Bab Ezzouar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bab Ezzouar
Une cité de Bab Ezzouar.
Une cité de Bab Ezzouar.
Noms
Nom algérien باب الزوار
Nom amazigh ⴱⴰⴱ ⵣⵡⴰⵔ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Alger
Daïra Dar El Beïda
Président de l'APC Mokhtar Bouchenba[réf. nécessaire]
2012-2017
Code postal 16311
Code ONS 1621
Démographie
Population 96 597 hab. (2008[1])
Densité 12 045 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 43′ 00″ N 3° 11′ 00″ E / 36.716667, 3.18333336° 43′ 00″ Nord 3° 11′ 00″ Est / 36.716667, 3.183333  
Superficie 8,02 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger
Localisation de la commune dans la wilaya d'Alger

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Bab Ezzouar

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Bab Ezzouar

Bab Ezzouar est une commune de la wilaya d'Alger en Algérie, située dans la banlieue est d'Alger.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune de Bab Ezzouar est située à environ 15 km à l'est d'Alger[2].

Communes limitrophes de Bab Ezzouar
Mohammadia Bordj El Kiffan Bordj El Kiffan
Oued Smar Bab Ezzouar Dar El Beïda
Oued Smar Oued Smar Oued Smar

Transport[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par le tramway d'Alger qui relie la ville de Bab Ezzouar à la ville de Bordj el kiffan.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Bab Ezzouar

Bab Ezzouar est une ville composée de cités "dortoirs" construites successivement depuis la fin des années 1970 sur une ancienne plaine marécageuse et de lotissements sauvages apparus depuis les années 1990. Elle n'a pas réellement de centre-ville bien qu'elle accueille plusieurs administrations.

La commune est composée de 8 cités distinctes que sont :

  • la Cité Ismail Yefsah (2068 logements) située au centre.
  • la Cité Soummam située au centre et au nord-est.
  • la Cité du 8 Mai 1945 (Sorécal) située au nord de la rocade nord d'Alger.
  • la Cité du 5 Juillet 1962 au sud.
  • la Cité Tahar Rabia.
  • la Cité El Djorf à l'ouest.
  • la Cité des 498 logements.
  • la Cité EPLF (1080 logts).
  • la Cité 1200 logts.
  • la Cité de la concorde civile (AADL 1)
  • la Cité AADL 2

Et plusieurs lotissements :

  • lotissements Boushaki 1 à 5
  • lotissements Douzi 1 à 4

Histoire[modifier | modifier le code]

Connue sous l'appellation de Retour de la chasse lors de la colonisation française, il ne subsiste de cette époque que deux petits hameaux : un français, le long de l'ancienne route nationale en direction de l'aéroport d'Alger, et un autre, autochtone nommé Sid M'hamed en bordure d'autoroute derrière la Cité du 8 Mai 1945.

La commune est issue du découpage administratif de 1984.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1987 1998 2008
53 719 92 157 96 597
(Source : ONS)


Équipements[modifier | modifier le code]

  • La commune compte trois lycées : Lycée Lebdjaoui Mohamed, Lycée El Djorf et le Lycée Mostapha Lachraf
  • Un centre commercial de 45 000 m² qui s'étend sur 3 étages, plus deux tours de bureaux de 20 000 m².

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Ismail Yafsah, y habiter et fût assassiné à la cité qui porte son nom, Ismail Yafsah.

  • Zaho, chanteuse, y est née et grandie, plus précisément à la cité Rabia Tahar, immeuble n°13.
  • Rafik Saïfi, footballeur y est né est y a grandi, plus précisément à la cité Sorecal, immeuble n°5.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]Recensement 2008 de la population algérienne, wilaya d'Alger, sur le site de l'ONS.
  2. Journal officiel de la République Algérienne du 19/12/1984, page 1517, délimitation du territoire de la commune de Bab Ezzouar.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]