Douaouda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Douaouda
Vue aérienne de Douaouda
Vue aérienne de Douaouda
Noms
Nom algérien دواودة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tipaza
Daïra Fouka
Président de l'APC Allal Benferhet
2007-2012
Code postal 42015 Douaouda Ville
42026 Douaouda Marine
42052 Douaouda Les Oliviers
Code ONS 4204
Démographie
Population 22 408 hab. (2008[1])
Densité 2 088 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 40′ 00″ N 2° 47′ 00″ E / 36.666667, 2.783333 ()36° 40′ 00″ Nord 2° 47′ 00″ Est / 36.666667, 2.783333 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 230 m
Superficie 10,73 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tipaza
Localisation de la commune dans la wilaya de Tipaza

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Douaouda

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Douaouda

Douaouda, est une commune de la wilaya de Tipaza, en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Douaouda est située au nord-est de la wilaya de Tipaza, à la limite administrative de la wilaya d'Alger, à environ 33 km au sud-ouest d'Alger et à environ 36 km à l'est de Tipaza.

Communes limitrophes de Douaouda
Mer Méditerranée Zéralda (Alger)
Fouka Douaouda Zéralda (Alger)
Koléa Koléa Mahelma (Alger)

Relief et hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village de Douaouda est située sur une plaine à 110 mètres de hauteur qui descend lentement vers la mer. À l'est se trouve l'Oued Mazafran dont les eaux pompées irriguent les terres agricoles de Douaouda. Au sud se situe une forêt sur la colline qui desend jusqu'à l'oued.

Transport[modifier | modifier le code]

Douaouda est desservie par l'autoroute Alger-Cherchell qui remplace la RN11 sur l'axe côtier. Par ailleurs la RN69 y prend naissance pour desservir Kolea et se terminer à Blida.

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

En 1984, la commune de Douaouda est constituée des localités et domaines suivants[2] : Cité des Oliviers, Cité Nouvelle, Domaines autogérés de 1 à 12, Douaouda-Marine, Douaouda-Ville, Sasso.

Le village de Douaouda constitue l'agglomération chef-lieu, il existe une agglomération secondaire appelée Douaouda Marine à 2 km au nord.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

L'architecture de la ville est de style colonial français.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le centre colonial de Douaouda esr crée le 5 juillet 1843 pour 70 familles franc-comptoises sur un territoire de 807 hectares[3].

La commune est instituée par décret pour la première fois le 6 août 1844[4] avant d'être réintégrée à celle de Koléa le 21 novembre 1851. Elle sera recrée le 3 avril 1908[5].

Le village côtier de Douaouda Marine, appelée précédemment Boufarik-les-bains puis Douaouda-les-bains est devenue une importante station balnéaire à partir du début du XXe siècle.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1858 1865 1884 1892 1897 1902 1987 1998 2008
301 275 268 426 424 773 9 717 13 622 22 408
(Source : recensement [6],[7],[8],[9],[10])


Populations des différentes agglomérations en 1987 : Douaouda, 8 135 hab.; Douaouda Marine, 1 582 hab.

Populations des différentes agglomérations en 1998 : Douaouda, 11 605 hab. ; Douaouda Marine, 2 017 hab[11].

Populations des différentes agglomérations en 2008 : Douaouda, 11 176 hab[12].

Répartition des nouveaux arrivants[modifier | modifier le code]

Douaouda connais un afflue de population vers elle, ils vivent dans des coopérative immobilier comme la cite JSK ou citi kbayal, les nouveaux arrivants proviennes des communes Bir Mourad Raïs,Aïn Boucif entre autres

Économie[modifier | modifier le code]

Douaouda est une ville cotière, disposant d'une plage (plage du Colonel Abbes) qui s'étend sur 3 km. Elle a une économie essentiellement agricole et touristique.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Tipaza, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne, 19 décembre 1984. Décret no 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Tipaza, page 1570.
  3. Description d'Alger et de ses environs, par Victor Bérard, … -Bastide (Alger)-1867 p. 134
  4. Itinéraire historique et descriptif de l'Algérie, avec un vocabulaire français-arabe des mots les plus usités et un résumé historique des guerres d'Afrique / par J. Barbier -L. Hachette (Paris)-1855 p. 141
  5. Exposé de la situation de l'Algérie / par M. le Gouverneur général… -Impr. Juillet Saint-Lager (Alger)-1908 p. 3
  6. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Mila(Geohive)
  7. Indicateur général de l'Algérie ou Description géographique, statistique et historique de toutes les localités dans ses trois provinces (2e édition entièrement refondue) / par Victor Bérard,... -Bastide (Alger)-1858 p.263
  8. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1897, p.132
  9. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1902, p.143
  10. Congrès de la colonisation rurale. 3, Monographies algériennes : Alger 26-29 mai 1930 / [organisé par le] Comité de l'Afrique française -Ancienne impr. V. Heintz (Alger), p.234
  11. Dictionnaire des localités algériennes, Achour Cherfi, Casbah éditions, p. 413
  12. ONS, 5e RGPH - 2008 - Armature Urbaine - Collections Statistiques no 163/2011 Série S : Statistiques Sociales, p. 116 [PDF]