Broërec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Broërec (Pays de Waroch)
Bro-Ereg (br)

IVe siècleVIIIe siècle (Royaume)
VIIIe siècle992 (Comté)

Drapeau
Drapeau attribué a posteriori au territoire
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Bro Waroch

Informations générales
Statut Royaume, puis comté
Capitale Auray
Vannes
Langue Breton, Gallo
Histoire et événements
IVe siècle Émigration bretonne en Armorique et constitution du royaume
753 Prise de Vannes par Pépin le Bref : intégration à la marche de Bretagne
819 Nominoë nommé comte de Vannes par Louis le Pieux
992 Intégration du comté au duché de Bretagne
Rois
v.500 - v.550 Waroch Ier
v.550 - v.560 Canao Ier
v.560 - v.575 Macliau
v.575 - v.595 Waroch II
v.595 - ?? Canao II
Comtes
819 - 851 Nominoë
865 - 877 Pascweten
877 - 907 Alain Ier
907 - 913 Rudalt
v.970 - 992 Orscand

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Broërec ou Bro Waroch (Bro-Ereg en breton, identifié comme Bro Erech dans l'historiographie anglo-saxonne) est le nom d'un royaume, ou comté, créé au VIe siècle par les Bretons cornouaillais aux dépens de l'ancienne cité gallo-romaine des Vénètes, et situé dans l'Armorique au Haut Moyen Âge. Son extension géographique approche l'actuel pays du Vannetais (correspondant approximativement au département du Morbihan).

Bro Waroch[modifier | modifier le code]

Dans un contexte de délitement du pouvoir dans le domaine gallo-romain agressé par les Grandes invasions, il est probable que ce potentat se soit formé par l'abandon de l'administration romaine plutôt que par rébellion contre les francs fédérés, alors plus à l'est en Belgique seconde. Cité en 490, le premier souverain semi-légendaire de ce royaume est Caradoc Freichfras, chevalier de la table ronde et ancêtre des rois du royaume de Gwent.

Pendant la première moitié du VIe siècle Waroch Ier s'implante dans la région. En 579 la civitas gallo-romaine de Vannes est conquise par le chef Waroch II qui laisse sans doute son nom à la région: Bro Waroch signifie en breton le « pays de Waroch »[1].

Broërec[modifier | modifier le code]

Bro Waroch évolua en Broërec. L'Est de ce territoire fut disputé entre Bretons et Francs jusqu'au début du IXe siècle et fut intégré à la Marche de Bretagne avant sa domination définitive par Nominoë et ses successeurs.

Il est possible que le nom d'Erec, le héros du roman Erec et Enide de Chrétien de Troyes, soit directement inspiré par le Bro Erec[2].

Foyer[modifier | modifier le code]

Il semble que les rois ou comtes de Broërec aient eu leur résidence principale dans la région d'Auray, avant que Vannes ne soit conquise, suite à un très long enclavement en terre bretonne. Cette dualité s'est maintenue du point de vue linguistique jusqu'à nos jours, le département du Morbihan étant divisé traditionnellement entre ouest bretonnant et est gallo, même si la scolarisation au XXe siècle a aplani les différences.

Postérité[modifier | modifier le code]

L'ancien royaume de Broërec devint comté de l'Empire carolingien, rapidement intégré au domaine ducal de Bretagne. Il fut le cadre d'une division administrative et surtout judiciaire, la baillie (équivalente aux bailliages français) qui survécut jusqu'à la Révolution sous la nouvelle dénomination de Présidial, lui-même le moule du nouveau département du Morbihan.

Il recoupait avant la Révolution, à peu près le Diocèse de Vannes, qui avait succédé à l'ancienne cité armoricaine des Vénètes et auquel on donne aujourd'hui le nom de Vannetais (Douarwened ) ou (Bro-Gwened) en breton.

Les noms de Vannetais et de Broërec furent utilisés concurremment. Depuis le XIXe siècle, les limites de ces divisions se sont confondues et la ville de Vannes cumule le siège de chacune.

Des miniatures du XVe siècle issues des Anciennes histoires des Romains[3] donnent pour emblème à ce pays un drapeau blanc semé de queues d'hermines sur lequel est posé une croix rouge dentelée (blasonné d'hermine à la croix endentée de gueules).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Myles Dillon, Nora K. Chadwick Les royaumes celtiques, Fayard Paris 1974 (ISBN 2213000778) p. 83 .
  2. Jean-Pierre Foucher, préface d'Erec et Enide dans Romans de la Table Ronde, Gallimard, 1970
  3. BNF ms fr 64

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]