Ergersheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la commune allemande voir Ergersheim (Bavière)
Ergersheim
La chapelle Saint-Michel.
La chapelle Saint-Michel.
Blason de Ergersheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Molsheim
Canton Molsheim
Intercommunalité C.C. de la région de Molsheim-Mutzig
Maire
Mandat
Maxime Brand
2014-2020
Code postal 67120
Code commune 67127
Démographie
Gentilé Ergersheimois
Population
municipale
1 210 hab. (2011)
Densité 186 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 14″ N 7° 31′ 39″ E / 48.57055556, 7.527548° 34′ 14″ Nord 7° 31′ 39″ Est / 48.57055556, 7.5275  
Altitude Min. 157 m – Max. 261 m
Superficie 6,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Ergersheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Ergersheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ergersheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ergersheim
Liens
Site web http://www.mairie-ergersheim.fr/

Ergersheim est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ergersheim est située à 3,7 km de Soultz-les-Bains, 5 km de Molsheim et 21 km de Strasbourg.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Ergersheim
Dahlenheim Osthoffen
Wolxheim Ergersheim Ernolsheim-Bruche
Molsheim Dachstein

Histoire[modifier | modifier le code]

Les quelques découvertes faites au sud du cimetière montrent que le site était déjà occupé à l'époque mérovingienne. C'est vers 920, lors de la donation de vignes et de terres en faveur de l'église de Strasbourg, que l'évêque Richwin fit mention du village qui était alors appelé Argeresheim marca. Le village, essentiellement viticole, fut également pillé un certain nombre de fois, notamment lors de la guerre des évêques en 1592 où il fut presque totalement détruit.

Aujourd'hui, Ergersheim est un village résidentiel dont les habitants travaillent essentiellement à Molsheim et à Strasbourg.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Ergersheim

Les armes d'Ergersheim se blasonnent ainsi :
« D'azur à Saint Nicolas, vêtu pontificalement, avec les trois petits enfants dans leur baquet, le tout d'or. »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Maxime Brand[2]    
2001 2008 Maxime Brand    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 210 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
731 635 749 821 832 919 854 840 856
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
828 871 881 815 734 730 770 747 740
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
810 789 792 661 692 676 684 650 651
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
655 626 585 726 843 937 1 023 1 035 1 210
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Jumelages[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Nicolas[modifier | modifier le code]

Cette église paroissiale est composée d'un chœur polygonal et d'un vaisseau unique. Le clocher latéral est composé de deux parties datant de deux époques différentes. La partie basse est de l'époque médiévale tandis que la partie haute est octogonale, le tout coiffé d'un toit à bulbe. Le portail principal néo-roman date de 1873. Le mobilier se trouvant à l'intérieur est de type baroque.

Chapelle Saint-Michel (Rimlen)[modifier | modifier le code]

Ce monument est le dernier témoin du village de Rimlenheim qui a disparu. Mentionné dès 884, il fut détruit par les Armagnacs en 1444. La chapelle était jadis ornée d'un retable en hommage à la Vierge datant de 1741. Tous les ans le jour de la Saint Michel (29 septembre), une messe est célébrée en ce lieu à la mémoire des habitants.

Chapelle Notre-Dame d'Altbronn[modifier | modifier le code]

Altbronn (traduction littérale : vieille fontaine) était un village voisin d'Ergersheim qui au Moyen Âge possédait ses propre finages. Dévasté à la fin du XIVe siècle, le ban d'Altbronn est assimilé à celui d'Ergersheim en 1664. La nef unique date de l'époque médiévale tandis que le clocher est reconstruit dans le style néo-gothique à la fin du XIXe siècle. Son chœur très petit contient difficilement le maître-autel de l'époque baroque. Cette chapelle est un ancien lieu de pèlerinage à la Vierge.

Chapelle Sainte-Anne (Altbronn)[modifier | modifier le code]

Ce petit édifice abrite la source qui est à l'origine du village d'Altbronn. Les miracles qui y étaient recensés par les Jésuites dès la fin du XVIe siècle concernaient surtout les femmes qui venaient demander de l'aide à la Vierge en vue d'accouchements difficiles.

Abbaye Notre-Dame d'Altbronn[modifier | modifier le code]

Ce couvent, fondé en 1825, abrite une communauté de Cisterciennes relevant de l'Ordre cistercien de la stricte observance (trappistines).

Sentier viticole[modifier | modifier le code]

Le sentier viticole du Kefferberg (4,5 km en 2 h) permet de découvrir un vignoble du Moyen Âge exposé plein sud. La production de ce vignoble donne un vin de grande qualité.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]