Jaume Pahissa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Buste de Jaume Pahissa

Jaume Pahissa,né le 7 octobre 1880 et mort le 27 octobre 1969, est un compositeur et musicologue d'origine espagnole[1].

D'un article du Figaro publié le 16 mars 1913 : « On nous signale le franc succès remporté au théâtre Licéo par une œuvre lyrique nouvelle appelée à avoir un grand retentissement. Elle est du célèbre compositeur catalan Jaume Pahissa et a pour titre Gala Placidia. C'est un ouvrage de grande valeur musicale et scénique. »[2]

Pahissa quitte l'Espagne en 1937 après la victoire de Francisco Franco pour s'installer à Buenos Aires, comme le font d'autres exilés républicains. En 1951, il a été nommé un membre honoraire de l'Academia de Bellas Artes de San Fernando lors de son exil à Buenos Aires[3].

Il a écrit La Presó de Lleida (La Prison de Lérida), La Morisca, Gala Placídia et La Princesa Margarida[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pahissa, Jaime, 1880-1969 », sur Library of Congress Name Authority File, Bibliothèque du Congrès,‎ 2013 (consulté le 11 janvier 2014)
  2. Serge Basset, « Spectacles et concerts, Hors Paris, de Barcelone », Le Figaro,‎ 16 mars 1913, p. 6 (lire en ligne)
  3. (en) MOREDA-RODRIGUEZ, EVA, « Francoism and the Republican Exiles: the Case of the Composer Julian Bautista (1901–61) », Twentieth-Century Music, vol. 8, no 2,‎ 2011, p. 153-173 (ISSN 1478-5722, DOI 10.1017/S1478572212000060, lire en ligne)
  4. Gouvernement de Catalogne, « Les compositeurs catalans du XXe siècle et l’opéra », sur gencat.cat,‎ 2014 (consulté le 16 février 2014)