Sussex (paquebot)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sussex (homonymie).
Sussex
Image illustrative de l'article Sussex (paquebot)
Le Susssex dans la Manche

Autres noms Aghia Sophia (1920-1922)
Type Ferry
Histoire
Lancement
Statut Détruit en 1921
Caractéristiques techniques
Longueur 83.8 m (275 pieds)
Maître-bau 10.3 m (34,1 pieds)
Tonnage 47 427 tjb
Propulsion Deux machines à vapeur triple extension
Puissance  kW
Vitesse 20,5 nœuds
Autres caractéristiques
Chantier naval William Denny and Brothers, Dumbarton, Écosse Écosse
Armateur London, Brighton and South Coast Railway (1896-1914)
Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français (1914-1919)
D Demetriades (1919-1922)
Affréteur Marine nationale (1917-1919)
Pavillon Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (1896-1914)
Drapeau de la France France (1914-1919)
Drapeau de la Grèce Grèce (1919-1922)

Le Sussex était un ferry construit en 1896 pour la compagnie London, Brighton and South Coast Railway. En 1914, le navire est transféré à la Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français et passe sous pavillon français. Le Sussex est devenu le centre d'un incident international quand elle a été gravement endommagé après avoir été torpillé par un U-Boat en 1916. Après la guerre, il a été réparé et vendu à la compagnie D Demetriades et devient l'Aghia Sophia. Il est détruit en 1921 suite à un incendie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Sussex a été construit en 1896 par les chantiers William Denny and Brothers de Dumbarton pour la compagnie London, Brighton and South Coast Railway afin de remplacer le Seaford, coulé en 1895 après avoir heurté un ferry de la même compagnie, le Lyon. Le Sussex est mis en service sur la ligne Newhaven-Dieppe le . Le 15, il participe au sauvetage des naufragés du paquebot Oceana, heurté par le Pisagua. En 1913, le Sussex est remplacé sur la ligne Newhaven-Dieppe par le Paris. Il effectue alors des excursions au départ de Brighton. Mais l'activité n'est pas rentable et le navire est désarmé. En 1914, il est vendu à la Compagnie des Chemins de Fer de l'État Français.


Première Guerre Mondiale[modifier | modifier le code]

Le Sussex échoué à Boulogne après son torpillage

Pendant la Première Guerre mondiale , les navires utilisés sur la ligne de Newhaven sont utilisés comme transports de troupes.

Le , alors que le Sussex effectue une traversée entre Folkestone et Dieppe, il est torpillé par le sous-marin UB-29. Le navire est gravement endommagé, l'ensemble de la proue ayant été arrachée. Certains canots de sauvetage sont lancés, mais deux d'entre eux chavirent et plusieurs personnes se noyent. Sur les 378 personnes présentes à bord (53 membres d'équipage et 325 passagers), au moins 50 personnes décèdent. D'autres sources comptent entre 80 et 100 décès. Le Sussex reste à flot et il arrive au port de Boulogne-Sur-Mer en remorque. Parmi les morts figurent le célèbre compositeur espagnol Enrique Granados et son épouse Amparo, ainsi que le joueur de tennis colombien Manliff Goodbody. Plusieurs passagers américains sont blessés, mais aucun n'est tué. Malgré ce fait, l'opinion publique américaine est fortement choquée, provoquant des échanges tendus entre les gouvernements américains et allemands. L'Allemagne fait la promesse du Sussex, qui promet la suspension de sa guerre sous-marine à outrance, et des attaques de ses U-Boote contre les navires transportant des civils[1]. Le Sussex est récupéré entre le et par le HMS Duchess of Montrose, le HMS Myrmidon, le HMS Nepaulin, le HMS Redcar et le HMT Security. Le Sussex est resté en France et a été utilisé par la Marine nationale au Havre.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

En 1920, le Sussex a été réparé en France et vendu à la compagnie D Demetriades. Il devient l'Aghia Sophia. Il est détruit en 1921 suite à un incendie.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Attack on the Sussex, 24 mars 1916