Coulequin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bois trompette ou coulequin (Cecropia peltata) est un arbre fruitier lactifère de la famille des Cecropiaceae, ou des Urticaceae selon la classification phylogénétique.

Il pousse en Amérique tropicale, autant sur la péninsule du Yucatan, en Amérique centrale que dans les grandes et petites Antilles.

C'est une essence pionnière, à croissance rapide qui a besoin de lumière, qui apparaît dans les chablis, en bordure de route ou de coupe forestière. Ses branches souvent creuses ont été utilisées par les Amérindiens pour fabriquer des sortes de trompettes.

Noms vernaculaires : Coulequin, bois-trompette ou bois-canon (en raison de son tronc creux), faux-ricin, parasolier, pisse-roux.

Distribution[modifier | modifier le code]

Espèce spontanée en Amérique du nord (Mexique), centrale (Belize, Costa Rica, Guatemala, Honduras, Nicaragua, Panama), Antilles (Saint-Domingue, Jamaïque, Porto Rico, Guadeloupe, Martinique), du sud (Colombie, Guyane française, Guyana, Suriname, Venezuela).

Elle s'est naturalisée dans les régions tropicales d'Afrique et d'Asie ainsi que dans les îles du Pacifique.

Usage médicinal[modifier | modifier le code]

Il était traditionnel dans les civilisations maya ou aztèque, et se retrouve dans les codex. Dans le Yucatan, Don Susanno, botaniste et spécialiste de médecine mexicaine traditionnelle travaille sur une préparation utile contre le diabète[1]. La décoction de ses feuilles est employée contre l'asthme, l'hydropisie et les maladies du foie[2].

Remarque[modifier | modifier le code]

On trouve dans la littérature l'espèce Cecropia peltata auct. non L., qui est en réalité l'espèce Cecropia schreberiana Miq.. Un risque de confusion est donc possible.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Adolfo Andrade-Cetto et René Cárdenas Vázquez, « Gluconeogenesis inhibition and phytochemical composition of two Cecropia species », J Ethnopharmacol., vol. 130, no 1,‎ 6 juillet 2010, p. 93-97 (lire en ligne)
  2. François Dorvault, L'officine, Vigot,‎ 1995 (ISBN 2-7114-1190-7), p. 355