Ekaterina Mikhaïlovna Dolgoroukova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Famille Dolgoroukov et Ekaterina Dolgoroukova.
Catherine Dolgorouki, princesse Yourievska photographe de Sergei Lvovitch Levitsky et Rafail Sergueïevitch Levitsky 1880. (collection privée, Di Rocco Wieler Toronto, Canada)
Le tsar Alexandre II en 1870

Catherine Dolgorouki (en russe : Екатерина Михаиловна Долгорукова, Iekaterina Mikhaïlovna Dolgoroukova, née le 14 novembre 1847 et morte le 15 février 1922), fut la maîtresse puis l'épouse du tsar de Russie Alexandre II.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du prince Michel Dolgorouki et de la princesse, née Véra Vichnevskaïa, Catherine Dolgorouki naît le 14 novembre 1847. Élève à l'Institut Smolny, elle est avec ses camarades présentée au tsar « libérateur » au cours d'une visite officielle du souverain.

Elle devient la maîtresse de l'empereur Alexandre II en 1866. Elle a 19 ans, l'empereur 48. Le couple adultère a quatre enfants :

À la même époque, les enfants légitimes de l'empereur se marient et il devient grand-père.

L'imépratrice Marie meurt en mars 1880. Le 18 juillet suivant, l'empereur épouse Catherine à Tsarskoïe Selo, tout en déclarant :

« C'est un particulier et non un empereur qui répare une faute commise par lui et répare la réputation d'une jeune fille[1] ! »

À cette occasion, le tsar accorde à sa nouvelle épouse le titre de « princesse Yourievska », également donné à leurs enfants (nés avant leur mariage, mais finalement légitimés) : en effet, n'étant pas dynastes, ces enfants ne sont pas grands-ducs ou grandes-duchesses de Russie.

Ce mariage qui a lieu moins de deux mois après la mort de l'impératrice scandalise les cours européennes. La presse russe et internationale s'en font l'écho dans ce sens.

Cependant, l'empereur est assassiné quelques mois plus tard et son fils et successeur Alexandre III expulse Catherine Dolgorouki de Russie. La princesse se réfugie en France sur la Riviera.

Elle meurt à Nice le 15 février 1922, ayant assisté de loin à l'effondrement de l'empire et de la dynastie Romanov. Elle est enterrée au cimetière russe de Nice.

NB : on rencontre l'orthographe anglaise « Iurievski » et l'orthographe française « Yourievski ».

Cinéma[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Troyat, Alexandre III le tsar des neiges, Paris, Grasset, 2004.
  • Laurence Catinot-Crost, Le démon bleu du tsar. Katia Dolgorouky, l'épouse du tsar libérateur, Atlantica, 2003.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. in Henri Troyat, Alexandre III le tsar des neiges.

Sur les autres projets Wikimedia :