Larynx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Système respiratoire : 1 Plèvre pariétale - 2 Plèvre viscérale - 3 Bronche primaire - 4 Bronches secondaires - 5 Bronches tertiaires - 6 Bronchiole - 7 Espace pleural - 8 Bronchiole terminale - 9 Veine pulmonaire - 10 Sac alvéolaire - 11 Cavité nasale - 12 Pharynx - 13 Cartilage Thyroide - 14 Trachée - 15 Hile - 16 Surface médiastinale - 17 Capillaire - 18 Globule rouge - 19 Artère pulmonaire - 20 Conduit alvéolaire - 21 Alvéole
Vue postérieure
Vue antérieure
Endoscopie du larynx

Le larynx est un organe situé au niveau de la gorge. Il est situé après la jonction du pharynx. Il est l'intermédiaire entre le pharynx et la trachée et abrite les cordes vocales. Il fait partie des voies aériennes supérieures. Larynx est issu du Grec larunx : gosier.

Fonctions physiologiques[modifier | modifier le code]

Le larynx assume trois fonctions :

  • une fonction respiratoire, faisant partie intégrante des voies respiratoires ;
  • un rôle dans la déglutition: sa fermeture protège les voies aériennes inférieures ;
  • organe de la production de sons. Son rôle phonatoire est très important, bien que non vital ;

Anatomie[modifier | modifier le code]

Charpente laryngée[modifier | modifier le code]

Le larynx est un conduit cartilagineux rigide soutenu par :

Cette charpente laryngée est recouverte à l'avant des membranes fibreuses crico-thyroïdienne et thyro-hyoïdienne. On trouve l'os hyoïde au-dessus du larynx, relié à ce dernier par la membrane thyro-hyoïdienne. Cet os ne fait cependant pas partie du larynx.

Plusieurs ligaments relient les éléments squelettiques du larynx:

  • le ligament vocal (corde vocale) est tendu entre le cartilage aryténoïde et l'intérieur du cartilage thyroïde ;
  • le ligament vestibulaire relie également ces deux cartilages, mais en position supérieure au ligament vocal, c'est la fausse corde vocale ;
  • le ligament aryténo-épiglottique relie les cartilages du même nom et constitue la circonférence supérieure du conduit laryngé ;
  • les ligaments hyo-épiglottique et thyro-épiglottique stabilisent le cartilage épiglottique dans ses mouvements.

Musculature laryngée[modifier | modifier le code]

La musculature laryngée a comme fonction de mettre en mouvement le larynx ou de modifier sa lumière (ouverture) pour jouer sur la production des sons. Elle est composée, entre autres :

Les trois dernières catégories de muscles ont des points de fixation en commun : les cartilages aryténoïdes, situés derrière le cartilage thyroïde, et auxquels sont attachées les cordes vocales. Leurs mouvements de translation et de rotation permettent de moduler l'ouverture et l'accolement de ces cordes. Ces muscles se répartissent en 4 grands groupes que sont les muscles dilatateurs de la glotte, constricteurs de la glotte, tenseurs des cordes et abaisseurs de l'épiglotte.

Innervation[modifier | modifier le code]

Le larynx est innervé par des branches du nerf vague (ou pneumogastrique, Xe paire de nerf crânien). Les racines nerveuses empruntent aussi la racine supérieure du nerf accessoire (XIe paire de nerf crânien) à sa naissance dans la boîte crânienne.

Le nerf laryngé supérieur est un nerf mixte, essentiellement sensitif, sa seule innervation motrice étant pour le muscle crico-thyroïdien.

Le nerf laryngé inférieur est un nerf moteur qui innerve tous les muscles du larynx, à l'exception du muscle crico-thyroïdien. Il est la branche terminale du nerf laryngé récurrent.

Maladies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]