Frégatage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mesure du frégatage sur une coupe au maître.
La coque nettement frégatée du Soleil Royal.

Le frégatage est une des propriétés de la coque d'un navire. Le frégatage était à l'origine le lissage des formes afin d'affiner le passage dans l'eau. Actuellement, une coque est dite frégatée lorsque le haut de la muraille rentre vers l'intérieur ; la coque est dite « tulipée » dans le cas inverse, lorsque le pavois est évasé vers l'extérieur.

Cette technique a aussi eu une application militaire, en rendant l'abordage plus difficile pour un assaillant. Par exemple les anglais l'auraient utilisé au XVIIIe siècle après le traité d'Utrecht pour compenser leur faiblesse à l'abordage vis-à-vis de la course en particulier française.

Sur les navire de guerre de cette époque, le frégatage des vaisseaux améliorait également leur stabilité en rapprochant du centre de carène le poids des canons situés sur les ponts supérieurs[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Glossaire », sur www.arwenmarine.com,‎ 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Paulet et Dominique Presles, Architecture navale, connaissance et pratique [détail des éditions]
  • Histoire des corsaires de Jean Merrien aux éditions de l'Ancre de marine (entre autres dans l’édition de 2000, ISBN 2841411567). Dans le chapitre 5, « Règnes de Louix XV et de Louix XVI ».