Panzerschreck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
RPzB 43 Panzerschreck
Image illustrative de l'article Panzerschreck
Panzerfaust (en haut) et Panzerschreck (en bas)
Présentation
Pays Drapeau de l'Allemagne nazie Allemagne nazie
Type Lance roquette
Munitions Roquette à charge creuse
Période d'utilisation 1944
Production 314 895 lance-roquettes et 2 218 400 roquettes
Poids et dimensions
Longueur(s) 1640 mm
Caractéristiques techniques
Mode d'action Coup par coup
Portée 220 m
Cadence de tir 2 coups/min
Vitesse initiale 105 m/s
Capacité 1 seule munition
Panzerfaust (en haut) et Panzerschreck (en bas)

Le Panzerschreck (en allemand, « la terreur du char ») est le nom courant du Raketen Panzerbüchse 43 (« lanceur de roquette anti-char »), ou RPzB 43. C'était un lance-roquettes allemand produit pendant la Seconde Guerre mondiale.

En 1943, les troupes allemandes qui combattent les soldats américains en Afrique du Nord capturent de nombreux exemplaires du bazooka. Ne disposant à l'époque que du Panzerfaust 30 à usage unique pour 30 mètres de portée (le Panzerfaust 60 étant encore à l'étude), les militaires allemands décidèrent de se doter d'un lance-roquettes capable d'être utilisé plusieurs fois, à l'image du bazooka américain.

Redouté par les équipages de chars alliés, ce lance-roquettes RPzB 43 Panzerschreck, surnommé « tuyau de poêle » (Ofenrohr en allemand), fonctionne comme son homologue américain grâce à un mécanisme de tir électrique. Mais contrairement à celui-ci et au Panzerfaust, la roquette était propulsée durant toute la durée du vol par un moteur de fusée et pas uniquement par une impulsion lors du tir. La tête de la roquette fonctionnait sur le principe de la charge creuse.

À cause du flux de gaz chaud et toxique émanant du moteur de la roquette, les premières versions du Panzerschreck nécessitaient le port d'un poncho ignifuge et d'un masque à gaz par le tireur, ce qui devint inutile lors de l'utilisation des modèles suivants dotés d'un bouclier de protection.

La portée du Panzerschreck était plus grande que celle du Panzerfaust, ce qui permettait de ne plus devoir se rapprocher à proximité immédiate du blindé ennemi pour pouvoir tirer. Une plus grande cadence de tir était également possible grâce au rechargement.

Emploi[modifier | modifier le code]

Démonstration de l'utilisation d'un modèle initial de Panzerschreck sans bouclier (mars 1944). Le tireur est vêtu d'une tenue destinée à le protéger des gaz chauds et toxiques de la roquette.
Soldats allemands servants d'un Panzerschreck sur le front russe, août 1944

Le premier prototype du Raketen Panzerbüchse 43 est produit en 1943 et il fut distribué à la troupe pour la première fois durant le printemps 1944. Jusqu'à la fin de la guerre, 314 895 lance-roquettes et 2 218 400 roquettes furent produits au total[réf. nécessaire], soit une quantité largement inférieure à celle des Panzerfaust. Ils furent essentiellement employés contre les chars alliés dont ils réussirent à percer le blindage sans problème. Mais ils furent également utilisés pour percer des murs de maisons lors de combats de rues.

Alors que le Panzerfaust était destiné à être largement distribué à tous les soldats ainsi qu'aux membres des jeunesses hitlériennes ou du Volksturm, le Panzerschreck n'était destiné qu'à des soldats spécialement formés. Deux hommes étaient nécessaires à son utilisation, un tireur et un chargeur qui alimentait le lance-roquettes par l'arrière avec les munitions.

L'inconvénient du Panzerschreck était de générer un nuage de fumée bien visible après le tir, ce qui permettait souvent à l'ennemi de localiser rapidement la provenance du tir. Les gaz chauds et toxiques responsables des émanations de fumée s'échappaient aussi vers l'arrière du Panzerschreck, ce qui rendait impossible son utilisation depuis l'intérieur d'habitations, d'abris ou de bunkers.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Pays : Allemagne
  • Nom officiel : RPzB 43 et 54
  • Mode de tir : coup par coup
  • Calibre : 88 mm et 100 mm
  • Portée utile : 220 m
  • Cadence de tir : 2 coups/min
  • Masse : 9,25 kg / 11 kg avec bouclier
  • Longueur : mm
  • Vitesse initiale : 105 m/s
  • Poids du projectile: 2,4 et 3,3 kg
  • Pénétration dans l'acier de blindage: 150/220 mm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]