Bou Ismaïl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bou Ismaïl
Le front de mer
Le front de mer
Noms
Nom algérien بو اسماعيل
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tipaza
Daïra Bou Ismaïl
Code postal 42004
Code ONS 4218
Démographie
Population 41 684 hab. (2008[1])
Densité 2 977 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 38′ 33″ N 2° 41′ 24″ E / 36.64262, 2.69007 ()36° 38′ 33″ Nord 2° 41′ 24″ Est / 36.64262, 2.69007 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 210 m
Superficie 14 km2
Divers
Saint patron Sidi Ali, Sidi Djaber, Sidi Slimane
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Tipaza
Localisation de la commune dans la wilaya de Tipaza

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bou Ismaïl

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bou Ismaïl

Bou Ismaïl (également orthographié Bousmail, et anciennement Castiglione pendant la colonisation française), est une commune de la wilaya de Tipaza en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune de Bou Ismaïl est situé au nord-est de la wilaya de Tipaza. Bou Ismaïl est une ville située au bord de la mer Méditerranée, à environ 20 km à l'est de Tipaza et à environ 40 km au sud-ouest d'Alger.

Communes limitrophes de Bou Ismaïl
Mer Méditerranée Fouka
Bou Ismaïl
Khemisti Chaiba

Relief et hydrographie[modifier | modifier le code]

La ville de Bou Ismaïl est située à cheval sur deux plaines, une basse légèrement inclinée vers la mer à 15 mètres d'altitude de moyenne et une haute à près de 110 mètres de hauteur. Les deux se rejoignent par un ravin abrupte. Elle est bordée à l'ouest par l'Oued Khemisti.

Transports[modifier | modifier le code]

Bou Ismaïl est traversée par la RN11 qui longe la côté d'Alger à Oran ainsi que par l'autoroute Alger-Cherchell qui suit la même direction. Enfin la RN69A permet de rejoindre la Mitidja via Chaiba.

Entre 1903 et 1935, la ville était reliée par train à Alger.

Localités de la commune[modifier | modifier le code]

En 1984, la commune de Bou Ismaïl est constituée à partir des localités et donaimes suivants[2] : Bou Ismaïl, Haouch Essaboun, Memiche, Sidi Djaber, Sidi Slimane, Domaines autogérés (après restructuration) nos 30 à 37.

L'Agglomération chef-lieu est la ville de Bou Ismaïl en conurbation avec Khemisti, il existent plusieurs agglomérations secondaires peu à peu ratrappées par la ville qui sont Houch Saboun, El Hamdania et El Amaria.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Le village colonial de Castiglione a été bâti au sud de la route nationale no 11 au pied de la source Bou Ismaïl. Ce n'est que vers la fin du 19e siècle que la station balnéaire de Castiglione Plage est créée avec un boulevard front de mer à près de 500 mètres du village d'origine. Les indigènes habitaient au sud sur les contreforts de la plaine sahélienne. Après l'indépendance la ville s'est développé vers le sud-est sur la plaine haute, tournant le dos à la ville française.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette ville s'écrit aussi « Bousmaïl » ou « Bu Ismaïl » (« Père d'Ismaël »). Il s'agirait du nom d'un riche propriétaire terrien chez qui Sidi Ali Embarek saint patron de Koléa a travaillé[3].

Durant la colonisation la ville s'appelait Castiglione en hommage à la Bataille de Castiglione de 1796[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le centre de colonisation de Castiglione est fondé en 1848 près de la source Bou Ismail. Il devient une commune de plein exercice en 1854 dans le département d'Alger avant d'être rattaché à la commune de Koléa en 1858. La commune est recréée le 4 novembre 1869. Après l'indépendance, elle fera partie de la Wilaya de Blida en 1974 puis de la wilaya de Tipaza depuis 1984.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1865 1884 1892 1897 1902 1958 1987 1998 2008
379 786 1 219 1 510 1 724 7 530 21 734 28 938 41 684
(Source : recensement [4],[5],[6],[7],[8])


Populations des différentes agglomérations en 1987 : Bou Ismail, 21 734 hab.

Populations des différentes agglomérations en 1998 : Bou Ismail, 26 980 hab[9].

Populations des différentes agglomérations en 2008 : Bou Ismail, 40 984 hab. (en conurbation avec Khemisti)[10].

Économie[modifier | modifier le code]

Historiquement Bousmail vivait de la pêche, de l’agriculture et un peu du tourisme estival. Depuis une dizaine d'années, deux grands groupes industriels s'y sont installés, comme le géant papetier Tonic et le fabricant de céramiques Hippocampe.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

On trouve à Bou Ismaïl plusieurs instituts importants, comme l'Institut Supérieur Maritime (ISM), créé en 1974, le Centre National de Recherche et Développement de la Pêche et de l'Aquaculture (CNRDPA) ainsi que le Centre de Recherche et Développement de l'Energie Solaire (CRDES).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya de Tipaza, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République algérienne, 19 décembre 1984. Décret n° 84-365, fixant la composition, la consistance et les limites territoriale des communes. Wilaya de Tipaza, page 1570.
  3. Itinéraire historique et descriptif de l'Algérie, avec un vocabulaire français-arabe des mots les plus usités et un résumé historique des guerres d'Afrique / par J. Barbier -L. Hachette (Paris)-1855 p.135
  4. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Mila(Geohive)
  5. Indicateur général de l'Algérie ou Description géographique, statistique et historique de toutes les localités dans ses trois provinces (2e édition entièrement refondue) / par Victor Bérard,... -Bastide (Alger)-1858 p.270
  6. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1897, p.132
  7. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1902, p.143
  8. Congrès de la colonisation rurale. 3, Monographies algériennes : Alger 26-29 mai 1930 / [organisé par le] Comité de l'Afrique française -Ancienne impr. V. Heintz (Alger), p.234
  9. Dictionnaire des localités algériennes, Achour Cherfi, Casbah éditions, p.266
  10. ONS, 5e RGPH - 2008 - Armature Urbaine - Collections Statistiques N° 163/2011 Série S : Statistiques Sociales, p.117 et 55 [PDF]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]