Call Me

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Call Me

Single par Blondie
extrait de l'album American Gigolo
Face A One Way or Another
Sortie Avril 1980
Enregistré Août 1979
Durée 3:32
Genre Dance-rock[1],[2], new wave[3]
Format Vinyle 7" & 12" single
Auteur Debbie Harry, Giorgio Moroder
Producteur Giorgio Moroder
Label Chrysalis, Polydor

Singles par Blondie

Call Me est une chanson du groupe américain Blondie.

Information sur la chanson[modifier | modifier le code]

  • Call Me est un titre du groupe Blondie coécrit par la chanteuse du groupe et sorti au mois d'avril 1980. La chanson a été le thème principal du film American Gigolo.
  • Elle a également fait partie de la bande originale du quatrième volet de la saga Chucky, La Fiancée de Chucky.
  • En 2010, la chanson est chantée par Sabrina Salerno et Samantha Fox, deux stars des années 1980 qui cartonnent avec cette reprise.

Histoire et création[modifier | modifier le code]

Au départ, Giorgio Moroder, le producteur européen de disco, avait demandé à Stevie Nicks de Fleetwood Mac de l'aider à composer et chanter une chanson pour la BO du film "American Gigolo". Mais elle a refusé car un contrat signé récemment avec Modern Records l'empêchait de travailler avec Moroder. C'est à cette époque que le producteur s'est tourné vers Deborah « Debbie » Harry et Blondie, groupe déjà célèbre pour d'autres succès. Moroder présenta à Debbie une piste instrumentale appelée Man Machine. Debbie est alors chargée d'écrire les paroles et la mélodie, un processus qu'elle déclare n'avoir mis que quelques heures à faire. La chanson a ensuite été enregistrée par le groupe, produite par Moroder.

Le pont de la version originale anglaise comprend le chant de Debbie chantant Call Me en italien (Amore, chiamami) puis en français (Appelle-moi, mon chéri).

Réception[modifier | modifier le code]

En France, les estimations de ventes s'élèvent à 348 000 exemplaires[4].

Classements et certifications[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1980) Meilleure
position
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud (Springbok Radio)[5] 2
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control AG)[6]
14
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[7] 4
Drapeau de l'Autriche Autriche (Ö3 Austria Top 40)[8]
5
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[9]
9
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre VRT Top 30)[10] 9
Drapeau du Canada Canada (100 Singles)[11] 1
Drapeau du Canada Canada (CHUM)[12] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[13] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[14] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Hot Dance Club Play)[13] 2
Drapeau des États-Unis États-Unis (Record World)[15] 1
Drapeau de la France France (IFOP)[16] 4
Drapeau de l’Irlande Irlande (IRMA)[17] 2
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[18] 11
Drapeau du Japon Japon (Oricon)[19] 12
Drapeau de la Norvège Norvège (VG-lista)[20]
2
Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[21]
6
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Nederlandse Top 40)[22]
9
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Single Top 100)[23]
12
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[24]
1
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[25]
3
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[26]
3

Classements annuels[modifier | modifier le code]

Classement (1980) Position
Drapeau de l'Australie Australie (Kent Music Report)[27] 19
Drapeau de la Belgique Belgique (Flandre Ultratop 50)[28] 73
Drapeau du Canada Canada (Top 100 Singles)[29] 3
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[30] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[31] 2
Drapeau de l'Italie Italie (FIMI)[32] 52
Drapeau de la Suisse Suisse (Schweizer Hitparade)[33] 9

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification Ventes certifiées
Drapeau du Canada Canada (CRIA)[34] Disque de platine Platine 10 000
Drapeau des États-Unis États-Unis (RIAA)[35] Disque d'or Or 500 000
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[36] Disque d'argent Argent 200 000

Successions dans les hit-parades[modifier | modifier le code]

Précédé par Call Me Suivi par
Fire Lake de Bob Seger
Single numéro un au Canada (CHUM)
(4 semaines)
Rock Lobster des B-52's
Another Brick in the Wall Part 2 de Pink Floyd
Rock Lobster des B-52's
Single numéro un au Canada (RPM 100 Singles)
(3 semaines)
(3 semaines)
Rock Lobster des B-52's
Cars de Gary Numan
Another Brick in the Wall Part 2 de Pink Floyd
Single numéro un aux États-Unis (Billboard Hot 100)[37]
(6 semaines)
Funkytown de Lipps Inc.
Single numéro un aux États-Unis (Cash Box)
(7 semaines)
Working My Way Back To You - Forgive Me Girl (Medley) des Detroit Spinners
Single numéro un au Royaume-Uni
(1 semaine)
Geno de Dexys Midnight Runners


Précédé par Call Me Suivi par
My Sharona des Knack
1979
Single numéro un de l'année aux États-Unis (Billboard Hot 100)
1980
Bette Davis Eyes de Kim Carnes
1981

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Fred Bronson, The Billboard book of USA Number One Hits, Guinness Books,‎ 1988, 712 p. (ISBN 0-85112-396-1)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) William Ruhlmann, « The Hunter – Overview », sur Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 24 décembre 2013) : « "War Child," which made the U.K. Top 40, was a dance rock effort in the style of "Call Me" »
  2. (en) Tim Lawrence, Love Saves the Day: A History of American Dance Music Culture, 1970–1979, Duke University Press,‎ 2004, 528 p. (ISBN 978-0-8223-3185-8), p. 392 :

    « "Call Me" by Blondie contributed to the developing canon of rock dance recordings »

  3. (en) Gene Stout, « Blondie plays the hits for fans young and old », sur Seattlepi.com, Hearst Communications Inc.,‎ 2 septembre 2006 (consulté le 7 septembre 2013) : « Blondie opened with "Call Me," (...) a new wave classic that appealed as much to graying baby boomers as it did to a pimply kid wearing a T-shirt from CBGB's, one of several New York clubs that helped make Blondie famous - or vice-versa - in the '70s. »
  4. « Les Meilleures Ventes Tout Temps de 45 T. / Singles », sur InfoDisc.fr, Dominic DURAND / InfoDisc,‎ 14 septembre 2013 (consulté le 14 septembre 2013)
  5. (en) « South African Rock Lists Website SA Charts 1969 – 1989 Acts (B) », sur Rock.co.za, John Samson (consulté le 7 septembre 2013)
  6. (de) charts.de – Blondie - Call Me. Media Control Charts. PhonoNet GmbH. Consulté le 7 septembre 2013.
  7. (en) bulion, « Forum – ARIA Charts: Special Occasion Charts – CHART POSITIONS PRE 1989 », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le 7 septembre 2013)
  8. (de) Austrian-charts.com – Blondie – Call Me. Ö3 Austria Top 40. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  9. (nl) Ultratop.be – Blondie – Call Me. Ultratop 50. Ultratop et Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 7 septembre 2013.
  10. (nl) « Call Me – BLONDIE », sur Top30-2.radio2.be, VRT (consulté le 7 septembre 2013) : « Hoogste notering in de top 30 : 9 »
  11. (en) « Top Singles – Volume 33, No. 6, May 03 1980 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 7 septembre 2013)
  12. (en) « CHART NUMBER 1213 – Saturday, April 12, 1980 », sur 1050chum.com,‎ 12 février 2006 (consulté le 18 septembre 2013)
  13. a et b (en) « Blondie – Awards », sur Allmusic, Rovi Corporation (consulté le 7 septembre 2013)
  14. (en) « CASH BOX Top 100 Singles – Week ending APRIL 12, 1980 », sur Cashboxmagazine.com,‎ 15 septembre 2012 (consulté le 18 septembre 2013)
  15. (en) « Song title 63 – Call Me », sur Tsort.info, Steve Hawtin et al. (consulté le 7 septembre 2013)
  16. « InfoDisc : Tous les Titres par Artiste », sur InfoDisc.fr, Dominic DURAND / InfoDisc,‎ 7 septembre 2013 (consulté le 7 septembre 2013)
  17. (en) « The Irish Charts – All there is to know », IRMA (consulté le 7 septembre 2013)
  18. (en) « Billboard – Hits Of The World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 92, no 35,‎ 30 août 1980, p. 81 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  19. (en) « Billboard – Hits Of The World », Billboard, Nielsen Business Media, vol. 92, no 29,‎ 18 juillet 1980, p. 69 (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  20. (en) Norwegiancharts.com – Blondie – Call Me. VG-lista. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  21. (en) Charts.org.nz – Blondie – Call Me. Top 40 Singles. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  22. (nl) Nederlandse Top 40 – Blondie - Call Me search results. Nederlandse Top 40. Stichting Nederlandse Top 40. Consulté le 7 septembre 2013.
  23. (nl) Dutchcharts.nl – Blondie – Call Me. Mega Single Top 100. Hung Medien / hitparade.ch. Consulté le 7 septembre 2013.
  24. (en) Archive Chart. UK Singles Chart. The Official Charts Company. Consulté le 7 septembre 2013.
  25. (en) Swedishcharts.com – Blondie – Call Me. Singles Top 60. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  26. (en) Swisscharts.com – Blondie – Call Me. Schweizer Hitparade. Hung Medien. Consulté le 7 septembre 2013.
  27. (en) BigKev, « Forum - ARIA Charts: Special Occasion Charts – Top 100 End of Year AMR Charts – 1980s », sur Australian-charts.com, Hung Medien (consulté le 24 décembre 2013)
  28. (nl) « Jaaroverzichten 1980 », sur Ultratop.be/nl, ULTRATOP & Hung Medien / hitparade.ch. (consulté le 24 décembre 2013)
  29. (en) « Top Singles – Volume 34, No. 6, December 20 1980 », sur Collectionscanada.gc.ca, Library and Archives Canada (consulté le 24 décembre 2013)
  30. (en) « Billboard Top 100 – 1980 », sur Longboredsurfer.com, The Longbored Surfer (consulté le 24 décembre 2013)
  31. (en) « The CASH BOX Year-End Charts: 1980 », sur Cashboxmagazine.com,‎ 15 septembre 1980 (consulté le 24 décembre 2013)
  32. (it) « I singoli più venduti del 1980 », sur HitParadeItalia.it, Creative Commons (consulté le 24 décembre 2013)
  33. (de) « Schweizer Jahreshitparade 1980 », sur Hitparade.ch, Hung Medien (consulté le 24 décembre 2013)
  34. (en) « Gold Platinum Database », sur Musiccanada.com (consulté le 24 décembre 2013)
  35. (en) « RIAA – Gold & Platinum Searchable Database – Call Me », sur RIAA.com (consulté le 24 décembre 2013)
  36. (en) « Certified Awards », sur Bpi.co.uk (consulté le 24 décembre 2013)
  37. Bronson, p. 524.

Liens externes[modifier | modifier le code]