Charles Pollock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pollock.

Charles Pollock, né en 1902 à Denver (Colorado) et mort à Paris en 1988, est un peintre américain.

(Son homonyme, le designer américain Charles Pollock (1930-2013) est l'auteur de la fameuse chaise de bureau "Executive Chair" pour la marque Knoll.)

Biographie[modifier | modifier le code]

Aîné d'une famille de cinq garçons (Marvin Jay, Frank Leslie, Sanford Leroy et Paul Jackson), il passe son enfance dans l'ouest des États-Unis : le Wyoming, l'Arizona et la Californie.

À l'âge de vingt ans, il s'installe à Los Angeles où il réalise des mises en page pour le Los Angeles Times. Parallèlement, il poursuit des études d'art à l'Otis Art Institute. Au début de son activité artistique, Charles Pollock montre un intérêt pour les arts mexicains, et particulièrement pour la peinture murale mexicaine.

Ses contacts avec les œuvres de Max Weber, Orozco, Rivera et Thomas Hart Benton le conduisent à New York où il s'installe en 1926. Il s'inscrit à l'Art Students' League où il travaille avec Benton, dont il deviendra l'assistant et l'ami. Jusqu'au milieu des années 1940, son œuvre sera fortement marquée par le régionalisme de Benton.

En 1930, il enseigne l'art à la City and Country School de New York et réalise des affiches de cinéma peintes. En 1933, il se rend à l'Exposition universelle de Chicago pour faire des croquis. Puis en 1935, il travaille pour la Resettlement Administration (Special Skills Division) à Washington, D.C. et traverse le Sud des États-Unis en faisant des croquis et des études. En 1937, il s'installe à Détroit dans le Michigan, et devient caricaturiste politique (influencé par Thomas Nast) et maquettiste pour le journal du syndicat des UAW (United Automobile Workers).

De 1938 à 1942, Charles Pollock est Superviseur des Fresques et des Arts Graphiques au Federal Art Project (WPA) dans le Michigan. Il réalise une fresque pour la Water Conditioning Plant à Lansing, Michigan, et une autre pour le Fairchild Auditorium de Michigan State College (devenu plus tard Michigan State University), East Lansing. Il enseigne la calligraphie, le graphisme et la typographie à la Michigan State University jusqu’en 1967. En 1968, il part, avec sa seconde femme Sylvia Winter et leur fille Francesca McCoy, vivre et peindre à New York.

En 1971, la famille vient vivre à Paris, où Charles Pollock décède en 1988.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Expositions récentes[modifier | modifier le code]

  • Espace d'Art Contemporain Fernet-Branca (Saint-Louis, Alsace), de janvier à mai 2009, puis prolongée jusqu'au mois d'août, présentant 140 œuvres, des années 1930 aux années 1960.
  • "Black and White", American Contemporary Art Gallery (Munich, Allemagne), de novembre 2008 à février 2009.
  • Un tableau, "Fireworks", a été présenté dans " Peggy Guggenheim and the new American Painting", exposition organisée par le Guggenheim de Venise, présentée à Vercelli, de novembre 2008 à février 2009. http://www.guggenheim-venice.it/img/pdf_press/176pdf2_vercelli2_ENG.pdf
  • Jason McCoy Gallery (New York, Etats-Unis), Stacked Colors, du 9 mai au 14 juin 2008
  • American Contemporary Art Gallery (Munich, Allemagne), Chapala Series, du 7 mars au 23 mai 2008
  • Jason McCoy Gallery (New York, Etats-Unis), Chapala Series, mars 2007.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Une monographie a été publiée (en anglais) pour le centenaire de la naissance de l'artiste : "Charles Pollock, sweet reason" par Terence Maloon. Elle peut être commandée sur le site consacré à Charles Pollock : www.charlespollockarchives.com/
  • "LeRoy Pollock et ses fils, Lettres Américaines, 1927-1947", recueil comprenant 100 lettres familiales, traduites en français par Francesca Pollock et Guillaume Leingre, avec un appareil critique de Sylvia Winter et des illustrations de Charles Pollock. La publication a été assurée par Grasset, en 2009.

Liens externes[modifier | modifier le code]