Fallschirmgewehr 42

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fallschirmgewehr 42
Image illustrative de l'article Fallschirmgewehr 42
FG 42 F
Présentation
Pays Drapeau : Allemagne Allemagne nazie
Type fusil mitrailleur
Munitions 7,92 × 57 mm
Fabricant Rheinmetall-Borsig
Heinrich Krieghoff Waffenfabrik, L. O. Dietrich
Période d'utilisation 1943–1945
Durée de service 1942–1945
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 4,38 kg (E)
5,05 kg (G)
Longueur(s) 945 mm (E)
975 mm(G)
Longueur du canon 500 mm
Caractéristiques techniques
Architecture Rechargement par emprunt de gaz, Culasse rotative
Mode d'action Automatique
Portée pratique 500 m
Cadence de tir 900 coups par minute (E)
750 coups par minute (G)
Vitesse initiale 740 m/s
Capacité Chargeurs détachables de 10 ou 20 coups
Viseur Mire métallique ou Lunette ZFG42 / ZF4
Variantes Modèles E et G

Le Fallschirmgewehr 42, plus connu sous son code de nomenclature FG 42, est un fusil mitrailleur conçu pour les troupes aéroportées allemandes, les Fallschirmjäger, pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette arme comparable au fusil mitrailleur Browning BAR M1918 américain s'en distinguait par son poids inférieur et son emploi : il était directement destiné au combat comme arme principale alors que le BAR était une arme de soutien.

Conception et développement[modifier | modifier le code]

Au lancement des études qui conduisirent à la réalisation du FG 42, était la volonté d'offrir aux troupes parachutistes une puissance de feu plus importante, capable de compenser les faibles effectifs des troupes déployées en territoire ennemi. L'arme devait rester légère et maniable, la capacité d'emport des avions et autres planeurs, amenant les parachutistes à pied d'œuvre, étant des plus limitées.

Dans son cahier des charges, la Luftwaffe, à l'origine de la demande, avait expressément demandé l'utilisation de la 7,92 x 57 mm, une munition de fusil également utilisée sur le K 98k. Les constructeurs auraient préféré la 7,92 mm Kurz dont la puissance inférieure semblait mieux adaptée au tir automatique. Trop léger pour un fusil mitrailleur, le FG 42 souffrait de façon accentuée du défaut des fusils mitrailleurs : son tir automatique était peu contrôlable, comme tous les fusils d'assaut de première génération, même avec le bipied, en raison d'un recul excessif tandis que ses chargeurs n'offraient que vingt coups seulement. Cette arme était en outre chère à produire.

Description[modifier | modifier le code]

Équipé d'un chargeur placé sur le côté, d'un bipied et d'une baïonnette réversible dont le fourreau est formé d'un tube sous le canon (même principe et même modèle que celle du MAS 36 français[réf. nécessaire], mais bien plus courte), deux versions ont été produites.

  • Le modèle F, apparu en 1942, est relativement léger et doté d'une cadence de tir plus importante. Son bipied est alors fixé devant la garde, sa crosse d'épaule est en métal estampé et sa poignée présente un angle très important pour faciliter le tir vers le sol pendant la descente en parachute.
  • Le modèle G, destiné à combler les lacunes du premier modèle, est plus lourd et sa cadence de tir réduite. Il est doté d'une crosse en bois, d'un bipied fixé au bout du canon et plus long de 25 mm, et d'une poignée conventionnelle. Ces modifications n'ont néanmoins pas été suffisantes pour résoudre tous ses défauts.

Emploi au combat[modifier | modifier le code]

L'emploi de cette arme en fait le tout premier fusil d'assaut et remplira en définitive assez mal la fonction qu'on lui avait assignée. Cependant le concept selon lequel un fusil d'assaut utilise une munition de fusil a perduré pour les fusils d'assaut dits « de première génération ».

Exposition[modifier | modifier le code]

Deux FG42 à lunette, exposés au musée de l'armée brésilienne, à Fort Copacabana (en). La crosse est soit en bois (type G), soit en matériau de synthèse (type E).

Un exemplaire d'un FG42 type G est visible au « Musée du Carrefour de l'Homme Mort » à Saint-Côme-du-Mont en France.

Le FG 42 dans les jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2013). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Dans le jeu Battlefield 1942 : Arsenal secret, il équipe les unités d'élite allemandes de classe « Assaut ».
Dans le jeu Call of Duty, excelle en tant que fusil sniper en mode semi-automatique.
Dans le jeu Call of Duty 3 : En marche vers Paris.[incompréhensible]
Dans les jeux Call of Duty: World at War et Karma II: Operation Barbarossa (en), on peut voir l'arme, en tant que mitrailleuse.
Dans le jeu Return to Castle Wolfenstein, où il est le fusil le plus polyvalent du jeu[réf. nécessaire].
Dans le jeu Day of Defeat, il est possible, sur certaines cartes, de s'équiper de cette arme. Toutefois, la version source du jeu, plus récente, ne dispose pas de cette arme.
Dans « Darkest Hour », mod de Red Orchestra, l'arme apparaît dans certaines cartes impliquant des parachutistes allemands, comme la carte « Carentan ».
Dans le mod « Forgotten Hope » de Battlefield 2, il est le fusil mitrailleur allemand dans certaines cartes se déroulant en Europe.
Dans le jeu Company of Heroes: Opposing Fronts, où il peut équiper les « Fallschirmjäger ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :