Carlos Betancur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Carlos Betancourt)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Betancourt.
Carlos Alberto Betancur
Image illustrative de l'article Carlos Betancur
Carlos Betancur lors du Tour d'Italie 2011
Informations
Nom Betancur
Prénom Carlos Alberto
Date de naissance 13 octobre 1989 (25 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Équipe actuelle AG2R La Mondiale
Spécialité Grimpeur[1]
Équipe amateur
2009-2010 Indeportes Antioquia
Équipe professionnelle
2011-2012
2013-2014
Acqua & Sapone
AG2R La Mondiale
Principales victoires
1 classement annexe de grand tour
Jersey white.svg Meilleur jeune du Tour d'Italie 2013
1 course par étapes
Paris-Nice 2014

Carlos Alberto Betancur Gómez (né le 13 octobre 1989 à Bolívar) est un coureur cycliste colombien membre de l'équipe française AG2R La Mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carlos Alberto Betancur Gómez, est né dans le village de El Manzanillo, dans la municipalité de Ciudad Bolívar, au sud-ouest du département d'Antioquia. Il y réside encore lorsqu'il se trouve en Colombie. En Toscane, il a changé de domicile pour vivre près de Lucques, non loin de son préparateur physique Michele Bartoli. Selon lui, lorsqu'il est en forme, il est bon grimpeur, mais il se trouve trop jeune pour déjà définir le type de coureur qu'il est. Il se trouve plus performant dans les courses à étapes d'une semaine, voir les épreuves d'un jour[2].

En 2009, il remporte le Tour de Colombie espoirs et obtient la médaille d'argent du championnat du monde sur route espoirs à Mendrisio en Suisse. En 2010, il remporte le Baby Giro. Aux championnats du monde sur route, il se classe 38e de la course en ligne[3].

En 2011, il est recruté par l'équipe continentale professionnelle italienne Acqua & Sapone. Il participe au Tour d'Italie, qu'il termine à la 59e place. Début octobre, il remporte le Tour d'Émilie en solitaire avant de finir à la neuvième place du Tour de Lombardie.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Il dispute sa deuxième saison professionnelle, au sein de la même formation Acqua & Sapone. Il arrive en Italie, à la fin du mois de février, et rejoint son domicile pisan[4]. Sa course de rentrée est la Strade bianche, qu'il dispute pour préparer la Tirreno-Adriatico[5].

Un mois plus tard, il dispute le Tour des Apennins. Dans la dernière difficulté du jour, le passo della Bocchetta, il suit Michele Scarponi dans son attaque. Accompagnés de Domenico Pozzovivo, ils résistent au retour d'une vingtaine d'hommes, jusqu'à un peu plus de dix kilomètres de l'arrivée. La course se termine au sprint[6], et il se classe quinzième. Puis il s'aligne au Tour du Trentin, course par étapes la plus montagneuse de l'UCI Europe Tour 2012[7]. Il finit quatrième au classement général final, terminant deux fois deuxième d'étapes.

Fin avril, il est au départ du Grand Prix de l'industrie et de l'artisanat de Larciano. Dans l'ultime ascension, avec deux coureurs, il part à la poursuite de Domenico Pozzovivo. Dans la descente, ils sont rejoints par cinq autres coureurs. La victoire se disputera entre eux, mais Betancur se classe neuvième[8].

Betancur termine, le lendemain, deuxième du Tour de Toscane. Dans la dernière difficulté de la journée, il s'extirpe du peloton le premier pour rejoindre le dernier échappé Matej Mugerli. Quatre autres coureurs réussiront la jonction, ils se disputent la victoire au sprint, six kilomètres plus loin, où Alessandro Ballan le bat d'une longueur. Betancur regrette de terminer, pour la troisième fois, à la deuxième place, cette saison mais reconnait que même s'il avait pris la bonne roue lors du sprint, il ne pouvait remonter Ballan[9].

Il remporte sa première victoire de la saison lors de la 5e étape du Tour de Belgique. Quelques jours plus tard, il remporte le Trofeo Melinda. Par la suite il s'impose lors de la 5e et dernière étape du Tour de Padanie.

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Après plusieurs pourparlers avec d'autres formations de l'UCI World Tour, il choisit de s'engager avec l'équipe française AG2R La Mondiale, réalisant son rêve de courir au plus haut niveau. Il débute sa saison au Tour de San Luis, à la fin janvier, avec l'intention de progresser encore cette année. Son programme du début de saison passe par le Trofeo Laigueglia, Milan-San Remo et les classiques ardennaises. De plus, il pense que le circuit du championnat du monde à Florence convient aux coureurs colombiens. Mais l'objectif de Betancur, cette année est le Tour d'Italie. Il espère y remporter une étape et s'emparer du maillot blanc du meilleur jeune de l'épreuve[2].

Avant de revenir en Europe, il dispute de manière individuelle une épreuve du calendrier national colombien, la Clásica Rionegro. Il remporte la deuxième étape, disposant au sprint de ses compagnons d'échappée. Cependant il est disqualifié, n'ayant pas signé la feuille d'émargement au départ[10]. Après avoir termine septième du Tour du Pays basque, il réalise une excellente première campagne de classiques puisqu'il termine 3e de la Flèche wallonne après être passé à l'offensive dans le Mur de Huy et avoir longtemps cru à la victoire[11]. Quatre jours plus tard, il échoue au pied du podium sur Liège-Bastogne-Liège après avoir réalisé encore une très belle course. Betancur est ensuite treizième du Tour de Romandie avant de participer au Tour d'Italie en tant qu'« électron libre » aux côtés de Domenico Pozzovivo[11]. Deuxième de la neuvième étape à 44 secondes du Russe Maxim Belkov, il lève les bras à l'arrivée en croyant avoir gagné[11]. Il va accumuler les deuxièmes places sur ce Tour d'Italie pour finalement terminer cinquième au classement général et remporter le classement du meilleur jeune. Betancur a comme autre objectif les championnats du monde. Dans cette optique, il compte sur la Vuelta pour optimiser sa forme à l'issue des trois semaines de course. Mais n'ayant pas la possibilité de courir avant, à cause de problèmes personnels, il se présente au Tour d'Espagne avec une condition exécrable et en surpoids[12]. Il termine à la 126e place de cette course. Quelques jours plus tard, il est sélectionné aux mondiaux à Florence en compagnie, notamment, de Nairo Quintana.

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Il aborde cette nouvelle saison avec comme objectif principal de terminer dans les dix premiers du Tour de France et de ramener le maillot blanc de meilleur jeune. Il a aussi à cœur de briller sur les classiques ardennaises où il avait bien figuré l'année passée. Il débute au Tour de San Luis, avec l'objectif de perdre du poids avant son retour pour le début de saison en Europe. Fin février, il remporte la première étape du Tour du Haut-Var au sprint devant John Degenkolb. Il s'agit de sa première victoire avec le maillot de AG2R La Mondiale. Il termine deuxième le lendemain, remportant ainsi le classement général de l'épreuve. Par la suite, il participe à Paris-Nice où il fait partie des favoris. Il remporte la 5e étape en réglant au sprint ses deux compagnons d'échappée. Il se replace ainsi au classement général à cinq secondes du leader Geraint Thomas. En s'imposant à nouveau le lendemain, Betancur prend la première place du classement général et le maillot de meilleur jeune. Il remporte Paris-Nice à l'issue de la dernière étape remportée par le Français Arthur Vichot. Il devance au classement général le Portugais Rui Alberto Faria da Costa et Arthur Vichot. Par la suite Betancur prend part au Tour de Catalogne et au Tour du Pays basque. Il est contraint à l'abandon sur les deux épreuves en raison d'une infection généralisée. Cependant il ne prend pas part à son objectif initial de participer au Tour de France.

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2014
UCI World Tour 46e[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carlos Alberto Betancur Gomez », sur cyclisme.ag2rlamondiale.fr (consulté le 16 mars 2013)
  2. a et b (es) « Carlos Betancur: “El objetivo es el Giro y ganar el maillot de mejor joven” », sur revistamundociclistico.com,‎ 23 janvier 2013 (consulté le 25 janvier 2013)
  3. (en) « Australia's Matthews grabs home turf title », sur cyclingnews.com,‎ 1er octobre 2010 (consulté le 7 juillet 2011)
  4. (es)« Carlos Betancur viaja a Italia », sur www.ciclismodecolombia.com,‎ 28 février 2012 (consulté le 24 septembre 2012)
  5. (en)« Italian teams “pronto” for Saturday’s Strade Bianche », sur www.velonation.com,‎ 29 février 2012 (consulté le 24 septembre 2012)
  6. (it) « Ciclismo - 73esima edizione del Giro dell'Appennino 2012 - Vinto da Fabio Felline », sur www.youtube.com (consulté le 2 mai 2012)
  7. « Cunego se ressaisit », sur www.velo101.com (consulté le 22 avril 2012)
  8. (es) « G.P. Larciano 2012, “La venganza de Pippo Pozzato”, Carlos Betancur protagonista », sur nuestrociclismo.com (consulté le 2 mai 2012)
  9. (es) « Giro Toscana: Ballan rompe sequía, Betancur a punto de una victoria, cf. Artículo et Video », sur nuestrociclismo.com (consulté le 2 mai 2012)
  10. (es) « Clásica Rionegro, etapa2: Descalificado el ganador, Carlos Betancur », sur nuestrociclismo.com,‎ 23 février 2013 (consulté le 26 février 2013)
  11. a, b et c « La (fausse) joie de Betancur », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎ 12 mai 2013
  12. Vuelta a España : Ambitions et objectifs des 22 équipes 24 août 2013 sur velostory.net
  13. (es) « Sergio Luís Heano ganó la contrarreloj del la Vuelta a Colombia », sur www.colombia.com (consulté le 17 août 2010)
  14. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :