Finale de la Coupe du monde de football de 1938

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Italie - Hongrie Football pictogram.svg
Pas d'image ? Cliquez ici.
Contexte
Compétition Coupe du monde 1938
Date 19 juin 1938
Stade Stade olympique Yves-du-Manoir
Lieu Colombes, France
Affluence 45 124 spectateurs
Résultat
Italie Drapeau : Italie 4-2 Royaume de Hongrie Hongrie
Mi-temps 3-1 0

La finale de la Coupe du monde de football 1938 voit s'affronter l'équipe d'Italie contre celle de Hongrie. Les tenants du titre italiens remportent la troisième édition de la Coupe du monde sur un score de 4-2.

Avant-finale[modifier | modifier le code]

La compétition se déroule sur un mode de match à élimination directe et elle débute au stade des huitièmes de finale. La Hongrie élimine tour à tour les Indes orientales néerlandaises, la Suisse et la Suède. Les Italiens se qualifient au dépens de la Norvège, du pays hôte et du Brésil[1].

Les Hongrois disposent facilement des Suédois en demi-finale (5-1) tandis que l'autre rencontre Brésil-Italie est vue comme une finale avant l'heure. Bien que champions du monde en titre, les Italiens ne sont spécialement perçus comme les favoris de la compétition à l'inverse des Brésiliens qui deviennent l'équipe à battre au fil du temps. Adhemar Pimenta décide de ne pas aligner ses deux joueurs clés que sont Leônidas et Tim au motif de les laisser se reposer pour la finale et ce choix tactique s'avère mauvais puisque le Brésil s'incline 2-1. Si l'on ne peut réécrire l'Histoire, beaucoup de spectateurs et d'amateurs de football estiment après-match qu'avec ses deux joueurs phares le résultat auraient été tout autre et qu'à ceci s'ajoute le second but italien inscrit sur penalty et dont là aussi beaucoup estiment que l'arbitre fait une erreur d'appréciation en jugeant que Domingos da Guia effectue une faute[2],[3].

Les Italiens présentent ainsi un jeu basé sur le pragmatisme et le collectif mais qui est loin de convaincre les observateurs notamment à cause de la victoire en prolongation en huitième de finale contre la Norvège ou de l'"aide" de l'arbitre en demi-finale. La Hongrie est reconnue comme une équipe aux qualités techniques et disposant d'une ligne d'attaque redoutable à l'inverse d'une défense vue comme lente[3].

Finale[modifier | modifier le code]

Résumé du match[modifier | modifier le code]

La finale se joue au Stade olympique Yves-du-Manoir devant 45 124 spectateurs et elle ne bat pas le record d'affluence ni de billeterie qui est détenue par le France-Italie disputé en quart de finale[3].

Les Italiens s'appuient sur le duo offensif Giuseppe Meazza-Giovanni Ferrari qui construit le jeu et qui bénéficie ensuite à Gino Colaussi et Silvio Piola pour conclure les actions. La première mi-temps est ressentie comme une furia italienne s'abattant sur les Hongrois et qui se solde par un avantage de 3-1. Les Hongrois parviennent à réduire l'écart à 3-2 à la 70e minute puis l'Italie inscrit un dernier but en fin de match. Les observateurs estiment que le réalisme collectif italien l'a emporté sur la finesse technique hongroise qui se traduit plus par de grandes individualités[2],[3].

Le président français Albert Lebrun remet le trophée au capitaine Meazza et l'Italie devient le premier pays à remporter deux Coupes du monde consécutives, Ferrari et Meazza étant les deux seuls joueurs de l'effectif présents lors du sacre de 1934. La Seconde Guerre mondiale débute l'année suivante et elle est considérée comme l'événement qui a empêché cette génération de footballeur italiens de connaître de probables succès futurs[2],[3].

Feuille de match[modifier | modifier le code]

19 juin 1938
Italie Drapeau : Italie 4-2 Royaume de Hongrie Hongrie Stade olympique Yves-du-Manoir, Colombes
Spectateurs : 45 000
Arbitrage : Drapeau : France Georges Capdeville

Colaussi But inscrit après 6 minutes 6e But inscrit après 35 minutes 35e
Piola But inscrit après 16 minutes 16e But inscrit après 82 minutes 82e

Rapport

Titkos But inscrit après 8 minutes 8e
Sárosi But inscrit après 70 minutes 70e

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Italie
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Hongrie
Gardien de but Aldo Olivieri
D Alfredo Foni
D Pietro Rava
M Pietro Serantoni
M Michele Andreolo
M Ugo Locatelli
A Amedeo Biavati
A Giuseppe Meazza Capitaine
A Silvio Piola
A Giovanni Ferrari
A Gino Colaussi
Entraîneur :
Vittorio Pozzo
Gardien de but Antal Szabo
D Gyula Polgar
D Sándor Bíró
M Antal Szalay
M György Szűcs
M Gyula Lazar
A Ferenc Sas
A Jeno Vincze
A Gyorgy Sarosi Capitaine
A Gyula Zsengeller
A Pál Titkos
Entraîneur :
Alfred Schaffer


Arbitres assistant :
Drapeau : Suisse Hans Wuethrich
Drapeau : Tchécoslovaquie Augustin Krist

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Coupe du Monde de la FIFA, France 1938 - Résultats », sur www.fr.fifa.com (consulté le 23 janvier 2013)
  2. a, b et c « L'Italie de Pozzo conserve son titre », sur www.fr.fifa.com (consulté le 23 janvier 2013)
  3. a, b, c, d et e « Histoire de la Coupe du Monde 1938 », sur om4ever.com (consulté le 23 janvier 2013)