Czesław Słania

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Czesław Słania (Czeslaw Slania sans les diacritiques, API [tʃɛswav swanja]) est un graveur polonais de timbres-poste, né le 22 octobre 1921 à Czeladź et mort le 17 mars 2005 à Cracovie. Avec un millier de timbres gravés, il est l’artiste le plus prolifique de l’histoire du timbre-poste. Ayant travaillé pour de nombreuses administrations postales, il reste attaché principalement à la création de timbres suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 22 octobre 1921, à Czeladź en Pologne, il est passionné par le dessin dès son plus jeune âge. À partir de 1945, il apprend la gravure à l’École des beaux-arts de Cracovie et développe son talent particulièrement dans la technique de la taille-douce. Il est diplômé pour la restitution en miniature du tableau La Bataille de Grunwald de Jan Matejko.

Sa carrière philatélique commence en 1951 sous les ordres du graveur Marian Roman Polak[1], mais il habite déjà en Suède quand il grave son dernier timbre polonais en 1956. Il doit cependant attendre une place de graveur pour la poste suédoise et va donc y travailler à la cantine. Pour remplacer le graveur Sven Evert malade[1], il est employé pour finir un de ses timbres. Il grave son premier timbre pour la poste suédoise en 1960, à l'effigie de Gustaf Fröding. En 1972, Słania reçoit du roi Gustaf VI Adolph le titre de « graveur de la cour de Suède ».

En 2004, il est invité à devenir membre d'honneur de l'Académie européenne de philatélie.

Jusqu'à sa mort le 17 mars 2005 à Cracovie, il a gravé des timbres-poste. Les derniers timbres émis de son vivant célèbrent l'anniversaire des Nations unies, émis en février 2005 par l'Administration postale des Nations unies. Le figuré représente l'Assemblée générale[2].

Son art[modifier | modifier le code]

Sa gravure est louée par les critiques. Alors qu’il faut environ quatre à six semaines pour réaliser un poinçon en acier, Slania le réalise en dix jours. Son record a été de cinq jours pour le timbre en hommage à Olof Palme, premier ministre suédois assassiné.

Il est également capable de graver dix lignes sur un millimètre carré d’acier ; il peut ainsi reproduire avec le plus de détails possibles une œuvre d’art que ce soit une peinture qu’une œuvre contemporaine. Il s’est également servi plusieurs fois de cette maîtrise de la gravure pour inclure de discrets éléments incongrus dans ses timbres. En 1954, il grave le nom de membres de sa famille et d'amis sur les couvertures de livres visibles sur un des timbres polonais du dixième anniversaire de la République populaire[1].

En ce qui concerne la philatélie thématique, il a touché à tous les sujets : portraits, tableaux, animaux, avions, etc. Il a également réalisé des couvertures de livres, des programmes de concert et des billets de banque.

En philatélie[modifier | modifier le code]

Slania a créé mille soixante-dix timbres pour trente-deux administrations postales[1]. Voici une liste de ses principales émissions, par pays.

Pologne[modifier | modifier le code]

De 1951 à son émigration en Suède, Slania grava des timbres à l'effigie du président Bolesław Bierut, des auteurs ou artistes étrangers Avicenne, Frédéric Chopin, Nicolas Gogol, Victor Hugo.

En 1998, son pays natal le fait commandeur de l'Ordre du mérite de la république de Pologne.

Suède[modifier | modifier le code]

Pays d'adoption de Czesław Słania depuis 1956.

  • Premier timbre pour la Suède : Gustaf Fröding, Suède, 1960.
  • 70 ans du graveur : Le Couronnement de Gustaf III, 1991.
  • Émission conjointe suédo-polonaise : « Sigismund III Wasa, roi de Suède et de Pologne », 1998.
  • Millième timbre du graveur : Les fameux exploits des rois de Suède, peinture de David Klöcker Ehrenstrahl, Suède, 2000. Il est le plus grand timbre jamais émis avec 60 x 81 mm.

Pays nordiques[modifier | modifier le code]

Bélier des îles Féroé de 1979


Monaco[modifier | modifier le code]

La poste monégasque a noué une relation fidèle avec le graveur, principalement pour les portraits des princes (anciens et Rainier III). Surtout, Słania a créé plusieurs portraits de la princesse Grace dont une émission conjointe avec les États-Unis, en 1993. Les derniers portraits de Grace et Rainier par le graveur datent de 2004.

Rainier III l'a décoré de la Croix de chevalier de l'Ordre de Saint-Charles.

Reste de l'Europe[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Mangin, « Le graveur aux mille timbres. Le monde de Czeslaw Słania », article paru dans L'Écho de la timbrologie n°1780, décembre 2004, pages 66-69 ; accompagné d'une rétrospective de quelques émissions de timbres.
  • « Rainier III de Monaco. Hommage au prince philatéliste », article paru dans Timbres magazine hors-série n°4, juin 2005, pages 6-17 ; l'article est illustré par les timbres de Monaco gravés par Słania.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Terry Wagg, « Master engraver », Stamp Magazine n°76-3, pages 84-88.
  2. Un des timbres (80 cents du bureau de New York) sur le site du Système de numérotation de l'AMDP (WNS).
  3. Timbres britanniques gravés par Słania, pages consultées le 4 mai 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]