Cimetière russe de Nice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cimetière russe de Nice
Cimetière orthodoxe de Caucade
Image illustrative de l'article Cimetière russe de Nice
Vue d'une partie du cimetière
Pays Drapeau de la France France
Département Alpes-Maritimes
Ville Nice
Religion(s) christianisme orthodoxe
Nombre de personnes 3 000
Coordonnées 43° 40′ 42″ N 7° 12′ 58″ E / 43.678422222222, 7.216019444444443° 40′ 42″ Nord 7° 12′ 58″ Est / 43.678422222222, 7.2160194444444  

Géolocalisation sur la carte : Nice

(Voir situation sur carte : Nice)
Cimetière russe de Nice

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Cimetière russe de Nice

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Cimetière russe de Nice

Le cimetière russe de Nice, ou cimetière orthodoxe de Caucade, est un cimetière situé au sud-ouest de la ville de Nice (Alpes-Maritimes).

Histoire et description[modifier | modifier le code]

Le cimetière a été aménagé sur une parcelle achetée par la Russie en 1867 sur la colline de Caucade, à une époque où la colonie russe était importante sur la Côte d'Azur. Il se trouve au-dessus du cimetière anglais, lui-même situé au-dessus (au nord) du grand cimetière civil et militaire de Caucade.

Trois mille[réf. nécessaire] Russes et descendants d'émigrés russes réfugiés après la révolution d'Octobre y sont enterrés, comme les membres des familles princières Galitzine, Gagarine, Narychkine, Obolenski, Volkonski ou encore Tsereteli. Au total, le cimetière compte 900 sépultures[1].

Le cimetière est desservi par une chapelle orthodoxe, consacrée en mars 1868 et dédiée à saint Nicolas en l'honneur du patron du tsarévitch Nicolas, mort de tuberculose à Nice en 1865[2]. Un office religieux y est célébré tous les mercredis matins[1].

Le cimetière est géré par l'Association cultuelle orthodoxe russe de Nice (ACOR) responsable de la paroisse orthodoxe Saint-Nicolas de Nice. Face aux difficultés financière auxquelles elle doit faire face suite à la perte de l'occupation et de la gestion de la cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas, elle a dû licencier le gardien du cimetière en juillet 2012. En conséquence, alors qu'il était auparavant ouvert tous les jours de la semaine, il n'est aujourd'hui plus ouvert que le vendredi et le samedi de 10 heures à midi et de 14 heures à 17 heures[1]. Il est desservi par la ligne d'autobus no 8 (station Caucade).

Personnalités[modifier | modifier le code]

Parmi les personnalités enterrées au cimetière, on trouve :

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Philippe Fiammetti, « Portes closes au cimetière russe de Caucade », Nice-Matin,‎ 25 juillet 2012 (lire en ligne)
  2. « Histoire de la paroisse St-Nicolas-et-Ste-Alexandra de Nice : 150 ans », sur www.acor-nice.com, Association cultuelle orthodoxe russe de Nice (ACOR) (consulté le 14 août 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexis Obolensky, « Histoire du cimetière paroissial », « Promenade… », dans Luc Svetchine, Pierre-Antoine Gatier, Alexis Obolensky, Les églises russes de Nice, Arles, Éditions Honoré Clair, janvier 2010, 156 p., (ISBN 978-2-918371-01-4), p. 150-151 et p. 156-157

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :