Dejan Stanković

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stanković.
Dejan Stanković
Dejan Stanković - Inter Mailand (2).jpg
Biographie
Nationalité Drapeau : Serbie Serbe
Naissance 11 septembre 1978 (36 ans)
Lieu Belgrade (Yougoslavie)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1994-2013
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1994-1998 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Étoile rouge de Belgrade 096 0(35)
1998-2004 Drapeau : Italie Lazio Rome 208 0(33)
2004-2013 Drapeau : Italie Inter Milan 326 0(43)
1994-2013 Total 630 (111)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1998-2003 Drapeau : Serbie-et-Monténégro RF Yougoslavie 040 00(8)
2003-2006 Drapeau : Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro 021 00(4)
2006-2013 Drapeau : Serbie Serbie 042 00(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Dejan Stanković en serbe cyrillique Дејан Станковић, né le 11 septembre 1978 à Belgrade (Serbie), est un footballeur serbe, évoluant au poste de meneur de jeu en équipe de Serbie.

Il fait partie de la sélection de l'équipe de la République fédérale de Yougoslavie lors de la Coupe du Monde 1998 en France et de l'Euro 2000 en Belgique et aux Pays-Bas, puis de la sélection de Serbie-et-Monténégro pour la Coupe du Monde 2006 en Allemagne, et enfin de la sélection serbe lors de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Du fait de l'histoire de son pays, il est ainsi le premier footballeur joueur pour trois sélections en Coupe du monde de football[1].

Stanković marque 15 buts lors de ses 96 sélections avec l'équipe de Serbie (cumul Yougoslavie, Serbie-Monténégro et Serbie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Dejan Stankovic fait sans aucun doute partie des plus grands joueurs de l'histoire du football serbe. Cinq fois champion d'Italie avec la Lazio et l'Inter Milan, l'ancien meneur de jeu de l'Étoile Rouge de Belgrade porte fièrement le brassard de capitaine en sélection. Réputé pour sa finesse technique, la précision de ses passes et la qualité de sa frappe de balle, il s'illustre depuis plus de douze ans au plus haut niveau et compte trois participations à la Coupe du Monde de la FIFA à son actif (France 1998, Allemagne 2006 et Afrique du Sud 2010) avec 3 pays différents.

Les recruteurs de l'Étoile Rouge repèrent ce jeune prodige de 14 ans alors qu'il évolue au Teleoptik, un petit club de la banlieue de Belgrade. Né de parents footballeurs, Stankovic profite d'une série de blessures au sein de l'équipe pour faire ses grands débuts à 16 ans, pendant la saison 1994/95. Ses premières prestations ne passent pas inaperçus et, malgré son jeune âge, il dispute encore six autres matches au fil de la campagne. C'est le point de départ d'une ascension vertigineuse vers les sommets.

Au début de la saison 1997/98, il devient à 19 ans le plus jeune capitaine de l'histoire du club. L'Étoile Rouge ne gagne rien cette année mais Stankovic aligne les performances de haut niveau avec une régularité impressionnante.

Sa réputation franchit rapidement les frontières de la Serbie et, dès la fin de l'exercice, la Lazio s'attache ses services. Son bilan à l'Étoile Rouge parle de lui-même : 30 buts en 85 matches de championnat et trois victoires en Coupe de Yougoslavie.

Il devient rapidement l'idole des supporters biancocelesti en marquant dès sa première sortie, contre Piacenza. Son association avec le Tchèque Pavel Nedved au milieu de terrain représente sans doute ce qui se fait de mieux à l'époque en Serie A. Ensemble, ils mènent le club de la capitale au titre de champion d'Italie en 2000.

Confrontée à des problèmes financiers, la Lazio décide de se séparer de son international serbe en février 2004. L'Inter et la Juventus sont sur les rangs mais Stankovic opte finalement pour les Nerazzurri, entraînés par son ancien coéquipier Roberto Mancini.

Dès son arrivée, il se distingue en marquant sur un corner direct dans le derby contre l'AC Milan. Sa carrière milanaise débute malgré tout sur une défaite (2:3) face aux Rossoneri, ce qui ne l'empêchera pas de se montrer régulièrement très inspiré dans cette grande affiche du football italien. Il réalise sa meilleure saison à l'Inter lors de l'exercice 2006/07, au cours duquel il multiplie les buts et les passes décisives. La saison 2008/09, couronnée par un quatrième Scudetto, est également à ranger dans la catégorie des grands crus. L'exercice 2009-2010 peut-être encore plus avec l'historique succès des Intéristes : Ligue des champions de l'UEFA - coupe d'Italie - supercoupe d'Italie - championnat - Coupe du monde des clubs FIFA.

Sur la scène internationale, il s'offre un doublé dès sa première sélection en équipe nationale en 1998, à l'occasion d'un match remporté (3:1) face à la République de Corée. La même année, il est convoqué pour disputer la Coupe du Monde de la FIFA en France. Huit ans plus tard, il effectue un bref passage avec la Serbie et Monténégro au premier tour d'Allemagne 2006.

Tout au long des qualifications pour Afrique du Sud 2010, Stankovic s'est imposé comme un élément essentiel du dispositif mis en place par Radomir Antic. Le sélectionneur serbe a d'ailleurs salué la contribution de son capitaine, irréprochable à chacune de ses huit sorties.

Le 5 avril 2011, lors du match aller des quarts de finales face à Schalke 04, il inscrit au bout de 25 secondes de jeu un but d'anthologie, sur un dégagement de la tête du portier allemand Neuer, grâce à une reprise de volée des 50 mètres. Ce but est entré dans les annales de la Champions League. La même année contre l'AS Roma, en coupe d'Italie, il marque un second but d'anthologie, en reprise de volée avec l'extérieur du pied à l'entrée de la surface.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Avec l'Étoile Rouge de Belgrade[modifier | modifier le code]

Avec la Lazio Rome[modifier | modifier le code]

Avec l'Inter de Milan[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Stankovic a joué pour trois sélections

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :