parlement européen et modifié la répartition des sièges entre les différents États-membres. Néanmoins, les Bulgares ont élu le même nombre de députés européens, autrement dit 17, qu'en 2009.

Contexte[modifier | modifier le code]

Avec l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne, la Bulgarie s'est vue allouer un siège supplémentaire, qui a été attribué à la Coalition bleue.

À la suite des élections législatives de 2013, le Parti socialiste bulgare (BSP), arrivé second, a formé une coalition gouvernementale avec le Mouvement des droits et libertés (DPS), parti politique de la minorité turque. Ensemble, les deux partis ont obtenu 120 sièges, soit exactement la moitié des sièges de l'Assemblée nationale. Aussi, le gouvernement doit régulièrement chercher du soutien auprès des autres partis politiques. Et c'est vers du parti nationaliste et anticapitaliste, et ennemi juré du DPS, Ataka, que le gouvernement s'est tourné. Dans un climat de forte gronde sociale, le gouvernement a également été fortement critiqué par Ivaïlo Kalfin, député européen membre du BSP et perdant de l'Élection présidentielle de 2011, en raison de l'alliance de fait entre son parti et Ataka. En janvier 2014, Ivaïlo Kalfin annoncé son départ du BSP et son intention de présenter une liste concurrente aux élections européennes[1].

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Les députés européens bulgares sont élus lors d'un scrutin proportionnel de liste, la répartition des sièges ayant lieu selon la méthode du plus fort reste. Le 24 février 2014, les députés bulgares ont décidé de modifier la loi électorale, afin d'abaisser le seuil nécessaire pour participer à la répartition des sièges au parlement européen de 6 % à 5 %[2].

Lors de ces élections peuvent voter :

  • Les citoyens bulgares âgés de 18 ans et plus le jour du scrutin et ayant résidé dans en Bulgarie ou dans un autre État de l'Union européenne, au minimum trois mois avant les élections.
  • Les ressortissants d'État-membre de l'Union européenne âgé de 18 ans et plus le jour du scrutin, jouissant d'une droit de séjour en Bulgarie, et ayant résidé en Bulgarie ou dans un autre État de l'Union européenne, au minimum trois mois avant les élections. Ceux-ci doivent avoir exprimé à l'avance, par une déclaration écrite, leur volonté de voter en Bulgarie[3].

Lors de ces élections peuvent être élus :

  • Les citoyens bulgares âgés de 21 ans et plus le jour du scrutin et ayant résidé dans en Bulgarie ou dans un autre État de l'Union européenne, au minimum six mois avant les élections.
  • Les ressortissants d'État-membre de l'Union européenne âgé de 18 ans et plus le jour du scrutin, jouissant d'une droit de séjour en Bulgarie, et ayant résidé en Bulgarie ou dans un autre État de l'Union européenne, au minimum six mois avant les élections. Ceux-ci doivent avoir exprimé à l'avance, par une déclaration écrite, leur volonté d'être candidat en Bulgarie[4].

Campagne[modifier | modifier le code]

Partis et candidats[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant présente les partis se présentant aux élections européennes en Bulgarie[5],[6]

Parti Abréviation Tête de liste Parti européen
Citoyens pour le développement européen de la Bulgarie GERB Tomislav Dontchev[7] PPE
Coalition bleue SE Nadezhda Neynsky PPE
Bulgarie pour l'alternative à la peur, au totalitarisme, et à l'apathie BASTA Miroslav Naydenov
Parti communiste bulgare Vasil Kolarov
Union nationale Attaque Ataka Volen Siderov
Gauche bulgare BL Margarita Mileva PGE
Mouvement des droits et des libertés DPS Filiz Hyusmenova ALDE
Front national pour le salut de la Bulgarie NFSB Valeri Simeonov MELD
La voix du peuple GN Hristo Lafchiev
Les Verts Atanas Chobanov
Union des communistes de Bulgarie SKB Tsvetomir Stoyanov
Parti vert ZP Valentin Simov
Parti démocrate-chrétien de Bulgarie KPB Irina Abadzhieva–Reputs
Parti des verts PNZ
Parti national-patriotique bulgare BNPP Petar Manolov
Bloc réformateur1 Meglena Kuneva PPE (partiellement)
Bulgarie sans censure/VMRO - Mouvement national bulgare/Union populaire agrarienne/Mouvement du jour de Saint-Georges[8] BBT Nikolay Barekov
Coalition pour la Bulgarie KB Sergueï Stanichev PSE
Coalition des démocrates unis - Parvanova, Iliana Raeva - OB, MNS, PSD2 KOD Antonia Parvanova ALDE
Alternative pour la renaissance bulgare[9] ABV Ivaylo Kalfin
Partis nationalistes de Bulgarie Simeon Kostadinov
Candidats indépendants
  • Viktor Tenchev Papazov
  • Rumyana Vŭlcheva Ugŭrchinska-Vinsenti
  • Evgeniya Zlateva Baneva

(1) DSB, Bulgarie des citoyens, SDS, Parti national « Liberté et Dignité », Union nationale bulgare agraire (BZNS)
(2) Bulgarie unie, Mouvement national pour la stabilité et le progrès (NMSP), Parti social démocrate

Sondages[modifier | modifier le code]

Institut Date GERB BSP DPS Ataka Bloc réformiste BBT/VMRO NFSB ABV Autres
Gallup[10] 31.01-10.02.2014 17,7 % 18,9 % 6,7 % 6,1 % 6 %
Alpha research[11] 22.02.2014 16,9 % 15,9 % 6,9 % 2,1 % 5 % 5,5 % 3,2 % 6,1 % -
Sova Harris Fév. 2014 31,2 % 30,9 % 9,5 % 4,2 % 7 % 10,9 % 1,7 % 3,6 % 1 %
Alpha Research Mars 2014 27,1 % 23,5 % 10,1 % 3,1 % 7,9 % 8,0 % 5,6 % 6,2 % 8,5 %

Thèmes[modifier | modifier le code]

Résultats[modifier | modifier le code]

Répartition[modifier | modifier le code]

Voix  %
Inscrits 6 533 828 100 %
Votants 2 361 943 36,15 %
Votes nuls 122 536 5,2 %
Exprimés 2 239 407 94,8 %
Flag of Europe Elections au Parlement Européen de 2014
Parti Voix Sièges Groupe au PE
Nombre  % +/- Nombre +/-
GERB 680 838 30,40 % +6,04 6 +1 PPE
KB 424 037 18,93 % +0,43 4 = S&D
DPS 386 725 17,27 % +3,13 4 +1 ADLE
BBT 238 629 10,66 % N/A 2 N/A
RB 144 532 6,45 % N/A 1 N/A PPE
ABV 90 061 4,02 % N/A 0 N/A
NFSB 68 376 3,05 % N/A 0 N/A
Ataka 66 210 2,96 % -9,00 0 -2
Autres 140 022 6,26 % 0

Source : Commission électorale centrale

Analyse[modifier | modifier le code]

Avec une participation de 36,15%, les Bulgares se sont un peu moins rendus aux urnes qu'en 2009 (37,49%), mais ce taux est toujours bien plus élevé qu'en 2007 (28,6%).

Comme l'avaient prédit les sondages, les conservateurs du GERB sont arrivés largement en tête, devançant de plus de onze points la Coalition pour la Bulgarie, menée par le BSP du premier ministre Plamen Orecharski. Avec ses 17% le DPS, parti représentant les minorités turque et pomaque et membre de la coalition gouvernementale, talonne les socialistes en réalisant son meilleur score à ce jour.

Ces élections ont également vu l'émergence d'un nouveau parti, Bulgarie sans censure, qui semble avoir fortement concurrencé le parti d'extrême-droite Ataka, et l'échec d'Ivaïlo Kalfin, eurodéputé sortant, ayant quitté le BSP au début de l'année 2014 et ayant crée l'Alternative pour la renaissance bulgare.

Suite à la publications des résultats, les trois partis d'opposition ayant dépassé les 5% nécessaire pour obtenir des élus, le GERB, le BBT et le Bloc réformateur, ont appelé à la démission du gouvernement, ce qu'a immédiatement rejeté Sergueï Stanichev, président du BSP et eurodéputé reconduit.

Du fait de son passé trouble, Delyan Peevski, quatrième sur la liste du DPS, a fait l'objet de critiques de la part d'autres membres de l'ADLE, dont son parti est membre, et a ainsi décidé de céder sa place à l'actuelle ministre de l'environnement, Iskra Mihaylova[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]