Dennis Kucinich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dennis Kucinich
Dennis Kucinich en 2007.
Dennis Kucinich en 2007.
Fonctions
Représentant du 10e district de l'Ohio
Prédécesseur Martin Hoke
Successeur Mike Turner
Maire de Cleveland
Prédécesseur Ralph Perk
Successeur George Voinovich
Biographie
Nom de naissance Dennis John Kucinich
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Cleveland, Ohio
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Conjoint Elizabeth Kucinich[1]
Enfant(s) Jackie Kucinich
Diplômé de Université Case Western Reserve[1]
Religion Catholicisme[1]
Résidence Cleveland[1]

Dennis Kucinich, né le 8 octobre 1946, est un homme politique américain, membre du Parti démocrate, ancien maire de Cleveland de 1977 à 1979 et représentant du dixième district de l'Ohio à la chambre des représentants des États-Unis de 1997 à 2013.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils ainé d'un camionneur, d'origine croate, Dennis Kucinich a passé son enfance avec ses six frères et sœurs dans la banlieue ouvrière de Cleveland en Ohio.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Après des études de communication orale, il se lance dans la carrière politique en 1969 en se faisant élire, à sa deuxième tentative, au conseil municipal de Cleveland. Il n'a alors que 23 ans.

En 1972, Dennis Kucinich tente de se faire élire à la chambre des représentants des États-Unis mais est battu par le député républicain sortant Minshall. Il retente sa chance en 1974 mais est battu dès les primaires démocrates. Il se présente néanmoins comme candidat indépendant et s'il n'arrive qu'en troisième place, réussit à obtenir 30 % des suffrages derrière le candidat démocrate élu, Ronald M. Mottl.

En 1977, Dennis Kucinich est élu maire de Cleveland devenant ainsi à 31 ans le plus jeune maire d'une grande ville américaine. Son bilan à la mairie est controversé et s'il est accusé d'avoir mis la ville en faillite, il est aussi félicité pour avoir refusé de privatiser la compagnie municipale d'électricité. Il tente néanmoins de se faire réélire à la mairie mais, avec 44 % des voix, il est battu en 1979 par le républicain George Voinovich (56 %).

Il connait alors une traversée du désert difficile pendant 3 ans. Il s'installe un temps à Los Angeles chez son amie Shirley MacLaine qui l'aide financièrement, avec d'autres de ses amis, à payer ses nombreuses dettes impayées et à ne pas perdre sa maison de Cleveland. Il effectue alors divers métiers dont celui d'animateur de talk-show. En 1982, Kucinich se réinstalle à Cleveland et tente de se faire élire au poste de secrétaire d'État de l'Ohio mais il est battu lors des primaires démocrates par Sherrod Brown. En 1983, Kucinich réussit néanmoins à être de nouveau élu au conseil municipal de Cleveland où il siège notamment au côté de son frère Gary Kucinich, lequel est candidat malheureux au poste de maire contre Voinovich en 1985. Cette année-là, Dennis Kucinich abandonne son poste de conseiller municipal pour tenter de se faire élire gouverneur de l'Ohio. Il se présente en tant que candidat indépendant mais abandonne en cours de campagne.

Dennis Kucinich s'installe alors au Nouveau-Mexique où il vit jusqu'en 1994, année où il est élu au Sénat de l'Ohio.

En novembre 1996, il est élu à la chambre des représentants des États-Unis pour le 10e district de l'Ohio.

Il tente d'obtenir l'investiture démocrate lors de l'élection présidentielle de 2004, sans succès. Il n'obtient que des scores médiocres mis à part dans l'Oregon et le Maine où il a dépasse les 15 % des suffrages démocrates[2].

En 2012, sa carrière s’achève vraisemblablement après sa défaite à l'investiture démocrate face à Marcy Kaptur. Les Républicains avaient redécoupé les districts de façon à ce qu'ils n'aient pas d'autre choix que de s'affronter. Le 3 janvier 2013, il quitte le congrès.

Campagne présidentielle de 2008[modifier | modifier le code]

Dennis Kucinich annonce en décembre 2006 qu'il était à nouveau candidat pour les primaires Démocrates en vue des élections présidentielles de 2008.

Sa campagne fut surtout marquée dans la presse par une déclaration sur les OVNI. Le 30 octobre 2007 à Philadelphie, il confirme au journaliste de NBC, Tim Russert, les propos qui lui sont attribués dans un livre par son amie Shirley MacLaine, selon laquelle Dennis Kucinich aurait été témoin de la présence d'un ovni au-dessus de sa propriété dans l’État de Washington. Kucinich confirma avoir vu un objet volant et qu'il était non identifié, répliquant également qu'il y avait plus de gens dans le pays à avoir vu des ovnis que de gens qui approuvaient la présidence de George W. Bush[2] .

Lors des premiers scrutins, Kucinich ne dépasse pas 1 % des suffrages. Dès la troisième primaire démocrate, les médias se concentrent sur les trois candidats principaux, la plupart des autres s'étant retirés ou rejoint un candidat. Dennis Kucinich, qui n'a pas abandonné, porte ainsi plainte contre une chaîne de télévision qui ne l'avait pas invité. La Cour suprême du Nevada donne finalement raison à MSNBC, libre d'inviter qui elle veut[3].

Le 24 janvier 2008, il annonce au journal Cleveland Plain-Dealer le retrait de sa candidature à l'élection présidentielle de 2008.

Elizabeth et Dennis Kucinich

Opinions et vie familiale[modifier | modifier le code]

Membre de l'aile gauche du parti démocrate, Dennis Kucinich fut le seul candidat démocrate à l'investiture présidentielle de 2008 à avoir explicitement voté contre la guerre d'Irak, également rejetée ultérieurement par Barack Obama (qui n'était pas sénateur à l'époque). L'une de ses propositions phares au Congrès a été la création d'un Ministère de la Paix.

En 2006 il a déposé une proposition de loi sur la destruction des arsenaux nucléaires. En 2007 il a déposé une résolution proposant la mise en accusation (impeachment) du vice-président Dick Cheney.

De religion catholique, il est également opposé à la peine de mort, en faveur d'un système de santé universel, contre le USA PATRIOT Act. Il souhaite que les États-Unis ratifient le Protocole de Kyōto. Il souhaite également la légalisation des mariages homosexuels. Végétalien, il critique l'élevage intensif et souhaite encourager l'élevage familial. En ce qui concerne l'avortement, Kucinich soutient le droit à l'avortement tout en se déclarant personnellement contre cette pratique.

Il rencontre en 2005 Elizabeth Harper, jeune femme de 31 ans sa cadette dont il fait sa troisième épouse[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Rep. Dennis J. Kucinich (D-Ohio)
  2. a et b Article du Monde du 29 décembre 2007 intitulé Dennis Kucinich, l'heureux élu
  3. Le Monde du 16 janvier 2008
  4. Britannique née en 1977, diplômée d'un master de relations internationales à l'université de Kent, Elizabeth Harper a été bénévole en Inde pour le compte de Mère Teresa et en Tanzanie, dans le développement. En 2008, elle est la seule épouse de candidat démocrate à la présidence à porter un piercing sur la langue.