Catherine Chabaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chabaud.
Catherine Chabaud

Catherine Chabaud née le 29 novembre 1962 à Bron est une journaliste et une navigatrice française. Elle est la première femme à terminer un tour du monde à la voile, en solitaire, en course et sans escales, lors de la troisième édition du Vendée Globe 1996/1997[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômée de l’Institut pratique du journalisme (IPJ) en 1983, elle collabore à différents supports radio et presse écrite. C'est une journaliste passionnée par la voile et investie sur tout ce qui touche à l’environnement et au développement durable. Consultante d’Europe 2 (2005-2007) et ancienne rédactrice en chef de la revue Thalassa, elle a réalisé plusieurs documentaires sur le développement durable ces dernières années, animant également des émissions sur l'aventure et une chronique développement durable pendant cinq ans sur Europe 1 (2002-2005).

Elle a reçu le prix du meilleur livre de sport de l'année 1997 pour "Possibles rêves" aux éditions Glénat.

Elle a à son actif quatorze traversées de l'Atlantique dont quatre en solitaire, et deux tours du monde en solitaire et sans escale (Vendée Globe 1996 et 2000).

Elle est membre du conseil d'administration de la Fédération française de voile[2] confirmée lors de l'Assemblée Générale 2008 de la FFVoile, le 21 mars 2009 à Paris.

Elle est l'une des marraines de l'association Mécénat Chirurgie cardiaque[3],[4].

Catherine Chabaud est conseillère au Conseil économique social et environnemental au titre de personnalité qualifiée[5]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Possibles rêves, Glénat, 1997
  • Entre deux mondes entre deux mers, Glénat, 2000
  • Femme libre toujours tu chériras la mer, Chasse-Marée, 2007
  • Préserver la mer et son littoral, Glénat, 2008

Distinctions[modifier | modifier le code]

Chevalier de la Légion d'honneur Chevalier de la Légion d'honneur (Décret du 1er janvier 2006[6]).

Chevalier de l'ordre national du Mérite Chevalier de l'ordre national du Mérite (2006).

Chevalier de l'ordre du Mérite maritime‎ Chevalier de l'ordre du Mérite maritime (2009).


Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]