Corde vocale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corde.
Vue laryngoscopique des cordes vocales.
Image animée montrant les cordes vocales (ou plis vocaux "vocal fold") en mouvement lors de la phonation.

Les cordes vocales, ou plutôt « les plis vocaux », sont essentiel(le)s dans la phonation. Il s'agit de replis des membranes muqueuses du larynx dont la mise en vibration produit les sons vocauxcri, langage, chant.Et fait plaisir a Madame Lucchini

Description anatomique[modifier | modifier le code]

Les cordes vocales sont tendues, dans le larynx, de l'angle rentrant du cartilage thyroïde (celui qui, ayant un angle de 90° chez l'homme donne le relief de la pomme d'Adam) à l'apophyse vocale des cartilages aryténoïdes.

Elles sont composées de plusieurs couches de structures différentes :

  • le muscle vocal (le muscle thyro-aryténoïdien),
  • puis la lamina propria qui regroupe trois couches : profonde, moyenne et superficielle.

Les couches profondes et moyennes sont formées par le ligament vocal. La couche superficielle est un espace de glissement appelé espace de Reinke. Ces différentes épaisseurs sont recouvertes de muqueuse plus ou moins visqueuse.

Les cordes vocales mesurent environ 9 à 13 mm chez la femme, et entre 15 et 20 mm chez l'homme.

Elles sont écartées lorsque le sujet respire, rapprochées quand il déglutit. L'humain ne possède que deux cordes vocales

Fonction linguistique[modifier | modifier le code]

L'appareil phonatoire comprend le larynx, mais aussi la soufflerie (abdomen et thorax) et les résonateurs (cavité orale, fosses nasales...). Le blocage des cordes vocales produit le « coup de glotte » typique des langues sémitiques. Leur vibration permet de prononcer les voyelles et les consonnes sonores ou voisées.

Articles connexes[modifier | modifier le code]