Bouzareah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bouzareah
Centre-ville de Bouzareah
Centre-ville de Bouzareah
Noms
Nom algérien بوزريعة
Nom amazigh ⴱⵓⵙⴻⵔⵔⵉⵄⴰ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Alger
Daïra Bouzareah
Président de l'APC Abderrahmane Abdi
2012-2017
Code postal 16340
Code ONS 1611
Démographie
Population 83 797 hab. (2008[1])
Densité 3 809 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 47′ 24″ N 3° 01′ 04″ E / 36.78988, 3.0177236° 47′ 24″ Nord 3° 01′ 04″ Est / 36.78988, 3.01772  
Superficie 22 km2
Divers
Budget environ (160000000 euro)
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger.
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bouzareah

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bouzareah

Bouzareah (en arabe: بوزريعة et en kabyle: Buzerriεa) est une commune de la wilaya d'Alger en Algérie, située dans la proche banlieue Ouest d'Alger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Bouzaréah est le 11e arrondissement d'Alger. La commune est située à 4 km du centre d'Alger[2]. Surplombant Bab El Oued, Bouzaréah est considérée comme le véritable belvédère d'Alger.

Communes limitrophes de Bouzaréah
El Hammamet Raïs Hamidou Bologhine
Beni Messous Bouzaréah Oued Koriche
Dely Ibrahim Ben Aknoun El Biar

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom « Bouzaréah », proviendrait de l'agglutination de deux mot d'origine arabe : « boussete » et « erih » qui signifient respectivement « le baiser du » et « vent », ce qui donnerait au final « le baiser des vents »

une autre explication voudrait qu'on pense plutôt à "bou zariâa" : celui qui détient les graines. En effet, Bouzaréah était le jardin potager d'Alger et une pépinière renommée pour ses graines et ses plants pour toutes sortes de légumes, fruits et fleurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Blason de Bouzareah durant la colonisation française (blasonnement : Écartelé : au premier de gueules à la tour d'or maçonnée de sable, au deuxième de sinople au marabout d'argent, au troisième d'or aux trois cyprès rangés sur une trangle, le tout de sinople, au quatrième d'azur au croissant surmonté de trois étoiles mal ordonnées et adextré d'une quatrième étoile, le tout d'or tourné en bande[3]).

Devient une commune de plein exercice le 14 septembre 1870 par arrêté préfectoral[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1987 1998 2008
59 062 69 153 83 797
(Source : ONS)


Vie quotidienne[modifier | modifier le code]

Institutions[modifier | modifier le code]

Le CRAAG de Bouzareah.

La ville abrite plusieurs grandes institutions :

Ambassades[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Bouzareah abrite quelques sites architecturaux[5] :

  • le Bordj Polignac : fortifications,
  • la mosquée et marabouts dits de Sidi Madjouba : monument funéraire et de Culte (Islam)
  • le cimetière de sidi Madjouba : monument funéraire et de Culte (Islam)

Espaces naturels[modifier | modifier le code]

Bouzaréah abrite également :

  • la forêt de Baïnem, qui est la plus vaste d'Alger.
  • le site naturel des abords du Bordj Polignac.

Les astéroïdes de Bouzareah[modifier | modifier le code]

Frédéric Sy était un astronome français. Il a édité des articles scientifiques pendant la période de 1894-1918 sur la matière des comètes et des astéroïdes. Il a travaillé au Centre de Recherche en Astronomie, Astrophysique et Géophysique (CRAAG, ex-Observatoire d'Alger) et était un collègue de François Gonnessiat. Il a découvert deux astéroïdes baptisés des noms de :

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya d'Alger, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne du 19/12/1984, page 1511, délimitation du territoire de la commune de Bouzareah
  3. Blasonnement sur le site de Gaso, la banque du blason. Consulté le 9 mars 2011.
  4. Annuaire général des communes de plein exercice, mixtes et indigèennes de la province d'Alger, 1892, p. 6
  5. « Oasisfle - Algérie - Les monuments classés : Gouvernorat du Grand Alger », Ministère algérien de la communication et de la culture (consulté le 8 mars 2011)