Bricorama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bricorama

Description de l'image Logo Bricorama.png.
Création 1975
Slogan « Entre nous, une même passion ! »
Siège social Drapeau de France Villiers-sur-Marne (France)
Actionnaires M14 (86,83%) ; JG Capital Management / IDI (7,47 %)
Activité Grande distribution
Produits Bricolage, Matériaux de construction, Aménagement de la maison
Site web www.bricorama.fr
Capitalisation 200 millions d'€
Chiffre d’affaires 732,3 millions d'€ (2012)
Résultat net 15,1 millions d'€ (2012)

Bricorama est une chaîne française de grande distribution spécialisée dans le bricolage basée à Villiers-sur-Marne. Le premier magasin de la chaîne a ouvert ses portes en 1975 à Paris[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts et développement[modifier | modifier le code]

C'est en 1975 que Jean-Claude Bourrelier ouvre avec un associé un premier magasin de bricolage, à Paris, place d'Italie : La Maison du 13e. En 1980, est créé l'enseigne Baktor.

En 1992, profitant du démantèlement du groupe Euromarché et de sa filiale de vente de matériel de bricolage Bricorama, Jean-Claude Bourrelier rachète 15 de ces magasins.

En 1995, La Bricaillerie a été rachetée, spécialisée dans le petit bricolage. En 1997, la branche continentale du groupe britannique Wickes a été acquis qui est implantée au Benelux. En 1998, l'enseigne Outirama fut racheté.

En 2001, Bricorama rachète les six magasins Bricostore[2],[3],[4].

Bricorama et la loi « Maillié »[modifier | modifier le code]

En , la cour d'appel de Versailles rend un jugement qui condamne Bricorama, en application de la loi dite Maillié du 10 aout 2009 qui réaffirme le principe du repos dominical, à fermer le dimanche 32 magasins en Ile-de-France[5].

En , Jean-Claude Bourrelier, le président de Bricorama, dénonce l'impunité dont bénéficient ses concurrents quant à la question de fermer leurs magasins le dimanche[6]. Un décret du 31 décembre 2013, autorise certains magasins de bricolage à ouvrir leurs portes le dimanche jusqu'au 1er juillet 2015[7]. Le 12 février 2014, l'autorisation est suspendue par le juge des référés du Conseil d'Etat[8].

Le , ferma un premier magasin Bricorama[pourquoi ?] situé à Montigny-le-Bretonneux.

Organisation[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

La chaîne employait en 2008 près de 4 000 personnes[1]. Le groupe est présent en France, en Espagne et aux Pays-Bas avec 187 magasins de bricolage dont 89 en France, 62 au Benelux (38 en Belgique, 24 aux Pays-Bas[9]) et 8 en Espagne, plus 28 franchisés[10].

Le groupe compte quatre enseignes différentes : Bricorama elle-même, mais aussi Batkor en France, Karwei (en) aux Pays-Bas et Gamma en Belgique et aux Pays-Bas[9].

C'est le quatrième acteur français du bricolage, derrière les groupes ADEO (35 % de part de marché), Kingfisher (34%), et Mr Bricolage (11 %)[11].

Données financières[modifier | modifier le code]

En , le groupe annonce un chiffre d'affaires en recul de 3,5%, et la fermeture de deux enseignes aux Pays-Bas et en Belgique[12].

Le groupe fait partie du CAC Small 90.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]