Eschentzwiller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eschentzwiller
La mairie.
La mairie.
Blason de Eschentzwiller
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Arrondissement Mulhouse
Canton Habsheim
Intercommunalité Mulhouse Alsace Agglomération (M2A)
Maire
Mandat
Gilbert Iffrig
2014-2020
Code postal 68440
Code commune 68084
Démographie
Gentilé Eschentzwillerois, Eschentzwilleroises
Population
municipale
1 508 hab. (2011)
Densité 473 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 42′ 49″ N 7° 23′ 57″ E / 47.7136, 7.3992 ()47° 42′ 49″ Nord 7° 23′ 57″ Est / 47.7136, 7.3992 ()  
Altitude Min. 242 m – Max. 347 m
Superficie 3,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte administrative du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Eschentzwiller

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

Voir sur la carte topographique du Haut-Rhin
City locator 14.svg
Eschentzwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Eschentzwiller

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Eschentzwiller

Eschentzwiller est une commune de la couronne périurbaine de Mulhouse située dans le département du Haut-Rhin, en région Alsace. La commune est membre de Mulhouse Alsace Agglomération.

Géographie[modifier | modifier le code]

Eschentzwiller se trouve à 7 km de la gare centrale, 5,2 km du quartier Rebberg et de l'hôpital du Moenschberg à Mulhouse, il fait ainsi parti de l'agglomération mulhousienne connue sous le nom de M2A Eschentzwiller se situe également à moins de 30 km de la frontière suisse et donc de la belle ville de Bâle. Ce village alsacien a une altitude comprise entre 270 m et 347 m sur une colline. Eschentzwiller est souvent considéré comme l'entrée sud-est du Pays de Mulhouse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Eschentzwiller

Les armes d'Eschentzwiller se blasonnent ainsi :
« D'argent à deux clés de sinople posées en sautoir, les pannetons tournés à l'extérieur vers le chef. »[1]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1993 2001 M. Beltz    
mars 2001 2014 Édouard Feigel   Chef d'entreprise
mars 2014 en cours Gilbert Iffrig    
Les données manquantes sont à compléter.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune vit en partie d'exploitations agricoles dans les environs, incluant des fruits (pommes, poires, cerises, prunes et noix) et des légumes (poireaux, pommes de terres, oignons). La culture du blé et du maïs est largement prépondérante dans ce secteur. Une forte proportion des habitants travaillent également dans les centres urbains voisins, ainsi qu'en Suisse et en Allemagne.

Eschentzwiller est tombé, à l'instar de nombreux autres villages frontaliers, sous l'emprise de constructions routières et immobilières continuelles depuis la fin des années 1990.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 508 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
809 500 811 805 927 961 978 935 964
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
934 955 980 928 859 821 798 747 725
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
726 745 704 639 592 624 606 568 547
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
593 617 805 1 026 1 116 1 244 1 375 1 394 1 508
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saints-Pierre-et-Paul
  • Paroisse St-Pierre et Paul qui est l'église d'Eschentzwiller, elle fut construite en 1495 et contient un orgue Silbermann de 1738[4].
  • L'étang communal appelé également l'étang du Vieux Moulin.
  • La salle polyvalente se trouvant au bord de l'étang communal au pied de la colline. Elle fut inaugurée le 27 octobre 2007.
  • Écurie privée Roellinger à côté du domaine du vieux moulin.
  • Couloir écologique notable[5] doublement menacé par le projet controversé[6] de construction d'un large barreau routier[7] reliant et court-circuitant deux autoroutes principales (points d'ancrage de l'A35 à l'A36, voir carte[8]) à l'initiative de l'homme politique Charles Buttner, ainsi que par les constructions libres de nouveaux lotissements (ex rue de Bâle).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]